Partagez | 
 

 Angelo Tornioli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Angelo Tornioli

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 518
AGE : 105
HUMEUR : grmmbl

MessageSujet: Angelo Tornioli   Jeu 20 Mai - 7:22

La vostra identità
NOM; Tornioli
PRÉNOM; Angelo
SURNOM; /
SEXE; M.
DATE DE NAISSANCE; 31 Décembre 1996
LIEU DE NAISSANCE; Milan. Ville natale, il vit ici depuis toujours. Ce n'est pas donné à tous d'aimer voyager... Il se plaît ici. Et de toute façon plus question d'en partir, maintenant qu'il est au GDP.
SITUATION SOCIALE; Comme si ça pouvait vous intéresser.
NATIONALITÉ; Italienne. Vu son nom, en même temps...


La vostra persona
INTÉRIEUR; Grand projet, que celui d’essayer de décrire les sinueux méandres de sa psychologie. Vaste labyrinthe où émotions et sentiments se croisent, s’entremêlent, se lient et se délient pour finalement se rejoindre en un mot unique qui, finalement, décrit assez bien l’ensemble : Fou. Pas comme ces déficients mentaux, schizophrènes et autres tout juste bon à enfermer dans des cellules capitonnées, non. Angelo est dangereusement intelligent, sournois, retors et tout ce que vous voulez. Mais il est fou, parce que la violence lui plaît. Parce qu’il aime semer chaos et destruction autour de lui, et que les codes de la société ne le rebutent pas outre mesure. Les règles sont faites pour être brisées, c’est un vieux proverbe connu de tout un chacun que vous appliquez plus ou moins selon votre bon désir et surtout, surtout n’allez pas dire le contraire car ce serait vous mentir à vous-même. Ce n’est pas beau de mentir, mais c’est pourtant un excellent moyen d’arriver à ses fins, alors pourquoi s’en priver ? La manipulation d’autrui est tout un art dans lequel on excelle (ou pas) selon qu’on s’en serve avec plus ou moins d’application mais lui est passé maître en la matière depuis bien longtemps. Quoi de plus jouissif que de briser quelqu’un à petit feu sans même qu’il ne s’en rende compte ? D’en faire un toutou fidèle incapable de voir plus loin que le bout de son nez et se laissant bien volontiers abuser par les artifices de notre bon ami ? Quoi de plus facile aussi, ai-je envie de rajouter. Quelques paroles bien choisies, un sourire scrupuleusement étudié plus un bon talent de comédien et vous bâtissez des montagnes. Angelo porte bien mal son nom mais dans ses moments là ses victimes pencheraient bien volontiers pour le contraire.

Pauvres personnes que celles qui doivent le côtoyer au quotidien et subir ses sautes d’humeurs aussi brusques que fréquentes. Terriblement lunatique, sa langue est aussi acérée que la lame de son couteau à cran d’arrêt, celui qu’il ne porte presque jamais sur lui parce qu’il estime ne pas en avoir le besoin mais dont il affile le tranchant presque amoureusement jour après jour. Tour à tour moqueur, sarcastique, ironique, railleur, narquois... Un mot, un simple mot peut prendre de multiples significations dans sa bouche, selon le ton sur lequel il l’aura balancé à la figure de son destinataire. Une verve agile, un art de la rhétorique à toute épreuve… Il en faut beaucoup pour le démonter, lui qui aime tant à balancer des phrases piquantes à tout va, et surtout quand il ne le faut pas. Enfin rassurez-vous, il lui arrive tout de même d'être de bonne humeur, de temps à autre. Et peut-être même d'être d'agréable compagnie dans ces – trop rares – moments là. Presque. Du moins si vous supportez qu'il tourne chacun de vos propos en dérision comme il aime tant à le faire, bien évidemment.
Ses relations avec les autres en conséquence ? Houleuses. Et encore, c'est un bel euphémisme que voici. Oh bien sûr il n'est pas bête, et sait respecter ce que lui dit son supérieur même si le plus souvent il assaisonne ses ordres à sa sauce.
Leader incontestable et incontesté, il supporte très mal toute forme d’autorité bien qu’il se plaise à la faire régner implacablement sur ses subordonnés. Encore heureux qu'il ait pu trouver un terrain d'entente avec eux, sans doute est-ce dû au fait que de toutes les personnes de son entourage, les membres du GDP sont ceux ayant le plus de points en commun avec lui.
Quant à son cercle d’amis ? Il est très, très fermé, pour ne pas dire : inexistant. Qui voudrait d’un type pareil comme proche ? Qui n’aurait aucun remord à se faire utiliser sans scrupule afin que quelqu’un d’autre puisse parvenir à ses fins ? Ceux qui connaissent sa véritable nature le fuient ou le détestent, plus rarement l’admirent mais pour ça il faut déjà avoir un sacré grain dans la tête.
Pour ce qui est de ses relations intimes, il plait aux femmes, à ce qu’il paraît. Aux hommes également, peut-être mais ça, personne n'a jamais été assez insensé pour lui demander confirmation. Chacun ses goûts après tout, non ? Il faut dire que son extravagance et ses lubies excentriques ont de quoi séduire, quand l’on ignore de quoi il retourne réellement.

Ces sombres pulsions que les humains refoulent honteusement au plus profond de leur être, lui n’hésite pas à leur laisser libre cours. Fou, vous dis-je. Vous en doutiez encore ?

EXTÉRIEUR; Angelo n’est pas ce genre de personne à se démarquer des autres dans la foule parce qu’il est gros, grand ou au contraire trop petit. Non, il a juste une taille des plus banales, avoisinant le mètre soixante douze pour un poids qui se veut dans une moyenne tout à fait correcte. Pas bien gros donc, mais cela ne veut pas pour autant signifier maigre ou de faible constitution. Les muscles il les a, ni trop ni pas assez mais bel et bien présents, qui lui confèrent un aspect nerveux et élancé. Effectivement ce n’est pas un adepte du culturisme ni un pro du bras de fer, et peut-être que dans un rapport de force brute vous auriez le dessus sans problème mais quand à défaut de s’appeler Mr. Muscle on a pour soi vitesse, agilité et maîtrise parfaite des techniques de combat au corps à corps, l’équilibre de la balance s’en trouve plus que sacrément rétabli ne pensez vous pas ? Et puis au moins cela lui offre l’avantage de la surprise lorsqu’il se fait interpeller par des personnes peu recommandables. Lequel de ces abrutis des ruelles s’organisant en gangs miteux pourrait se douter que derrière cette mince corpulence se cache un type redoutable faisant partie de l’élite de la Police ? Et puis son port de tête fier et insolent qui incite les autres à la provocation parce qu’il donne l’impression – et elle n’est pas totalement fausse – qu’il les considère tous ni plus ni moins que comme de la sous-merde ? Oh et puis il n'y a rien de plus facile que de lui balancer des méchancetés gratuite à la gueule, quand on ne le connait pas et qu’on ignore à quels moments il devient judicieux de se la boucler.
Après tout, sa tignasse de cheveux blonds soigneusement disciplinés en cette espèce de coupe au bol plongeante à la Mireille Mathieu ça ne court pas les rues, seulement les rayonnages de la vaste gamme playmobil dans les magasins pour gosses. Et autant ne pas parler de ses lunettes de soleil, de véritables yeux de mouche qui lui mangent toute la moitié supérieure du visage. Chercherait-il à cacher quelque chose en dessous, ou bien est-ce simplement pour le style qu’il les porte en permanence ? Parce qu’avouez-le, il doit bien être l’un des seuls types sur cette planète à aimer porter des lunettes aussi… spéciales, dira-t-on, et à les arborer aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur.
Ses yeux d’ailleurs, parlons-en… Qui pourrait se targuer de les avoir seulement vu, hm ? Notre bonhomme ne se départit jamais de ses très chers verres opaques et si jamais vous me demandiez d’évoquer la couleur de ses iris je vous répondrais… celle de la folie, tout simplement. Un regard en vérité bien particulier, capable de vous donner envie de se terrer dans un trou de souris s’il vous était adressé tout coïncidant avec l’un de ses sourires carnassiers et mortellement inquiétants dont il a le secret. Sa bouche, un peu trop grande en vérité, est capable d’exprimer une moue de mépris pur et dur un instant pour celui d’après laisser échapper de joyeux éclats de rire, de ceux qui vous donnent des sueurs froides et absolument pas la moindre envie de rire de concert avec lui. Son visage est tel qu’il ne peut adopter un masque de pierre, aussi ardemment puisse-t-il le souhaiter. Incapable de rester impassible à ce qui l’entoure, les émotions se trahissent aisément sur son visage de telle sorte que cela en devient parfois même handicapant pour lui. Visage aux traits fins et par ailleurs d’une pâleur presque maladive, et ce malgré qu’il soit un flic de terrain particulièrement actif. A un point qu’il en vient même à craindre un soleil trop chaud plus que ses congénères, maudissant son grain de peau trop clair dans ces conditions là.

Enfin, cessons donc de s’intéresser à son visage pour détailler le reste plus en avant. Descendons un peu en dessous de ce menton volontaire imberbe et de cette mâchoire bien dessinée pour s’intéresser à sa gorge. Sa gorge, qu’une longue cicatrice parcourt horizontalement juste un peu en avant de la pomme d’Adam, résidu d’une vieille blessure qui, si elle avait été un chouilla plus profonde, aurait laissé filer sa vie en même temps que les flots sombres de son sang. Et elle n’est que la première d’une longue « collection » qui marque son corps à divers endroits, la plus grave aussi sans doute. Le métier qu’a choisi Angelo n’est pas sans risque, et même avant de n’être que simple policier il était souvent pris à parti lors des combats de rue.
Un tatouage prend naissance à la base de sa nuque, s’étire sur ses épaules carrées pour finalement venir descendre jusqu’à la chute des reins, noirs entrelacs de motifs sans signification particulière. La plupart des personnes de son entourage ignorent son existence, de la même façon qu’ils ignorent tout un tas de chose sur lui à commencer par la couleur véritable de ses yeux - un vert très vif.

Oh et puis parlons de son look à présent. Parce que c’est tout de même la première chose que vous verrez lorsque vous poserez les yeux sur lui, non ? Notre homme est toujours vêtu impeccablement, que ce soit pour son boulot ou ailleurs. Avec cependant, quelques variantes. Des petites touches de couleurs inattendues, surprenantes et surtout, absolument pas à leur place. Rappelez-vous, par exemple, cette cravate qu’il arborait hier. Et cette chemise, l’avant-veille. On n’ose cependant pas lui faire de commentaires à ce sujet, nul n’a vraiment envie de subir les foudres d’un homme à la psychologie complètement instable, après tout - tenez-vous le pour dit, il se vexe très facilement. Eh bien oui, il a des goûts vestimentaires qui laissent à désirer, et alors ? Ça n'en amoindrit pas ses performances pour autant.


la vostra vita
HISTOIRE; Son histoire… Bof, rien de très intéressant à ce que je sache. Angelo aurait pu être de ces gosses nés sous une bonne étoile, avec une chance du tonnerre, un taux de popularité élevé et tout ce qui va avec. Angelo aurait pu être un gamin dont la mort tragique de ses parents lui aurait attirés la pitié et la bienveillance de tous. Angelo aurait pu être un orphelin délaissé dès la naissance, sans parents ni amis et condamné à vivre dans la misère jusqu’à ce qu’un beau jour il se révolte pour croquer dans sa vie à pleine dent. Mais non, il ne fut rien de tout ça. Juste un gosse banal né fils unique dans une famille banale vivant dans un hlm banal et sans rien pour rehausser le quotidien morne et sans intérêt de ces jours qui défilaient les uns après les autres, tous semblables dans leur insipidité. Quelle plaie, que cette vie qui assurément ne lui promettait rien d’autre qu’un avenir fade et tout tracé, sur la trace d’un de ses parents parce que, il le savait, c’était bien évidemment ce à quoi tout le monde s’attendait ici bas. Et on s’étonnait après, qu’il ne porte aucun intérêt à ses camarades de classe et qu’il préfère rester seul dans son coin, silencieux et peu désireux d’établir des liens avec les jeunes de son âge. Mais pourquoi faire ? Tout cela était tellement… inintéressant.

Et puis les années passèrent, toutes les mêmes. Et puis il grandit, comme tout le monde, mais peut-être un peu trop vite. Une maturité acquise trop rapidement, cela ne donne jamais rien de bon dans ces conditions là, et il n’y fit guère exception. Ce qui au début n’était qu’un simple rebut pour lui devint avec l’âge un pur dégoût. Mais comment pouvait-on se complaire dans une vie aussi peu brillante, aussi dénudée de tout que celle que menait ses parents ? Ils lui donnaient envie de gerber, ceux-là qui avaient les moyens de s’offrir autre chose mais qui pourtant restaient là… par peur du renouveau ? Quels lâches ils étaient, vraiment. Angelo se mit à les haïr de rester là sans essayer de faire bouger les choses. Une haine qui se mua en violence, le plongeant peu à peu dans un bien sombre dessein. Non, il n’était plus ce petit garçonnet effacé qui ramenait des bonnes notes à la maison pour essayer de s’attirer un sourire maternel, une tape affective paternelle. Son comportement changea du tout au tout tandis qu’il avait décidé de vivre pleinement ses années collège. Pourquoi s’enfermer dans des règles qui le mèneraient immanquablement à finir sa vie comme ces résidus de la société qu’étaient ses parents ? Non, il ne voulait pas de ça, ne se sentait guère capable de le supporter… Alors il plongea, se jeta dans l’extrême opposée de tout ceci en un calcul insensé pour retourner sa vie comme il l’entendait. Il sortit de son coin d’ombre et, d’élève brillant mais ignoré devint le type à éviter parce que dangereux. Désormais, il n’hésitait plus à ouvrir sa gueule, et à l’ouvrir en grand lorsqu’il avait quelque chose à dire. On voulait le contester ? Qu’à cela ne tienne, un coup de poing était si vite parti. Dès ce jeune âge, la vue du sang ne le rebutait déjà plus et il sut se frayer de force sa place parmi ceux que la plupart craignaient. Et ils s’interrogeaient, tous. Comment avait-il pu en arriver là, lui le petit blondinet qu’on ne remarquait qu’à peine lorsqu’on le percutait au détour d’un couloir. A cette période, s’il y en avait deux pour ne pas ce poser ce genre de question ni s’inquiéter quant à ce revirement soudain de comportement, c’était bien ses parents. Et il ne les en détesta que davantage, alors qu’au fond de lui il espérait encore que ces deux là s’aperçoivent un tant soit peu de son existence plutôt que de rester concentré sur le quotidien misérable de leur vie sans rebondissement.

4 ans. Quatre longues années passèrent ainsi, durant lesquelles il n’avait cessé d’empirer. A croire que les méandres de sa douce folie avaient déjà apposé leur cachet sur sa personne. Il y eu alors le lycée, comme un point d’ancrage de plus dans sa vie. Un nouveau tournant, un nouveau départ et donc une nouvelle occasion de tout envoyer paître une fois de plus. Et sans doute l’aurait-il fait, si quelque chose de nouveau ne s’était pas insinué dans sa vie. Comment était-ce arrivé, déjà ? Il ne s’en rappelait plus trop… Cela avait commencé par une froide nuit printanière alors qu’il arpentait les rues tel un chien errant, peu désireux qu’il était de retourner dans son foyer si peu accueillant et tellement pitoyable. Il pleuvait à verses, mais le jeune homme l’avait toujours aimé, cette compagne silencieuse qui les faisait tous couardement s’abriter chez eux pour n’offrir qu’à Angelo la solitude des rues désertées de tout passant. Solitude. Silence. Discrétion. Trois mots qu’il chérissait particulièrement et qu’il devait avoir pourtant bien oublié tant il semblait prendre plaisir à semer destruction et déchaînement de violence inutile autour de lui. Allier Destruction et Discrétion, pourquoi pas ? Loin d’être impossible, c’était là une ambition nouvelle qui lui faisait de l’œil. Vouloir changer sa vie c’était bien, mais il venait brusquement de prendre conscience que ce n’était pas en se faisant passer pour un petit voyou sans vergogne qu’il irait bien loin dans la société. Et, aussi pitoyable que cette dernière l’était, il se devait pourtant de lui reconnaître son indispensabilité aux yeux de tous – y compris des siens.
Il fut malade à en crever cette nuit là, à force d’être resté immobile trop longtemps sous cette pluie froide, la tête levée vers un ciel sans étoiles dans lequel il voyait déjà s’ouvrir la route d’un avenir nouvellement tracé pour lui.
La rentrée se passa sans encombre. Pour ne pas avoir sur lui dès le premier jour cette étiquette qu’il s’était façonnée au collège, il demanda à changer de lycée, à partir un peu plus loin en prétextant une excuse bidon à laquelle ses paternels ne prêtèrent, de toute façon, aucune attention. Là bas il changea encore de visage, se faisant une nouvelle – bonne – réputation. Bon élève, charismatique et charmant, il plaisait aux profs comme à ses compagnons et c’est sur eux qu’il exerça et perfectionna toutes ces techniques de manipulation qu’il utilise à merveille sur autrui aujourd’hui. Un mot glissé à l’oreille d’untelle, un commentaire échappé « involontairement » devant un autre… Quelques petites phrases par-ci par-là et le tour était, généralement, joué. Des imbéciles, tous autant qu’ils étaient et pas un pour rattraper l’autre. Ou peut-être si.
Il y avait une fille, jeune prouesse au sourire désarmant et aux yeux comme deux perles de jade. Ils s’entendirent tout de suite très bien, trop même. A ce point qu’ils prirent un appartement ensemble lorsque la majorité des deux fut atteinte. Il fallait croire qu’elle avait réussi à percer tout ce voile d’hypocrisie et de faux semblants dont il s’entourait en permanence quand il était en compagnie des autres. Mais avec elle c’était différent, parce qu’elle éveillait en lui quelque chose de nouveau… quelque chose dont il ne serait pas cru capable, n’y ayant tout simplement jamais songé.
Honnêtement, il aurait pu continuer comme ça, avec elle à ses côtés. Il aurait pu s’en sortir… si seulement elle n’était devenue une Pactisante. Ce fut à peu près à cet instant que sa vie fut chamboulée, complètement retournée. Alors que tout cet afflux nouveau de connaissances faisait irruption dans son quotidien, le laissant pantois, il commença de la perdre peu à peu. Tandis que les liens qui la rattachaient à son Stella se renforçaient, ce dernier finit par prendre la place qu’Angelo avait occupé trois années durant. Et la haine revient pourrir son cœur, empoisonner ses idées. Impure. Elle n’était plus cette perle rencontrée au lycée.

Elle fut son premier meurtre.

L'élément déclencheur de l'incident ? Question fort intéressante, mais la réponse a été perdue. Le fil de sa vie lui fut ôté avec le tranchant d’une lame d’acier, la même lame qui, l’instant d’après mordait la gorge de son propriétaire. Tentative désespérée de vengeance ? Mais il était trop tard et déjà, le stella était redevenu ce qu’il aurait toujours dû rester.
D’aucuns appellent ça un crime passionnel. La question étant de savoir s’il s’agissait ici de la passion qu’il éprouvait pour elle… ou de celle qu’il eut à la tuer. Toujours est-il qu’Angelo fut innocenté – étant grièvement blessé par la même arme - et le meurtre attribué à une tierce personne qui, bien entendu, ne fut jamais retrouvée.

Une année plus tard, notre homme faisait son entrée dans la police. Il n’avait alors que 20, et usa sans vergogne des relations de son père pour se propulser très rapidement aux échelons supérieurs. Il faut dire pour sa gouverne qu’il excellait dans les nombreux postes par lesquels il passa et tout particulièrement lorsqu’il se retrouvait sur le terrain lors de situations à risques. 5 ans après son entrée chez les détenteurs de la sécurité civile, le jeune homme s’était déjà forgé une brillante carrière, et ne comptait pas s’en tenir là. Ses « quelques » problèmes mentaux finirent par être remarqués, et un premier contact avec le GDP leur révéla qu’Angelo avait déjà connaissance de ces phénomènes amenés par la Lune Rouge. Ils ne traînèrent pas à l'engager et depuis lors, il se fait un devoir que d’appliquer ses missions à la lettre. Ces aberrations lui avaient arrachés le seul pan de sa vie qu’il avait appris à aimer. Elles ne méritaient pas cette existence volée. Et il allait se faire un plaisir d'y remédier dans la mesure de ses possibilité.


Importante ?
GROUPE; Policier
GRADE; Capitaine
ARME; Beretta 93R. Et surtout, que Dieu vous garde s'il a dans la tête de vous en mettre une entre les deux yeux, il sait s'en servir à merveille.
DATE D'ENTRÉE AU GDP; Il y a 5 ans donc... Quelque part en 2020. Le 29 février en fait, pour être précis.
RAISON; Faut-il une raison pour recruter les fous ? Mis à part le fait qu’il soit un excellent policier de terrain, qu’il ne porte pas les stellas dans son cœur, qu'il considère les Pactisants comme des êtres impurs, qu'il voue une haine indéfectible à tous ceux-là, etc. etc. ... Et qu'il se complait dans la destruction et le chaos, tout simplement ?


voi
Prénom ou pseudo habituel; Big Bad Wolf, Machin.
Avatar; Giovanni. Dogs, Bullets & Carnage.
Avez-vous lu le règlement ? Code validé par July !
Comment avez-vous connu le forum ? Il est partenaire d’à peu près tous les forums où je suis.
Un mot à dire ? A ce sujet, je n’en parle pas un d’italien. Mais c’est pas grave, j’arriverais quand même à m’y retrouver… Au bout d’un certain temps 8D Quand on aime, on ne compte pas. /exit/
Oh et puis… Merci pour ce contexte, quoi. Je cherchais du Darker than Black, j’ai trouvé ça à la place. Et dans un sens c’est mieux, ça évite de dénaturer cet animé splendide, comme ça.


Dernière édition par Angelo Tornioli le Mar 4 Oct - 19:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

July Zucchero [Jude]

Fondatrices
Fondatrices


MESSAGES : 579
AGE : 23
HUMEUR : Happy ♥

MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Jeu 20 Mai - 8:13

Bonjour et bienvenue sur Ultima Alluvione !

Franchement, je serais bien bête de ne pas "t'accepter".
J'avais imaginé un Angelo plus léger et plus excentrique et ta façon de le voir, plus sombre et plus tortueuse m'a surprise (dans le bon sens, évidemment !)
Les descriptions sont un régal (C'est une torture que de devoir attendre l'histoire xD) ~

Il faut juste savoir qu'il s'entend tout de même plutôt bien avec les membres du GDP et qu'aucun d'entre eux ne conteste réellement son autorité. Même les lieutenants qui lui sont assignés ~

En tout cas, bon courage pour la fin de ta fiche ! \o/
(Si tu as besoin d'un second post, au cas où l'histoire serait trop longue, je supprimerais ce message !)

_________________________________________________

Worry will not eliminate the problem of tomorrow
It would only eliminate the
peace of today
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angelo Tornioli

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 518
AGE : 105
HUMEUR : grmmbl

MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Jeu 20 Mai - 8:22

Bah... En fait, pour les relations avec les autres membres du GDP comme la seule qui est donnée ici est celle qu'il entretient avec Carinella, du coup pour le reste j'ai été dans le même sens. M'enfin c'est pas un soucis ça, juste quelques petites modifications à faire. [Edit : c'est chose faite] Et si tu veux que j'allège un peu sa psychologie pour correspondre mieux à ce que toi tu avais imaginé pour lui, n'hésite pas hein ? Parce que moi quand je vois des mots comme "fou", "extravagant" et "sadique" associés, j'ai tendance à m'emporter un peu... /mur/

Enfin quoi qu'il en soit, merci. : smile :
J'vais donc m'atteler à l'histoire au plus tôt mais comme j'ai dis, j'aime pas ça donc elle sera pas nécessairement hype' longue... et puis au pire notepad est mon ami, donc pas besoin de supprimer les messages : )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

July Zucchero [Jude]

Fondatrices
Fondatrices


MESSAGES : 579
AGE : 23
HUMEUR : Happy ♥

MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Jeu 20 Mai - 15:01

Pour Carinella, c'était surtout au niveau des caractères. Carinella est extrêmement à cheval sur les règles, très sérieuse... alors que bon, Angelo est beaucoup plus libre et il fait réellement tout ce qu'il a envie de faire, sans penser aux autres.
Après, chaque membre du GDP a sa propre façon de voir les choses ~

Pour l'allégement, je pense que si c'est ainsi que tu le vois, c'est bien !
Mais c'est juste qu'il ne faudrait pas qu'il soit vraiment trop sombre dans les RPs et avec ses relations extérieures xD

Bon courage pour l'histoire \o/

_________________________________________________

Worry will not eliminate the problem of tomorrow
It would only eliminate the
peace of today
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Jeu 20 Mai - 15:16

Bienvenue!
Comme nos personnages sont "partenaires", j'espère avoir l'occasion de pouvoir rp avec toi! Afin d'améliorer leur relation plutôt médiocre!
Edit: J'adore ta fiche au passage : smile :
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Jeu 20 Mai - 16:55

Ohhh Giovanni dans Dogs Bullet et Carnage *w*. Ce troufionqui a osé faire du mal à Hainou<3. Enfin si c'est bien lui, je me trompe pas j'espère...Quand ta fiche sera terminé, voudrais un lien avec toi mais ennemis ^^. Après on verra comment on se rencontre en rp. En passant, j'adore comme tu décris son physique *w*. Sadique *.*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angelo Tornioli

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 518
AGE : 105
HUMEUR : grmmbl

MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Jeu 20 Mai - 18:51

Présentation terminée. >=D

Un jour. Mon nouveau record, moi qui met habituellement un minimum de deux semaines à finir une fiche. J'espère que l'histoire convient, en tout cas et si c'est pas le cas beh j'me tue je recommence o/. (et j'espère qu'il n'y a pas trop de fautes, je n'ai pas le courage de me relire parce que sinon je sens que je vais balancer tout ça à la poubelle T-T)

Zuly > Ne t'inquiète pas, je saurais me débrouiller dans les RP pour ne pas qu'il soit comme tu ne le veux pas \o/

Carinella > Merci :) Et au plaisir de rp avec toi alors. ^^'

Lewis > Tu as un problème avec Giovanni ? èé *élève Badow & Gio' sur un piédestal tout en enfonçant Haine plus bas que terre* Pour le lien c'est pas de problème, j'adore avoir des ennemis ♥️ C'est beaucoup plus intéressant dans les topics à mon goût \o/ (et merci aussi, sinon.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

July Zucchero [Jude]

Fondatrices
Fondatrices


MESSAGES : 579
AGE : 23
HUMEUR : Happy ♥

MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Ven 21 Mai - 12:38

Une histoire aussi bien écrite que les descriptions avec quasiment aucune faute ! \o/
J'ai beaucoup aimé la personnalisation de son histoire, surtout au niveau de la jeune Pactisante. D'un coup (ou presque), il avait l'air bien plus "humain" et vivant, je dirais.
De plus, tu as parfaitement bien maitrisé le changement de comportement ! Ce qui avait l'air un peu saccadé ne l'est plus du tout ! <3



Tu peux dès à présent créer ta fiche de relations (Et tout le monde sait qu'il y a bien des personnes qui aimeraient avoir un lien avec Angelo ♥️), faire ta demande de logement etc ~

_________________________________________________

Worry will not eliminate the problem of tomorrow
It would only eliminate the
peace of today
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angelo Tornioli

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 518
AGE : 105
HUMEUR : grmmbl

MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Ven 21 Mai - 12:48

Yay, merci ! : heart :
(Voui, j'me suis dis que rajouter ce petit passage montrerait qu'il n'est pas totalement dépourvu d'émotions comme on aurait pu le croire en lisant la psycho.)

Des fautes y'en a, genre, des vraiment grosses ou pas ? Vu que j'ai tout écrit d'une traite (et sans relecture comme cité plus haut, hontamoa je sais) y a sans doute plein de fautes d'accord qui se sont vicieusement glissées entre les lignes... Donc si tu y tiens j'peux tenter une relecture pour modifier ça >=D

Bref j'vais m'occuper de tout le reste avant de partir en wee' : )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

July Zucchero [Jude]

Fondatrices
Fondatrices


MESSAGES : 579
AGE : 23
HUMEUR : Happy ♥

MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   Ven 21 Mai - 13:07

Non, non, pas besoin d'une relecture, il y a juste, à la fin, le fait que tu aies mis le GDP au féminin mais ce n'est pas grave tant que tu y fais plus attention pendant le RP XD

(De plus, l'édition est impossible lorsque la fiche est validée, pour éviter des changements au niveau des fiches ~)
Je connais pas le manga Dogs mais c'est vrai que, mine de rien, y'a plein de personnages utilisés en avatar xD

_________________________________________________

Worry will not eliminate the problem of tomorrow
It would only eliminate the
peace of today
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Angelo Tornioli   

Revenir en haut Aller en bas
 

Angelo Tornioli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Alluvione :: 

Prima Storia.

 :: Ce que nous devons savoir :: Siete accettati. :: GDP
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com