AccueilAccueil  SiteSite  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kronos ; & tourne la roue du Temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kronos [Eilenn Goldeyes]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 17
AGE : 27
LOCALISATION : Lyon.

MessageSujet: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   Mer 30 Juin - 13:17

Playlist :
-Nowhere Man - JBT
-Hello - JBT
-Devil Running - JBT
-Used To Get High - JBT
-Daniella - JBT

Entre autres, évidemment. John Butler Trio rocks !


La vostra identità
NOM; Kronos.
SURNOM; Kro', Krokro, Kronou, Kronounet.
SEXE; Mâle & en profitant un maximum.
APPARTENANCE; Eilenn Goldeyes, encore que l’on ne puisse dire de Kronos qu’il lui appartienne.
MÉTIER; Vous rêvez, peut-être ? Sa Pactisante a gagné à l’Euromillions, et cela suffit amplement.



La vostra persona
INTÉRIEUR; Kronos est un de ces êtres dont il vous faut vous méfier. Oh, sa beauté marmoréenne remplit bien sa fonction, à savoir dissimuler derrière un parangon de pureté les aspects tortueux de sa personnalité, mais il n’en reste pas moins une entité dangereuse de par son imprévisibilité. Le prendre avec des pincettes ne sera pas suffisant pour le séduire, pas plus qu’il n’accordera le moindre crédit à une transparence totale de la part de son interlocuteur. Non, face à lui, votre seul atout résidera dans votre chance éventuelle qu’il se trouve bien disposé envers vous. Et si votre gueule ne revient pas à Kronos, n’espérez pas de sa part qu’il se comporte différemment du pire des cons ou d’un autiste psychotique.

Mais l’impondérabilité du stella ne suffit pas à faire de lui ce qu’il est. Il faut lui ajouter un lunatisme qui parfois, voire souvent, le conduira à faire montre de perversion ou de cruauté. En outre, ses instincts manipulateurs gouvernent ses actions de façon permanente. N’allez pas croire que, parce que vous n’êtes pas la victime lui tenant lieu de pactisante, vous vous trouverez à l’abri des états d’âme du jeune homme, bien qu’elle soit la cible la plus courante de ces derniers. Il voit chaque humain, chaque stella s’il en est, comme des pions potentiels dans le jeu d’échecs qu’il confond avec sa vie.

Notre homme est aussi un rêveur. Indéniablement, un grand rêveur. L’on pourrait dire de lui qu’il prend la ses chimères pour la réalité, mais pourrait-on l’en blâmer, lui qui vit avec un être dont il peut, d’un battement de cil, changer jusqu’au caractère ? A sa décharge, il faut lui reconnaître un talent : celui d’être capable de parvenir à ses fins. Faire tourner un inconnu en bourrique, se faire passer pour une célébrité auprès d’un videur, arnaquer de quelques euros un barman, donner un coup de pied au cul à un jeune sans être le moins du monde réprimandé – rien de plus facile pour lui. Il saura vous retourner le cerveau, trouver la faille dans votre armure, atteindre les ficelles commandant à vos actes. C’est avec le sourire qu’il atteindra son but. Est-il un plus grand plaisir que celui de réaliser une peinture parfaite de ses utopies ?

L’amour que porte Kronos aux plans dont l’accomplissement se conforme à ses attentes ne l’empêche pas d’apprécier tout autant d’éventuels rebondissements, pour peu que ceux-ci pimentent de façon intéressante la situation. Il s’agit de prendre les choses telles qu’elles viennent, sans faire leur négation, pour faire de leur incongruité un plus – n’est-ce pas là la base de l’amusement ? Mais lorsque le hasard dote l’inattendu d’un arrière-goût désagréable, amer dans son intégrité, c’est la colère qui amène une tempête dans l’esprit du stella. Et un Kronos en colère, chose pourtant rare, risque d’être le plus mauvais tournant que puisse prendre le cours de votre existence.

Car Kronos sait être méchant. A croire que la cruauté est la seconde nature des stellas, une pente prompte à les emporter joyeusement. La vue du sang ne lui pose aucun problème de conscience – encore faudrait-il qu’il en possède une au sens commun du terme –, le faire couler moins encore ; il est de ceux qui, un instant, susurrent des mots doux à votre oreille et qui, le suivant, sourient lorsque leur parvient la tiédeur de votre fluide vital entre leurs doigts. Mais le stella n’est pas un adorateur de la torture – il aime juste aller au bout de ses pulsions et en constater, spectateur-acteur, la réalisation. A ce propos, oubliez tout espoir de le voir violenter Eilenn, il serait vain, car il aime la jeune femme, à sa façon. Il serait trop aisé de profiter du contrôle total qu’il exerce sur elle pour la blesser, trop simple de jouer avec ses sentiments pour la rabaisser au rang de défouloir. La vérité peut se résumer en ces termes : il a une grande affection pour sa pactisante. Plus que la respecter, il tient à elle, en dépit des tours qu’il lui joue, lesquels ne l’inquiètent jamais. C’est son jouet, sa propriété ; un éclat du cristal de son cœur, un trésor pour ce stella qui ne possède qu’elle.

Méchant, c’est bien beau ; il sait aussi être gentil. Avec des lambdas lorsque son humeur l’y mène, en particulier avec sa pactisante. Il n’envisage pas de la blesser. Quant aux afflictions mentales que pourraient lui infliger les aventures qu’il lui impose, il sait qu’il pourra l’en délester d’une étincelle de volonté. Sa Eilenn, il ne lui nuirait pas, du moins pas directement et encore moins volontairement, et il s’est fait le serment d’être là pour elle quoi qu’il lui arrive, à moins que son absence n’entre dans ses plans. Protecteur, le garçon ? Parfaitement. Par moment, ce seraient presque des instincts conservateurs ; la garder près de lui est tout ce qui compte. Pour s’amuser. Pour la voir grandir. Pour la placer dans des situations impossibles. Pour la voir naître et naître encore et déguster ce bonheur jusqu’à l’ivresse totale – jusqu’à la lie. Il est joueur.

Vous pourrez bien dire ce que vous voudrez, Kronos n’est pas que le reflet imprimé sur votre rétine. Il n’est pas que ce jeune homme à la silhouette voilée de mystère, régnant en dictateur incontesté sur celle qu’il a faite reine de son univers. Laissez l’énigme de sa personne vous convaincre du contraire … ou pas.

EXTÉRIEUR; Si un jour votre route croise celle du stella, vous ne pourrez pas le manquer ; il capturera sans mal votre regard au moyen d’une apparence et d’une grâce singulières. L’une des principales caractéristiques physiques de Kronos est sa beauté – une beauté complexe, capiteuse, propre à vous monter à la tête. C’est une élégance toute aristocratique qui joue avec ses traits et dépeint un personnage au visage fin, délicatement anguleux. Ne craignez pas d’user de quelques secondes pour détailler la pâleur marmoréenne de sa peau, pour admirer l’absence de défaut sur celle-ci et le reflet de l’astre lunaire lorsque la nuit prend son envol. Kronos ne vous en voudra pas. Il est conscient de sa charmante physionomie …

Vous noterez ses membres déliés, son port royal et la fière allure que lui confèrent ses vêtements choisis avec soin. Il ne fait pas mystère de l’affection qu’il porte aux manteaux longs, en cuir, aux cols hauts et aux teintes sombres. Le noir, entre autres, le sied à merveille et sublime l’éclat glacé de son derme. Quant aux habits revêtant son torse, ils accentuent la largeur de ses épaules et la fine musculature dont il est doté, de même que les bras qu’il aime à croiser sur sa poitrine.

Vous pourrez éviter la caresse délicate de ses mains mais pas le puits de ses yeux. Il les a sombres, en amandes ouvertes sur un océan carmin qui aura témoigné de la noyade de plus d’une cible. Des cils sombrent les soustraient parfois au monde ; lorsque ce rideau se lève, c’est pour dévoiler, spectacle dont nul ne saurait se lasser, le tombeau d’émotions que peu peuvent se targuer de savoir déchiffrer. Ces iris baignés de sang abritent dans leurs profondeurs bien des secrets, accompagnés pour la plupart d’un mystère que la chance vous livrera peut-être.

Allez-y, cédez à votre désir le plus profond ; tentez de capturer l’essence même de ce visage qu’a sculpté une main habile. Essayez-vous y, mais sachez que tout effort se soldera d’un échec et que lorsque Kronos vous sera ôté de la vue, vous ne pourrez que déplorer un éblouissement. Celui-là même qui vous accable lorsque, après avoir accidentellement posé vos yeux sur le soleil, vous visualisez un monde voilé d’ombre alors que les cônes de votre pourpre rétinien peinent à se reconstituer. Comme brûlés. Le phénomène est semblable avec Kronos, il aura tendance à vous éblouir. Une bouche bien dessinée, des lèvres épaisses destinées à sourire. Un nez retroussé que surmontent des sourcils souvent froncés. Des yeux sujets à bien des fantasmes, et pour les rappeler par sa teinte carmine, une chevelure désordonnée dans laquelle vous rêverez de pouvoir passer vos doigts.

Il y a quelque chose de douloureux dans ce portrait, une saveur propre à vous éloigner autant qu’elle vous attire. Même sans l’aura du stella, vous douteriez de l’intégrité mentale d’un tel être – le prix à payer pour tant de beauté est celui du danger. Tâchez seulement de ne pas succomber à son sourire, comme l’a fait Eilenn la nuit de son vœu – c’est un tordu, un piège. Une bombe dans un papier-cadeau.



la vostra vita
HISTOIRE;
{ Préface du livre blanc de sa vie.

++Tout commença par une nuit où la Lune offrait sa face ronde et pleine au monde. Par un vœu formulé par un être ne croyant plus qu’aux ténèbres, quelques mots dont l’acidité amenait des vagues à se briser sur les rives de la conscience qu’elles érodaient. Par cet espoir timide qui sut trouver une corde céleste, lui transmettre une unique vibration, caillou jeté dans le miroir parfait d’une mare où seules les poussières d’étoiles évoluaient. L’une d’elles fut sensible à cet appel au secours, à cette mélopée qu’une note de hasard avait su porter plus loin qu’aucune autre. Elle l’ignorait, mais le fait d’implorer une main tendue allait la conduire à accepter la sienne, à l’accueillir dans sa réalité comme le plus grand des rois, le plus beau des joyaux.

Cette supplique, c’était Elle.
« J’aimerais ne pas savoir qui je suis. »
Cette poussière, c’était Lui.
« Don’t be sad. I’ll take everything away. »
Eve d’une nouvelle existence, Adam d’un nouveau monde – ils étaient nés de ce souhait motivé par le déchirement de la trame d’une vie. Eilenn l’humaine et Kronos, son Stella, union entre la Terre et une poussière d’étoile particulière, celle dont je vais à présent pouvoir vous narrer l’histoire, puisque l’on peut désormais dire des présentations qu’elles sont faites.



{ Songe d’une nuit de pleine Lune.
« A moon does rise from distant lands
Tears run and fire's burning ;
He finds first place with dirty hands,
He graduates man without learning. »

I see the Devil & the Devil is running.
++Quand il perçut l’appel dans toute sa force, le stella ne fut pas long à hésiter. Pour tout dire, cet habitant des cieux s’ennuyait. Bien sûr, le cadre était beau, voire grandiose ; il était difficile de se lasser de la vue du firmament piqueté de flammes blanches que des millions d’années-lumière séparaient, mais plus encore d’y trouver une occupation qui pût faire du temps un compagnon et non plus un geôlier. La seule compagnie de sa propre conscience, au fil des millénaires, avait fini par donner lieu à manteau de redondance, dont elle s’était prestement vêtue avant de se taire à jamais. Comment supporter la solitude quand vous vous saviez destiné à accomplir de grandes choses ? Aussi ce stella, lorsqu’il reçut la complainte d’une âme humaine, décida de tenter sa chance. D’accepter la main tendue par le destin. D’enfourcher un rêve qui, véloce, le conduisit sur Terre.

La Lune assista à sa chute, jalouse du voyage qu’il entreprenait depuis la station orbitaire qui la maintiendrait à jamais dans l’espace. Pourtant, derrière ses airs revêches et le visage figé qu’elle affichait, elle ne pouvait s’empêcher de sourire, intérieurement. L’un de ses fils, un de plus, avait fini par cueillir la première fleur de son futur ; par son départ, il donnait vie à un possible, un avenir qui lierait deux êtres à une destinée. Une étoile, solitaire dans un coin de ciel, salua cette initiative d’un clin d’œil.

Sur Terre, le stella fit son apparition dans une pièce simple, au mobilier équivalent. Penderie, table de chevet, lit. Une chambre. Les battants de la fenêtre accueillant son corps physique laissaient entrer un flot de lumière ; cette pluie d’argent semblait dirigée dans une unique direction – celle d’une silhouette éthérée, filiforme, recroquevillée sur un édredon tenant plus lieu de mouroir que de lit. Une jeune femme. C’était une jeune femme.

Silence interdit. Contact visuel entre le ciel et Terre. Il l’observait, l’océan carmin de ses iris verrouillé sur ses traits. Et le temps, en égard pour ces deux êtres qui se rencontraient enfin, suspendit son cours. Elle était jolie, avec ses traits fins et ses immenses yeux de nuit, sa peau à la pâleur rehaussée par une chevelure aile-de-corbeau, son corps dont les courbes appelaient aux caresses. Elle plut instantanément au stella. Pas seulement parce qu’elle était belle, non, les fantômes d’un passé torturé qu’il voyait défiler dans son regard le touchèrent droit au cœur. Il voulut la protéger. Il la voulut. Pour lui et lui seul.

Lorsqu’il s’ennuyait, n’importe qui aurait fait l’affaire, se disait le stella; aujourd’hui il comprenait son erreur car il pouvait la dévorer des yeux. Elle. Sa reine. Elle l’observait, d’ailleurs. Avec une attention qui fit naître un sourire sur ses lèvres, le premier depuis que des temps immémoriaux l’avaient amené à exister. Alors, il se leva ; quelques pas, légers dans le flux d’argent qui le portait, l’amenèrent près de celle qui allait être sa pactisante. Seuls quelques centimètres séparaient leurs deux visages et son parfum musqué lui chatouillait les narines. Il ne put résister à la tentation qui lui intimait d’effleurer le galbe de sa joue du bout de ses doigts – pour en établir la réalité, sans doute.
« Bonsoir, Eilenn, souffla le stella.
-Kronos … », murmura-t-elle en réponse.
Ainsi fut-il baptisé Kronos. Du grec Chronos, le Temps. Puis, comme dans un rêve, ses lèvres capturèrent les siennes, scellant par là un pacte qu’ils savaient déterminant. Dès lors, la vie du stella était indéfectiblement liée à celle que la logique voulait sa propriétaire mais dont il savait qu’elle était sous son pouvoir. Le sien, et non l’inverse.
Tout oublier ? T’oublier ? C’est bien ce que tu voulais, Eilenn ? Alors, c’est ce que tu auras. Oui, mon tendre amour ; tu t’oublieras dans mes bras, et ton existence sera telle que je la choisirai. Parce que tu mérites mieux, petite étoile. A l'instant même où je t'ai embrassée, ton vœu était réalisé, sauf qu'il n'est pas dans mes plans de te laisser partir alors que nous venons à peine de nous retrouver. Mais de cela, tu n'en auras pas conscience. Ce que je désire, c'est te garder pour moi ; ... car tu m'appartiens. Pour toujours.
Je t'aime, tu sais ?


{ Horizon dégagé, temps clair.
++Ce chapitre de leur existence, c'est à eux de l'écrire. Mais laissez-en le temps à Kronos. Oui, laissez le temps au Temps, il est possible qu'il vous réserve quelques surprises.



una stella !
TYPE; Specchio.
POUVOIR; Kronos a le pouvoir de contrôler la totalité de la mémoire de sa Pactisante, Eilenn Goldeyes. Il peut choisir d’effacer quelques minutes d’existence comme sa vie dans son intégralité. Cela dépend de l’humeur du moment et de ses petits plans tordus. Pour couronner le tout, et parce que c’est plus sympa comme ça, Eilenn oublie tout ce qui a pu lui arriver au bout de trois jours ; c’est alors sa renaissance. Sa résurrection. Et Kronos prend un malin plaisir à faire de ce jouet ce que bon lui semble puisqu’à chaque métempsycose de la jeune femme, il peut manipuler son esprit pour faire d’elle n’importe qui. Ou n’importe quoi. Nouvelle vie, nouvelle personnalité : femme au foyer, pute soumise, aviatrice, clocharde, attardée mentale, âme errante … Néanmoins, si Kronos s’éloigne d’elle plus de cinq minutes, les effets du charme de mémoire commencent à s’estomper. Quant à la contrepartie, elle est simple puisqu’il suffit que Kronos agisse à sa guise.
VOEU; Eilenn Goldeyes souhaita ne plus savoir qui elle était, voir ses souvenirs s’envoler.
DATE DU PACTE; Le 23 Décembre 2023.



il vostro patteggiati !
PRÉNOM & NOM; Eilenn Goldeyes.
AGE & Date de naissance; 23 ans ; née le 21 Septembre 2003.
METIER; Gagnante à l’Euromillions, le fruit de sa chance étant placé en bourse.
RELATION; Kronos peut être gentil avec Eilenn. Bien souvent, il l’est, d’ailleurs ; il l’a même épousée. Il n’envisage pas de la blesser. Quant aux afflictions mentales que pourraient lui infliger les aventures qu’il lui impose, il sait qu’il pourra l’en délester d’une étincelle de volonté. Sa Eilenn, il ne lui nuirait pas, du moins pas directement et encore moins volontairement, et il s’est fait le serment d’être là pour elle quoi qu’il lui arrive, à moins que son absence n’entre dans ses plans. Protecteur, le garçon ? Parfaitement. Par moment, ce seraient presque des instincts conservateurs ; la garder près de lui est tout ce qui compte. Pour s’amuser. Pour la voir grandir. Pour la placer dans des situations impossibles. Pour la voir naître et naître encore et déguster ce bonheur jusqu’à l’ivresse totale – jusqu’à la lie.

Mais la voir se vautrer dans la luxure l’indiffère. Si c’est prévu, ça le fait rire. Il l'aime, à sa façon, mais la voir baiser avec un autre, faire d'elle une pute comme une autre, une attardée bonne à encaisser les reproches, quelle différence, puisqu'elle ne s'en souviendra pas ? Varier les plaisirs, voilà une partie de sa devise - l'autre moitié n'étant autre qu'Eilenn elle-même.
EN FAIRE UN PRÉDÉFINI ? Non, Eilenn est déjà prise.
PORTRAIT; Voici la fiche de la demoiselle.



voi

Prénom ou pseudo habituel; Vito Vargas, c'est le plus classe.
Avatar; Claire Stanfield chéri, le roi de la non-violence, du parfait Baccano!.
Avez-vous lu le règlement ? Non, Code bon By Liam.
Comment avez-vous connu le forum ? Vito m'l'a montré, m'voyez 8D.
Un mot à dire ? Mmh ... Je tiens à remercier Leo pour ce beau personnage. Après tout, c'est à lui que revient tout le mérite ♥. Ah, aussi, j'ai pris la liberté de changer d'avatar pour un que j'ai trafiqué de mon côté, j'espère que ça passe.


Dernière édition par Kronos [Eilenn Goldeyes] le Jeu 1 Juil - 18:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kronos [Eilenn Goldeyes]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 17
AGE : 27
LOCALISATION : Lyon.

MessageSujet: Re: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   Jeu 1 Juil - 12:24

J'ai fini ! J'ai fini ! J'ai finiiii ! : heart :
*danse avec Kronos et Vito*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eilenn Goldeyes [Kronos]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 29

MessageSujet: Re: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   Jeu 1 Juil - 13:21

Raaah je t'aime je t'aime je t'aime : heart :

Ca envoie du poulay élimay !

*A hate de s'y mettre*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kronos [Eilenn Goldeyes]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 17
AGE : 27
LOCALISATION : Lyon.

MessageSujet: Re: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   Jeu 1 Juil - 18:27

Moi aussi je t'aime, tendre amour de bébayte lyophilisay : heart :
Ce rp' va bien marcher, je sens. On va s'entendre, on va s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

April Foggia [Jewel]

Fondatrices
Fondatrices


MESSAGES : 180
AGE : 24
HUMEUR : Multiples.

MessageSujet: Re: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   Ven 2 Juil - 1:27

Je me rappelle pourquoi j'ai pas réussis à la comprendre hier ta fiche : me parler métaphysique à une heure pareil, c'est pas humain ! (c'est stella hahahah *se mange une porte*)

Bref, on dira que je t'ai faite attendre jusqu'à aujourd'hui pour mon simple plaisir, et ce parce que je suis la pire des garces !!! HéHé !! Et puis d'abord tu pues parce que t'as même pas mis Zebra des JBT : evil :


Bon, bah tu t'en doutes, comme Eilenn, je te prévalide de bon coeur en attendant la venue de Léo ! : heart :


_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 26

MessageSujet: Re: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   Ven 2 Juil - 18:54

J'ai déja donné mon avis pas MP.

Je valide donc *huhu*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kronos [Eilenn Goldeyes]

Membre- stella
 Membre- stella


MESSAGES : 17
AGE : 27
LOCALISATION : Lyon.

MessageSujet: Re: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   Ven 2 Juil - 18:57

Je SAVAIS que j'avais raison d'être allée relancer en douce la LiveBox familiale pour geeker de nuit.

Merci tout le monde, Kronos il est content & peut aller se coucher avec la satisfaction du pli achevé !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Kronos ; & tourne la roue du Temps.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kronos ; & tourne la roue du Temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Alluvione :: 

Prima Storia.

 :: Ce que nous devons savoir :: Siete accettati. :: Stellas
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit