Partagez | 
 

 Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Bloody [Aureli Salvatore]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 6

MessageSujet: Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic   Lun 5 Mar - 11:51

La vostra identità
NOM; Bloody.
SURNOM; B.B (se prononce " Bibi ").
SEXE; Monsieur.
APPARTENANCE; Aureli Salvatore.
MÉTIER; Artiste peintre/sculpteur (pas vraiment reconnu).


La vostra persona
INTÉRIEUR;

Bloody sait, peut, mais ne veut pas parler. Ô grand jamais, même sous la torture, il ne prononcera le moindre mot. Ce mutisme surprend mais surtout agace, ce qui ne facilite guère son intégration et sa relation avec autrui. La raison de cet entêtement ? La fierté.
Bloody en a beaucoup, de cette fierté. Il est d'ailleurs très égoïste, mais ce trait-la n'est pas volontaire. Il agit par instinct. Par instinct, chaque être, chaque homme est à même de pouvoir penser qu'à sa propre vie. Une existence qu'il chérit, parce qu'elle est rare et que Bloody veut donc la préserver. Pour rien au monde il ne voudrait quitter ce corps tout neuf, cette conscience que son Pactisant lui a offert en formulant un simple vœux.
Malgré cet orgueil raisonné, Bloody n'a pas cette allure hautaine et cette prestance désagréable qu'ont en général les personnes narcissiques. Souvent, très souvent, même trop souvent, à défaut de parler, Bloody sourit. Un sourire doux, toujours paisible, qui ne le quitte pas même quand il est triste ou lorsqu'il souffre.
Mais ces choses-là n'arrivent de toute évidence que très rarement. Parce que Bloody n'a pas conscience de ce qui est bon et juste, pas plus de ce qui est mal, voir malsain. Car pas que physiquement, il possède également quelques failles psychologiques. De son origine, de sa nature « Umana » qui le rend incomplet, est né cette tare mentale, cette inconscience considérable qui pourra tantôt le faire passer pour le plus malpropre et lui plus odieux de tous ou tantôt pour la plus naïve et généreuse brebis qui soit.
Si alors Bloody doit être touché, ce ne sera que par son Pactisant. Tout reproche, toute colère, toute réprimande de cette personne est le blondinet verra son cœur, anciennement préservé de toute émotion grâce à son état de poussière, devenir soudain pathétiquement douloureux. Maltraité comme une feuille que l'on broie sous sa main. Il aura mal et son humeur en sera assombrie.
Bloody pourtant ne s'excusera jamais. Parce qu'il ne connait pas le sens de ceci et se refuse de toute évidence à faire entendre sa voix. Un choix qui lui pèse plus qu'il n'y paraît, qui le rend faible et l'insupporte à chaque fois qu'il réussit à déchiffrer le mépris ou le désaccord dans les yeux de son Pactisant. Et même désormais, dans ceux des autres.


EXTÉRIEUR;

Il y a des belles choses sur cette terre et c'est sans abuser que nous pourrions dire que, désormais, Bloody en fait partit. Ce Stella a bien eut de la chance, sa poussière d'étoile l'a transformé en un être vraiment beau et agréable à regarder, à admirer même.
Ses cheveux sont d'un blond parfait. Ni trop clair, ni trop foncé. Ils ont quelque chose de lumineux, comme si l'étoile en lui voulut toujours scintiller à travers ses mèches dorées, lisses et douces, gracieusement coiffées par les soins d'Aureli, qui aime à contempler, toucher et caresser cette chevelure à même de rivaliser avec les rayons du soleil les plus brillants.
Cette crinière, mi-longue, encadre un visage doux et partiellement ovale, aux contours quelque peu efféminés, voir enfantins, uniquement lorsque Bloody est endormi. Autrement, son sourire toujours sage le fera passer pour plus mature qu'il ne l'est vraiment (puisqu'il ne l'est pas du tout). Un agréable sourire, d'ailleurs, qui n'existe que grâce à des lèvres fines et rosées, délicates et attirantes plus que de raison. Gouvernées, un peu plus au-dessus, par un nez droit, discret, légèrement pointu sur son bout.
Et à côté de cela, pour faire perdurer cette harmonie quasi-angélique, il y a son teint. Une peau blanche, très peu hâlée, mais parfaite. Elle offre un touché, pour ceux qui ont la chance de la frôler, soyeux et infiniment tendre, comme si l'on fit glisser ses doigts sur de la soie. Ce qui donne à Bloody cette apparence « fragile ».
Fragile, il doit l'être. Parce qu'il n'est simplement pas épais, doit certainement peser moins d'une soixantaine de kilos et n'est malheureusement pas un modèle de grandeur (physique et même psychologique). C'est difficilement que le blondinet atteint les 1m68, malgré des membres assez longs, comme ses bras et ses jambes, qui part leur hauteur, l'affublent certes d'une certaine grâce et d'un maintien mélodieux mais exagèrent également son côté frêle.
Ses courbes sont presque semblables à celles d'une femme, surtout au niveau de ses hanches et de ses fesses, agréablement rebondies. Autrement, le reste est plat, bien qu'esthétiquement joli. Le fait qu'il ne possède aucune musculature trop évidente ne le rend en rien disgracieux et lui ajoute juste du charme.
Charme angélique, disions-nous, qui ne se verra trompé que par deux choses : ses prunelles. Si ces cils sont longs et gracieux, projetant de douces et fines ombres sur ses pommettes dès lors que ses paupières sont closes, une fois ces dernières ouvertes, l'on découvre des yeux rouges comme le sang. Deux rubis sombres et à la fois scintillants, qui inquiètent et surprennent. Comme si l'ange semblait alors cacher un démon.


la vostra vita
HISTOIRE;

Il était une fois, sur Terre, une personne. Un humain, un homme, que notre Étoile, sans nom, sans rien d'autre que la poussière qui la composait et qui était loin, très loin dans le ciel, n'avait jamais remarqué, trop occupée à briller, aussi fort qu'elle en était capable, ne souhaitant rien d'autre que de ne jamais s'éteindre. Pourtant, son destin allait être bouleversé.

Parce que l'humain était malheureux et désespéré. Parce qu'il n'avait plus aucune croyance en la médecine et parce qu'il n'avait plus vraiment d'espoir, un jour, ou plutôt une nuit, dans un dernier élan de naïveté, il décida de faire un vœux. Sous cette lune, qu'il ne pouvait pas voir, mais qu'on lui avait décrite, comme ayant été rouge une fois, mais en tout cas toujours scintillante, il demanda, dans un souffle las :


« Un miracle. Je vous en supplie. Offrez-moi la vue, rien de plus, rien de moins. »

La vue il demanda, la vue il obtint.

Parce que souvenez-vous, de notre Étoile, flottant paisiblement dans l'infinité de la nuit noire ? Elle fut soudainement comme happée, attirée par la Terre. Elle s'éparpilla, ainsi appelée vers le bas, en une trainée de poudre, étincelante comme jamais, suivant un chemin invisible dont elle n'avait d'autre choix que de s'y laisser guider. Elle traversa le ciel, vit bientôt l'eau bleue, les glaciers et la neige blanche, les montagnes et les forêts vertes, de la verdure oui, puis la terre, le sol, la vie. Elle voyagea pendant un moment qui lui parut éternité mais qui n'était guère plus long qu'une fraction de seconde. Puis après avoir découverts les villes et les constructions humaines, elle s'arrêta, enfin. Devant une personne. Oui une personne. Une vraie personne. Ces petits êtres qu'elle avait toujours vu de loin et qui lui avait semblé si minuscules par rapport à elle, qui avait toujours été si grande. Maintenant, elle déchantait. Curieuse, elle observait l'homme, flottant toujours dans l'air, les particules d'elle-même se rassemblant, s'amassant pour créer une réplique plus ou moins similaire à l'être qui lui faisait face. Elle ne se rendait compte de rien, ne perçut sa transformation que lorsqu'elle vit son reflet dans les larmes qui coulaient des yeux, blancs, de l'humain.

Elle fut moins surprise de ses bras et de ses jambes que par ces sanglots qu'elle voyait et entendait. Elle ne faisait aucun bruit, se contentant de respirer doucement, flottant toujours. L'autre semblait la fixer, mais ne pas la voir. La déception se lisait sur son visage, à cet être-ci. Ses larmes redoublaient d'intensité et notre Etoile se sentit anormalement triste. Elle pleura à son tour et alors que ses propres larmes baignaient ses joues, mue par l'instinct, elle approcha son visage de cet autre qui lui faisait face et ses lèvres, chastement, croisèrent les siennes, pour finir dans une étreindre infiniment tendre. En sentant l'échange, doux, réconfortant, l'humain ferma les yeux, mais s'empressa de les rouvrir. Alors que ce geste fut totalement inutile pendant 18 longues années, cette nuit-là, il portait tout son sens.

La toute première chose qu'il voyait, percevait, admirait de toute sa vie. C'était cette Étoile, qui n'en était plus une. C'était donc ce jeune garçon. Sa blondeur, son sourire, ses yeux brillants. Un ange ? Il semblait bien voler. Mais non, ce n'était pas un ange. Bientôt, il ne volerait plus.


« ATTENTION !! »

***

Cette nuit-là, à peine vivant, j'ai faillis mourir, en finissant de flotter. Passé de l'état de Stella à l'état de presque humain, devant un balcon, si haut placé. S'il ne m'avait pas rattrapé, je me serais écrasé brutalement contre le sol. Je ne vivrais plus. Aureli n'a de cesse de me le répéter, en riant à moitié, même si je peux toujours sentir l'angoisse dans sa voix. Quoi de plus normal ? Si je meurs, il retrouve sa cécité. Si je disparais, il ne pourra plus profiter de toutes ces choses auxquelles il avait déjà renoncé depuis 18 ans. Ainsi, voilà que mon existence lui ait indispensable. Je le sais et parfois, lui aussi en a conscience. Il me le dit.


« Sans toi Bloody, je ne serais plus. »

Bloody. Sanguinaire. Il ne me voit ainsi quand j'utilise mes pouvoirs. Peut-être qu'il me voit ainsi tout le temps. Mais moi, j'attends bien plus. Je veux qu'il y repense, y réfléchisse. Je ne suis pas satisfait quand il m'avoue que je lui suis essentiel mais que cela signifie seulement que, sans moi, il ne serait qu'un aveugle. J'ai envie qu'il dépende de moi, comme l'on peut dépendre d'une personne que l'on aime, sincèrement. Des sentiments amoureux, la seule sensation que je semble ressentir justement. Une adoration infinie, qui m'étouffe, mais dont-il ne paraît pas s’embarrasser, pour sa part.

« Ti amo. »

Tant qu'il ne prononcera pas ces mots, je n'en dirais jamais aucun. Une décision puérile, peut-être, dont je ne démordrais pas. Ainsi, peut-être resterais-je éternellement muet. Qu'importe. Je l'aime, il n'a rien à savoir ni à écouter d'autre. Je ne veux moi-même pas en entendre d'avantage de sa bouche. Mais ce sont de bien vains espoirs. Dès que mes prunelles se sont posées sur lui, remarquant ses larmes, sa mine désespérée. C'est comme si j'avais découvert moi aussi pour la première fois ce qu'était le miracle de la vue, un moment que je pensais que nous avions partagé tous les deux. Mais tout ce à quoi je cogite est faux. Ou en tout cas, jamais tout à fait juste. Je crois qu'Aureli m'en veut, pour ça. Je ne suis pas quelqu'un de censé.

« Aucune conscience du bien, aucune conscience du mal. Ton instinct te perdra. Tu es idiot et tu te mets idiotement en danger. »

C'est toujours la même chose, le même discours quand il est fâché. Ça arrive, trop souvent, parce que, des bêtises, j'en fais, tout aussi souvent. Comme cette fois, où je suis revenu, avec ce dessin indélébile autour de mon cou.

« Ça ressemble à... Une chaîne ? Un collier ? Mais pourquoi as-tu fais ça ? »

Parce que je t'appartiens. Et parce que de toute évidence tu ne me perçois que de cette façon, comme ton animal, un animal bien têtu et impossible à apprivoiser. Pourtant, j’essaie. J’essaie vraiment d'apprendre de tout et surtout de mes erreurs, mais n'y arrive pas. Les seules compétences que je connaissent bien et maitrisent plus ou moins, c'est ces activités qu'Aureli appelle « peinture » et « sculpture ». De l'art. Il paraît que peu d'humains sont capables d'user de ces choses-là. Certains réussissent même à en vivre. Moi, je ne saurais dire si je suis doué ou non, mais Aureli observe toujours avec beaucoup d’attention mes travaux. Il examine avec patience, sourit tristement et me félicite. Je ne vends rien, parce que comme le dit Aureli, ce sont des œuvres bien trop personnelles. Après tout, je ne dessine et ne sculpte que lui. Parce que je ne vois que lui. Ironique, non ? Aureli qui profite désormais complètement de son acuité, moi, je me surprends à réduire la mienne à n'admirer que son seul être. Il s'en rend compte généralement puis alors, il met des distances.

Il m'ignore pendant un temps, ne se concentre que sur son travail. Il travaille tôt et tard, je ne saurais dire. Il est vraiment passionné, de toute évidence, plus qu'il ne l'est avec moi. On vit sous le même toit, parce qu'il a l'impression de devoir me surveiller. Et pourtant parfois, j'ai l'impression de vivre seul ou même de ne pas exister. Comme si j'étais continuellement enveloppé dans une ombre, alors qu'il y avait encore un an de cela, je brillais de milles feus. Une frustration qui s'accumule et pourtant ne m’empêche pas de sourire. Parce que malgré tout, je sais que je suis là, qu'il est ici aussi. Qu'on est ensemble dans cette vie, que nous sommes liés, peut-être pas de la meilleure des façons, mais qu'importe. Je suis heureux de ne plus être une Étoile. Ici, à Milan, dans ce petit appartement où je suis à ses côtés, j'existe enfin, ou plutôt, j'ai enfin une raison d'exister.


una stella !
TYPE; Umana.
POUVOIR; Vampirisme.
Ce pouvoir ne lui sert aucunement à se " nourrir ", car Bloody n'a certainement pas faim d'hémoglobine et mange comme n'importe quel être humain. Il utilise ainsi ce pouvoir à une toute autre fin. Quand Bloody ingère un peu de sang de sa " victime ", il arrive alors à retracer l'existence de cette dernière, à travers des images, des visions. Le sang représentant la vie qui coule dans nos veines. Un peu comme s'il fut capable d'aspirer les souvenirs d'autrui, sans pour autant les en débarrasser (ou effacer leur mémoire, il en est incapable et cela ne fait pas parti de son don).
Autrement, une fois son affaire terminée, la cible de Bloody se retrouve partiellement inconsciente et se montre très faible pendant quelques heures. Bloody ne vide en aucun cas les gens de leur sang. Pas entièrement.

VOEU; Mettre fin à la cécité d'Aureli, aveugle de naissance.
DATE DU PACTE; Il y a un an, le jour de l'anniversaire d'Aureli.


il vostro patteggiati !
PRÉNOM & NOM; Aureli Salvatore.
AGE & DATE DE NAISSANCE; 18 ans et demi, né le 16 mars 2008.
METIER; Apprenti pâtissier.
RELATION; Bonne, il semblerait. Mais seulement parce que Aureli est très patient et prudent. Autrement, ce dernier ne semble voir en Bloody qu'une sorte d'animal de compagnie. Il lui est reconnaissant, là n'est pas le problème. Seulement, il a toujours cette vision du blondinet comme n'étant pas réellement un humain. Le lien qui les unifient l'un l'autre pousse Aureli à avoir une certaine affection envers Bloody, mais cela ne semble pas dépasser le stade d'une relation maître/animal. Aureli le nourrit, s'occupe de son « éducation », lui donne de l'affection à travers des caresses et câlineries qu'il veut amicales, le réprimande quand il faut, mais ça s'arrête là. Bloody paraissant être tel un chat : dans son monde, plus ou moins indépendant et silencieux, quelque chose force Aureli à mettre ainsi une distance entre eux deux, une limite qu'il ne vit pas très bien, mais a cette mauvaise impression qu'en franchissant ces quelques barrières, il ferait alors une énorme bêtise. Une distance, quoiqu'il en soit, dont le Stella souffre énormément, puisque ce dernier semble désirer et éprouver quelque chose de bien plus fort à l'égard de son Pactisant, même s'il n'en dit rien. Tout est alors un brin confus. C'est surtout une union très fragile. Qui pourrait basculer dans le mauvais sens, comme dans le meilleur.
EN FAIRE UN PRÉDÉFINI ? Oui.


voi

Prénom ou pseudo habituel; Anonyme.
Avatar; Original Character by Daisy (artiste)
Avez-vous lu le règlement ? Ok o/ par Aya
Comment avez-vous connu le forum ? Par un des membres.
Un mot à dire ? Fiche assez courte, j'avouerais. Mais hé, mon imagination est étonnement plus fertile en RP :3


Dernière édition par Bloody [Aureli Salvatore] le Lun 5 Mar - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bloody [Aureli Salvatore]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 6

MessageSujet: Re: Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic   Lun 5 Mar - 17:44

So sorry, pour le double poste !
Mais il fallait que je prévienne, alors, alors voilà :3

Ma fiche est terminée \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aya Murazaki [Sky]

Admin- Pactisant
Admin- Pactisant


MESSAGES : 1089
AGE : 30
LOCALISATION : derrière toi
HUMEUR : massacrante xD

MessageSujet: Re: Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic   Lun 5 Mar - 18:36

Fiche Validée !






Bienvenue, officiellement, et ravie de t'avoir parmi nous. Pas de soucis majeur dans ta fiche, même si j'ai été un peu déroutée sur la manière dont tu décrivais l'arrivée et la matérialisation du stella (il n'est pas uniquement poussé par une "force invisible" mais aussi parce qu'il le désire ;)). Fiche courte, oui et non, sachant qu'en un an et demi d'existence, y'a pas forcément pleins de choses à raconter. Bref, j'arrête mon blabla : Validé o/ Surtout n'oublies pas de créer ta fiche de liens, on l'attend avec impatience, ainsi que de faire recenser ton avatar et surtout rp autant que tu veux, c'est parfois très calme suivant les dispo de chacun, ms on est toujours là ;)



ps / et j'ai oublié : quel camp ? July ou April ? ( au cas où vous vouliez créer des choses et en discuter, autant que je te donne les accès ;))

_________________________________________________

  Hopeless...
Léo, fidèle tornado 3000: Multifonction, fait la vaisselle, range votre linge, vous sauve la vie, vous fait rire, Waterproof, vous attrape contre un mur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bloody [Aureli Salvatore]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 6

MessageSujet: Re: Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic   Lun 5 Mar - 19:02

Merci beaucoup pour la validation !

Je suis désolé pour cette surprise dans ma fiche. A vrai dire, je ne suis pas allé voir sur d'autres fiches comment chaque Stella avait expliqué son arrivée sur Terre.
Je n'ai également lu nul part qu'il fallait que le Stella veuille absolument rejoindre son Pactisant. Après, je n'ai peut-être juste pas fait énormément attention et je m'en excuse.

Il semble que j'ai raté pas mal de choses, mais je dois avouer avoir eu énormément de mal à comprendre certaines trucs (et malgré l’enchaînement des lectures et relectures des sujets pour la compréhension de l'histoire, il semblerait que mon entêtement n'ait pas porté ses fruits).

Il va falloir être patient avec moi x)

Sinon, concernant le " camp ", j'étais justement en train d'en décider pour Aureli, dont j'ai bientôt finis la fiche de prédéfini. Et je me demandais... Ne peut-on pas être juste " neutre " ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aya Murazaki [Sky]

Admin- Pactisant
Admin- Pactisant


MESSAGES : 1089
AGE : 30
LOCALISATION : derrière toi
HUMEUR : massacrante xD

MessageSujet: Re: Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic   Lun 5 Mar - 19:13

Ne t'en fais pas, je comprends bien que certaines choses soient difficiles à saisir, même pour nous parfois XD
En fait, la matérialisation du Stella, est dû conjointement à son propre désir d'exister, attiré par la nature du vœu énoncé mais aussi parce qu'il y voit une manière de parvenir à s'incarner. Ainsi, tout stella n'est jamais totalement innocent, même s'il peut arriver qu'il regrette et veuille retourner à l'état d'étoile ( Numa par exemple).
C'est aussi lui qui sait les closes du pacte fait avec l'humain, à lui après de choisir de l'expliquer ou non.

Ce n'est pas bien grave en soi, ça ne change rien à l'histoire de Bloody, si ce n'est qu'il est, de par sa nature au courant des choses, comme de la guerre qui a éclaté entre les deux élues ;)

Après oui, c'est possible d'être neutre ^^ du moins au début, parce qu'ils seront à un moment ou à un autre plongé dans le conflit malgré eux. Parfois c'est le pactisant qui choisit, d'autres fois le stella ;)

Tu verras bien au fur et à mesure, pour l'instant tu peux parfaitement jouer en dehors de tout ça ^^

_________________________________________________

  Hopeless...
Léo, fidèle tornado 3000: Multifonction, fait la vaisselle, range votre linge, vous sauve la vie, vous fait rire, Waterproof, vous attrape contre un mur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bloody [Aureli Salvatore]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 6

MessageSujet: Re: Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic   Lun 5 Mar - 19:20

Je préférerais en effet rester un outsider xD
Parce que j'ai encore quelques difficultés avec la partie " guerre " de l'histoire. J'attendrais et verrais au fil des RPs si j'y apporte un changement ou pas.

Ça pourrait être intéressant, mais je préfère être certain de ce que je fais !
Je choisis ainsi d'être neutre et te remercie une nouvelle fois pour tes explications =)

Bloody est de toute façon trop aveuglé par son amour à sens presque unique pour s'occuper du reste, mais il finira bien par faire éclater cette histoire de guerre, de Stellas et de Pactisants au grand jour x)

(Si quelqu'un joue le rôle de mon Pactisant, j'espère fort qu'il pataugera moins que moi xD Alors il pourra m'aider à m'orienter vers de nouvelles décision et de nouveaux horizons).
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bloody [Aureli Savaltore]. I Know I'm here for magic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Alluvione :: 

Prima Storia.

 :: Ce que nous devons savoir
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit