Partagez | 
 

 Aaron Matteotti | It's Okay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aaron Matteotti

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 173
AGE : 25

MessageSujet: Aaron Matteotti | It's Okay.   Sam 7 Aoû - 20:07

La vostra identità
NOM; Matteotti.
PRÉNOM; Aaron.
SURNOM; « Cacciatore. Même si c’est chiant à prononcer pour les étrangers, c’est la classe. » |Le Chasseur| Ou… Le Kitty Fanboy. Mais ça, faut vraiment le connaître et ne pas avoir peur de laisser sa mâchoire sur le trottoir. (Yô, la rime !)
SEXE; Masculin.
DATE DE NAISSANCE; « Huuh ? » 23. Octobre. 1997. Et non. Il n’est pas le résultat d’un tragique accident. Peut-être que ? Déjà vingt neuf ans qu’il est sortit de l’Antre maternelle. Quand même.
LIEU DE NAISSANCE; «  Athènes…J’aime bien la Tour Eiffel... Tout ça, tout ça. » Ou pas. Il y avait un rêve qui s'appelait Rome.
SITUATION SOCIALE; « Hyaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Kitty, Kitty, Kitty, Kitty ! » Voilà quoi. Il se résume plutôt bien tout seul. Entendons-nous bien, seul les petits chats tout mignon le font craquer. Es-tu un mignon petit Kitty ? Non, je ne crois pas. Pour le petit Aaron par contre, c’est une autre affaire.
NATIONALITÉ; « Shuuuuuiiiiih …» Dit-il, une sucette dans la bouche… C’est pas visible à première vue, mais il est italien. Un Romain pour être exacte. La classe hein ? Bon, on va pas nous plus affirmer qu’il est le descendant de Maximus Decimus Meridius…Commandant en chef des armées du nord, général des légions felix ( « Felix… Le chat ? Kitty ? Kitty ! » ….. ) fidèle serviteur du vrai empereur, Marc Aurèle. Hein.


La vostra persona
INTÉRIEUR;

Citation :
Kitty ; Façon plus mignonne de dire Kitten.

Kitten ; Mot Anglais désignant le petit chat venant de naître. Le Chaton quoi.

Aaron ; Personnage légèrement étrange (Voir totalement cinglé) ayant une attirance non dissimulée pour les Kitty. Aime particulièrement tuer… Non frapper… Bon, tuer en frappant. Surtout les Pactisants.

Ou comment résumer le garçon tatoué – de la tête au pied – le plus clairement et justement possible. Finalement, les dictionnaires, ça peut être utiles. Aaron n’aime pas les dictionnaires, les livres, tous les trucs à lire et qui rendent plus intelligent. Malheureux, ce qui te vient à l’esprit est totalement faux, ce n’est pas un crétin. Enfin, il a quand même un cerveau, la preuve, n’excelle-t-il pas dans l’art de traquer quelqu’un ? Si. Il faut être intelligent pour ça. Pourquoi il n’aime pas ces choses de papiers ? Parce que lire, c’est le mal. Ca lui fait plus perdre du temps qu’autre chose et ça, c’est nul. Après tout, c’est une personne simple. Quoi de mieux que d’interroger, communiquer, échanger des informations avec autrui ? Au lieu de chercher dans tels bouquins ou tels truc à lire pendant trente ans. Oui, parler, c’est le bien. Bon, il parle beaucoup, mais ça ressemble plus à des monologues qu’il se fait continuellement. C’est du genre à te poser une question, puis nonchalamment, décider de la réponse avant toi, puis reposer une question … Un moulin à parole qui fonctionne 24h/24 et 7jours/7. Bien sur qu’il parle pendant son sommeil. Un « Nnnh, Kitty… » s’extirpe toujours de sa bouche alors qu’il est plongé dans les bras de Morphée. Le Kitty est présent partout. Mais je te vois, avec ta tête de pervers, il n’a pas ce genre de penchant envers les chatons. Par contre, s’il voit un être humain Kittyesque (Ou l’art d’être aussi mignon qu’un petit chat à ses yeux hein.) qu’il soit homme, femme, hermaphrodite, il ne le lâchera plus. Jamais plus. C’est une supposition, car il n’a jamais rencontré ce genre de personnage, à son grand désespoir. Du coup, chez lui, il a un Kitty qui fait office de compagnon, du nom de « Meow ». Non, ce n’est pas une blague et oui, ça ressemble au bruit d’un chat qui ronronne, un peu près. Quand il l’appelle, il prend sa voix mielleuse et prononce donc « Meow » avec un visage totalement…indescriptible. Aaron, ou comment être totalement gaga envers son chat. Mais oui, son petit Kitty ne restera pas toujours aussi mignon… Bah tant pis, il changera. Oww, Cœur de Pierre ! Sans Cœur ! Cœur de glace… s’exclameront les défenseurs des chats. Sans rajouter de l’eau au moulin, ça fait déjà deux fois qu’il abandonne l’animal devenue trop grand. C’est le Dark Side de sa personnalité qui apparaît au yeux de monde ! Si jusque là, Aaron t’auras parût être un fétichiste gentillet… AH ! Que nenni. Il n’est comme ça qu’avec les Kitty. Abandonne tout espoir, toi qui croyais que le fanboy était juste légèrement perché.

Aaron est bizarre, étrange, voir maléfique. La plupart du temps, il erre tel un zombie décharné, avec un visage sans expression. Ah non, ça, c’est quand il se lève surtout. ‘Scusez. Faut dire que quand il se lève… C’est phénoménal. Il ne sait plus ni son nom, ni où il est. Un légume sur patte. Au point de soulager la petite envie du matin sur son balcon plutôt que dans les toilettes. Si un jour il t’arrive de le voir au réveil, aide-le à émerger, enfin le touche pas trop quand même, ça serait comme réveiller le lion qui dort… Même s’il dort pas… Enfin, on se comprend. Surtout parce qu’il n’aime pas qu’on le touche. Diantre, oh que non. Poser une main amicale sur son épaule, c’est comme creuser sa propre tombe. Soit, il te frappera après t’avoir gaiement casser la main, soit… non, il te frappera. Il ne sait pas pourquoi, il n’aime pas, c’est tout. Répétons : c’est une personne simple. Violence, violence. C’est un mot qu’il affectionne par contre. Pas qu’il le dise tous les jours, mais il mets en pratique sa définition. Souvent, très souvent. Il tape un tel, il fracasse la mâchoire de monsieur ou brise les doigts de madame. Ah oui, pas de sexisme ! Aaron est une personne juste, il ne fait pas de différence quand il frappe. Magnifique non ? Après tout, il ne doit pas avoir de préjugé, puisqu’il est représentant de l’ordre. Joke ? Non, pas Joke. C’est son métier. Et il aime son métier. C’est bien le seul job où il peut tuer une personne et on croira sur parole à la « légitime défense ». Au départ, c’était pas ce … privilège son leitmotiv. Il voulait vraiment protéger la veuve et l’orphelin, le naïf enfant qu’il était. Une chose entrainant une autre, il devint une sorte de chien enragé avec un badge de police et tous les avantages.

La justice, il s’en tamponne les roubignolles. Tout ce qu’il veut, c’est s’amuser, en tuant. Mine de rien, il a une comportement plus complexe qu’il n’y parait. – Oui bon, même si c’est une personne simple !- Lunatique. Une seconde il peut sourire comme un gamin – mais il sera toujours très violent, aucune inquiétude – l’autre seconde, le voilà totalement inexpressif et encore après… entrain de frapper quelqu’un très énervé. C’est dingue ce qu’il peut faire en trois secondes. Aaron pourrait presque être définit comme un ado. Il ne s’est pas construit un caractère, comme dans une période adolescente, tu pourrais presque croire qu’il se cherche. Bien sur que non, chercher quoi ? Rien. Il est simple, il se rend pas dépressif à cause de trois cent mille questions. Il avance dans ce monde les yeux fermés et voilà le résultat. Le pire dans tout cela, c’est que personne n’est coupable de ce qu’il est. Il n’a été ni violé étant enfant, ni frappé par son beau-père tyrannique. La Vie, avec un grand « V » l’a destinée à être… ce genre de personne. Pour ce qui est des Kitty, par contre… On ne peut savoir d’où vient ce fanatisme. Peut-être qu’au fond, il a vraiment un grain.

Un jour, alors qu’il était entrain de botter les fesses méchamment à un soi-disant voleur, on le recruta au GDP. Se disant que ça pourrait être drôle, rien que pour le nom, il se laissa faire. Il entendit vite fait les mots « Pactisants » ou « Stellas ». Qu’importe. Tant qu’on lui donnait de quoi s’amuser. Il ne cherche pas vraiment à comprendre le pourquoi du comment les concernant. On lui propose un genre de chasse, comment pourrait-il refuser ? Bon, ils auraient peut –être du préciser qu’ils voulaient les cibles vivantes. Il casse trop vite les jouets. Mais pourtant il aime jouer. C’est nul.

Derrière toute cette bizarrerie, se cache un homme fier. Fier de lui. Orgueilleux ? O.U.I  et alors ? Après tout, il est bien séduisant le bougre. Il n’a pas honte de montrer ce corps si bien bâtit. La preuve, il se balade sa veste rouge ouverte, laissant son torse à l'air. D’ailleurs, il adore montrer ses tatouages. Non, c’est bien plus que ça ! Ce mec est une œuvre d’art à lui tout seul. Il doit ça à son ex-futur-ancien-tout ce que vous voulez- meilleur ami. Alors pourquoi porter des habits pour cacher ça ? Hérétique va. Exhibitionniste ? Un poco. Il se fout un peu du « politiquement correct », pour un flic, c’est hypra méga top paradoxale. De toute manière, il aime le corps des autres aussi. Haha ! Ca commence à t’intéresser plus hein. Volage, oui, mais il préfère se faire une femme bien roulée, si on parle son jargon. Elles ne sont pas mignonnes, mais le petit Aaron réagit très bien quand même. Après, sans le cacher, il dit souvent « Un trou est un trou » Le petit Aaron est très endurant et pas très exigeant quant au partenaire, il demande pas mal d’attention de la part du grand. Chez lui, y’aura toujours un magazine porno avec des femmes aux seins disproportionnés et un autre magazine, juste à côté, avec des Kitty partout. Il y aura même une revue Sado-maso homosexuel dans l’tas. Ça résume assez bien le bonhomme.

Aaron est un vilain. Aaron est sadique. Mais est-ce que Aaron possède un truc qui ressemblerait peut-être, hypothétiquement, à la de gentillesse ? Avec les Kittys, il est peut être limite adorable, débile, mais adorable quand même. Il leur fait des câlins, des bisous, donc, l’italien est capable d’être gentil, délicat. Mais pas avec les humains, c’est con. C’est peut-être pour ça que sa vie sociale est aussi vide que le néant lui-même. Bah forcément, un mec qui vous brise la main au moindre contact physique, ça n'inspire pas beaucoup à la sympathie. Un sourire, puis une attitude aussi froide que l’antarctique (j’aime cette tournure de phrase.) puis à nouveau un sourire frôlant le rictus psychopathe ; c’est vachement déstabilisant. Au sein du GDP, personne ne l’apprécie vraiment. Tous ont quelque chose à dire sur lui, dans son dos – Qui aurait assez de c******* pour lui dire ces choses en face ? – Il le sait. Et alors ? Ce ne sont pas les premiers. Il ne peut pas les tuer ou même les frapper donc il les ignore. (Solution préféré du jeunot quand il peut pas utiliser la force physique) Toute façon, c’est un solitaire. – The conclusion of the years -.

EXTÉRIEUR;

Il était un garçon. Grand, beau, musclé, parfait. Quoi ? Tu croyais que la perfection n'existait pas ? Hé bah si. Bon allez, c'est un peu nul comme conclusion, alors pour être sympa, donnons plus de détails chez lui. Aaron c'est qui ? Un italien à la force démesuré, complétement timbré, fanatique des Kittys et des sucettes. Oui, sans être mauvaise langue, il adore avoir un truc dans la bouche. - Hé, petit pervers, je te vois entrain de faire une tête de vicieux ! C'est surtout ces sucettes qu'il a. Hein. Ouais. - Sinon, même si c'est très intéressant de savoir ce qu'il adore sucer, revenons à nos moutons, à savoir, sa gueule.

Le Chasseur de Pactisants est blond. On ne rit pas, pas de préjugés ! Ses cheveux sont donc, aussi dorés que l'astre solaire. Ils sont plutôt long, sa plus grande mèche doit prendre fin au niveau de ses épaules, pour un garçon, c'est pas mal. Une tignasse douce et soyeuse que tout le monde aimerait toucher, effleurer des bouts des doigts, oui mais non. Il n'y a que les Kittys qui ont le droit de lui ébouriffer les cheveux innocemment. La plupart du temps, comme Aaron n'est pas le genre de personnage à passer trois heures dans la salle de bain pour se préparer, ils sont en bataille, virevoltant dans tous les sens. Une mèche rebelle par-ci, une mèche rebelle par-là. Une légende, une rumeur. On ne sait pas. Il paraît juste que son œil gauche est souvent caché par ces trucs qui ressemble à de la paille, en fait. Ce n'est pas fait exprès. C'est peut-être de la magie ? Mais c'est pas grave, ça donne une certaine classe. Ses sourcils fins sont de la même couleur que tous ces poils, jaune, blond, bref. Ah ! Ses yeux ? Un blond aux yeux bleus, c'est un peu le stéréotype du mec sexy mais complétement idiot. Les préjugés ! Aaron est intelligent ! Mais Dame Nature a décidée qu'en plus de ses beaux cheveux, il devait avoir un regard à faire baver toutes les filles. Que veux-tu. Des iris céruléennes, des yeux assez ouvert, des cils fins comme ceux d'une fille. Voilà pourquoi, de son visage, c'est cette partie qui attire toute l'attention des interlocuteurs. On se plonge dans cet océan bleu, trompeur, totalement. Comme un piège pour attirer ses proies et jouer avec ensuite. Un simple nez s'en suit, en plein milieux de sa figure, comme un humain normal. Sa bouche est flexible. Pour accueillir des sucettes, oui, mais aussi pour suivre toutes ces différentes humeurs. Un sourire narquois, moqueur, déjanté, psychopathe... Beaucoup de choix. Il peut montrer les crocs quand il est énervé. De belles dents blanches, ce qui est étrange car son hygiène dentaire n'est pas très saine. Une oreille de chaque côtés. Diantre, qu'est-ce donc ces anneaux métalliques ? Aaron aime les piercings. Comme il aime, il en a six sur chaque oreilles. Ouais, c'est pas mal. Mais tu vas voir, c'est pas ça qu'il aime le plus sur son corps. Un menton simple, un cou fin puis des épaules charnues. Ses bras sont fins mais en même temps doté de muscles qui savent se faire discret puis des mains squellitques, bien souvent enroulées dans un bandage. Pourquoi ? Il n'est pas brulé non, c'est juste que pour se battre, c'est plus pratique, c'est un truc que seul les guerriers peuvent comprendre. (Tous les warriors ont des bandages aux mains)

La partie qui suit est réservée au plus de dix-huit ans et aux Kittys. Le torse d'Aaron. Sa simple vision peut faire chavirer le cœur d'une jeune demoiselle. Il est bien bâtit, vraiment très bien. C'est principalement pour cela qui le montre a outrance, comme le mâle alpha fier de lui. Étant jeune, il a travaillé dur pour avoir ce résultat et personne ne s'en plaint. Ses hanches, véritable appel au viol, sont parfaitement dessinées comme un vrai mec quoi. Allez quoi. La suite, après les hanches, tu l'attends n'est-ce pas. Comme ça, à première vue, Aaron est du genre à en avoir dans le pantalon. Tu pauseras la question au petit Aaron toi même, moi, je ne m'y risque pas. Ses jambes et ce qui suit ne sont guère différentes de celles d'un homme normal. Aaron est grand, un mètre quatre vingt dix. Rien que ça. Son poids ? Les muscles, mine de rien, ça pèse et il n'est pas anorexique le bougre. Il doit faire quatre vingt kilos, un peu plus peut-être. Mais après, tiens-tu réellement à essayer de le soulever ?

Mais, ce qui est le plus intéressant et le plus tape-à-l'œil chez Aaron, c'est bien ses tatouages. Oui, je te rassure, sa peau n'est pas naturellement noir, orange, bleue, rouge, c'est artificielle. Elle est plutôt quelconque, en réalité. Bref, pour en revenir à ses dessins corporelles, c'est un peu une œuvre d'art sur patte. Il a fallut des dizaines d'heures pour arriver à ce résultat. Ça démontre aussi un peu le côté masochiste du garçon, parce qu'il a adoré les séances. Les plus petits, se situent au niveau des poignets et des chevilles. Des dessins en forme de flammes oranges et vertes. Puis la plus grand partie, son tronc. Des formes tribales, noires, couvrant la totalité de son cou, de ses épaules, débordant sur ses pectoraux. Il y en a un aussi, qui longe toute la colonne vertébrale d'Aaron, terminant son chemin sur le coccyx du garçon; dérapant aussi légèrement sur les hanches. Bon alors, c'est sur, ça impressionne. Et pour entrer dans la police avec un corps comme ça, ça pas été évident. La date de création est un peu confuse... Dans l'adolescence... Vers la fin sûrement. Avant d'entrer dans le monde de la justice ! - Enfin... Sa justice-

Comment qu'il s'habille le Kitty fanboy ? Celui qui adore montrer son corps. C'est simple, comme le garçon qu'il est. Il a une veste rouge, en réalité, il a une veste rouge et une chemise rouge. Nuance. Il laisse son torse à l'air nonchalamment. Il porte un pantalon noir, différentes ceintures entourant sa taille et des chaussures noires également. Il ne porte pas particulièrement d'accessoire, colliers, bagues, tout ça.


Dernière édition par Aaron Matteotti le Dim 8 Aoû - 15:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aaron Matteotti

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 173
AGE : 25

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Sam 7 Aoû - 20:08

la vostra vita
HISTOIRE;

Non, tu te trompes. Aaron n'est pas né à la suite d'une erreur dans une expérience génétique. Il n'est pas la créature d'un vil scientifique souhaitant anéantir le monde. Bien que cela soit dur à croire, Aaron est un humain normal.

Au départ, il n'y avait pas Aaron. Forcément, il est très fort, mais se donner la vie à lui même, il ne peut pas. Le monde semblait peut-être un peu plus tranquille à cette époque ? Il faudrait demander à des vieux papis. Une femme. Une junkie complétement à l'ouest, s'enfilant des tas de trucs hallucinogènes. Un homme. Un lieutenant de police droit, fier et faisant trembler les petits voyous ! Ils se rencontrèrent, se rentrèrent dedans, s'accouplèrent, s'aimèrent. Joke. Leur rencontre se passa dans un poste de police à Rome. Tu croyais que la vie était aussi rose que ça ? Lui, l'interrogeait quant à ces petits trafiques de drogues douces et elle, complétement shootée, souriait comme une dérangée. Oui. C'était vraiment romantique. Aurora, c'était le nom de la jeune femme. Aldo, celui du flic. Pour tout dire, ils ne s'apprécièrent pas particulièrement lors de cette première rencontre. La dame de vingt deux ans se retrouva en cellule et lui, eût sur les bras une suspecte impossible à interroger. Le lieutenant avait pour sa part pratiquement trente piges. Et franchement, il n'aimait pas se l'avouer. Célibataire encore. Les jours suivants, Aurora fut relâchée pour manque de preuve et sans vraiment savoir pourquoi, Aldo fit une fixation sur elle. Non, pas d'amour dans tout ça. Il voulait absolument la jeter en prison ! Il passa de l'homme derrière le bureau à celui sur le terrain, juste pour elle. Preuve d'amour ou pas... C'est ainsi que commença cette relation étrange. Lorsqu'elle sortait de son travail de serveuse et qu'elle allait se fournir, il était là, le mec louche avec des lunettes de soleil, la nuit, un chapeau et un long manteau noir. Pour passer incognito, déguise-toi comme Columbo. Pourtant Aurora, bien que féroce consommatrice, n'était pas non plus la pire droguée de la ville de Rome. Elle n'utilisait que des trucs doux. Illégaux, mais doux quand même. Aldo n'était pas habitué à être sur le terrain, ça faisait genre dix ans qu'il était dans la partie administrative de la justice. Que nenni. Il arrêterait cette junkie de ses mains ! Aurora était un jolie bout de femme tout de même, brune aux yeux bleus, jeune adulte un peu perdue dans ce monde, mais elle n'était pas idiote et avait repérée le flic depuis belle lurette. Mais ils continuèrent ce jeu. De la truande et du policer, du mauvais et du bon. Cela la faisait sourire à chaque fois qu'elle rentrait dans son petit appartement et qu'elle observait à travers la fenêtre, Aldo, planté comme une saloperie de lampadaire dans la rue. Le lieutenant, quant à lui, se découvrait un peu. Il ne se savait pas si immature et maladroit. Il ne l'était pas d'habitude. Mais avec elle si. Bientôt, la jeune Aurora se prit d'affection pour ce policier pas comme les autres. Elle l'invita même à prendre un verre, sans être shootée. Aldo accepta, se prétextant à lui-même que c'était une bonne façon de la piégée ! Mais...Oui toujours ce fichu mais. Découvrit avec des écarquillés, la vraie Aurora. Huit ans d'écart et pourtant, totalement sur la même longueur d'onde. Il tomba raide dingue d'elle en gardant ça pour lui. Même si elle était parfaite en cet instant, elle se droguait régulièrement. Puis l'espionnage se transforma en espionnage mais d'un mec amoureux. Et finalement après quelques rendez-vous, il ne pouvait plus le cacher et lui révéla tout.

Cinq années après; un marmot naquit. La truande et le policier étaient mariés. Et accessoirement très heureux. Mais la désormais nouvelle mère n'avait pas pu arrêter les petits pétards, même pendant sa grossesse. (... Ceci explique cela concernant Aaron ...) Elle le cachait à son tendre époux, âgé de trente cinq ans. Après elle était pas fière d'elle... Se droguer enceinte, mauvaise, très mauvaise chose pour le nourrisson. Mais lorsqu'à l'hôpital, après neuf mois de petites souffrances quotidiennes et une bonne dizaine d'heures de souffrance apocalyptique, elle entendit son petit nain crier, pleurer, apparemment en bonne santé, elle fut terriblement heureuse et soulagée. Le visage tout content de son mari la combla d'autant plus. Aurora était une gentille femme après tout. Juste accroc. Ils rentrèrent à l'appartement familial, toujours à Rome. Dans un quartier plutôt paisible. Le lieutenant était toujours lieutenant. Mais il aimait son poste. Et maintenant, il faisait plus de terrain que de bureau. C'est dans ce cadre plus que prospère que le dénommé Aaron grandit. Plutôt sympathique comme bambin. Mignon, vraiment mignon. Une petite tête blonde avec des yeux bleus, un peu androgyne... Son père craquait littéralement et le gâtait à en mourir. - Si on peut mourir de ça, j'dis ça, j'dis rien. - Oui, Aaron était un petit garçon a-do-ra-ble. Il n'avait que six ans, là, normal on va dire. Oui déjà six années passées depuis l'hôpital. Le temps s'écoulait trop vite pour les deux parents. La maman n'avait pas changée, dans tous les sens du terme. Voici venu le temps de l'école primaire pour le garçon ! Et peut-être le début de la fin.

Très vite Aaron se démarqua des autres. Pas parce qu'il était violent, mais parce qu'il était aussi mignon qu'une fille. Bon alors déjà, certainement depuis sa naissance, à cause de sa mère, il devait lui manquer une case, mais ça ajoutait de l'eau à son moulin, toutes ses moqueries. Il revenait souvent chez lui en pleurant, se nichant dans les bras de sa mère, mère au foyer dorénavant - et elle ne cessait de lui répéter qu'il était un garçon viril, lui montrant des stars hollywoodienne sur-bodybuildées Schwarzyyyyy ! en disant : « Plus grand, tu seras comme ça ! » Toujours entrain de s'enfermer dans sa chambre, après chaque jour d'école. Il vouait une haine féroce à ses petits camarades qui n'arrêtaient pas de le ridiculiser. La colère montait, doucement, mais n'allait pas tarder à exploser. Il supporta quelques années les railleries. Et dans l'ombre, il essayait de devenir plus fort pour qu'on le respecte. Ce n'était pas un élève brillant, il était plutôt moyen. Mais ses parents se fichaient un peu de ça, car son père voulait absolument qu'il devienne comme lui plus tard. Grâce à sa propagande, il réussit à mettre cette idée grotesque dans la tête du petit Aaaron de devenir policier. Sa deuxième année de collège à onze ans, fut l'année des révélations pour lui. Les petits entrainements de musculature dans sa chambre, les séances de sport, ça commençait à marcher ! Petits muscles, mais muscles quand même. Mais bien plus... Il découvrit le vrai lui. Tout simplement, en rentrant chez lui, une bande de lycéen vinrent l'accoster, en sifflant « Mignonne petite » Ils essayèrent de l'approcher, ricanant comme une bande de hyènes. Chacals va ! Effrayé, il eut une réaction défensive, coup de poing dans le ventre de celui qui était devant lui. Ce dernier recula, quand même et personne ne comprit à ce moment-là comment un gamin de onze pouvait faire mal à un adolescent de dix sept ans. Son poing serré... Il avait aimé le frapper. Mais genre, il n'avait jamais ressentit ça. The Power ! Bon par contre... Le méchant adolescent se releva et tabassa bien comme il faut le pauvre italien. Il rentra chez lui, couvert de sang. Résultat, la mère s'évanouit et le père s'affola. Pendant qu'Aldo, le father, lui appliquait des compresses gorgée de désinfectant de la mort, Aaron réfléchissait. C'était putain de défoulant de frapper quelqu'un. Toute sa rage, rejetée en un endroit. Il n'en revenait pas. Alors c'était ça la solution ? Le lendemain, en cours, couvert de pansements, la tyrannie du maléfique Aaron débuta.

Pendant ses années scolaires, l'italien changea complétement. Mais genre... Comme si Mickey devenait Satan. Au lycée... Son côté « je te frappe si tu me fais chier » s'était développé de façon exponentielle. Il aurait presque remercié cette bande de voyou quelques années auparavant. Il avait continué de se forger un corps d'apollon. Et il avait surtout grandit, mais méchamment. Et le petit garçon mignon n'était plus vraiment ni petit ni mignon. Plus un minet, mais un homme séduisant, même encore lycéen. Par contre, son incroyable violence... c'était pas super vis-à-vis de ses parents. Ils se faisaient convoquer par le proviseur une fois par semaine. « Votre fils a explosé le lavabo des toilettes » ... Ou « Votre fils a encore brisé les côtes d'un garçon aujourd'hui » . Alors le père cherchait toujours des excuses. « Oui mais... vous savez, c'est un garçon susceptible... .» Aldo et Aurora ne réalisaient pas comment leur fils avait grandit. Du coup, la mère avait définitivement arrêtée les drogues, se disant que c'était sa faute, tout ça tout ça. Le lieutenant essayait de réprimander son fils ! Nom di diou, après tout, il faisait ça avec de jeunes voyous tous les jours. Mais Aaron était spécial. Il n'en avait mais vraiment rien à foutre. Il l'écoutait, avec un visage léthargique puis retournait faire ses bricoles dans sa chambre. Il n'avait plus vraiment envie d'être flic. Taper, ouais, c'était plus cool. Le lycée se termina. Non, il avait trop sécher pour passer n'importe quel examen. Qu'importe. Il avait quand même réussit à se faire un seul ami dans toute sa scolarité, en dernière année. Un punk bizarre. Sa famille tenait une boutique de tatouage. Bon le mot ami, c'était un peu n'importe quoi. Copain de baston ouais. D'ailleurs, quand ils se bastonnaient avec d'autre gens en dehors des cours, dans le feu de l'action, Aaron le frappait aussi. Il frappait tout le monde quoi. A dix huit ans, l'italien enragé décida de se faire un tatouage-de-la-mort-qui-tue. Pourquoi ? Pour le fun. Des heures et des heures, il sentait une aiguille piquer sa peau, genre ça faisait mal quand même, mais lui, il kiffait. Et dire qu'il y a dix ans, il était hypra mignon. Son superbe et impressionnant tatouage sur le corps, il adopta le style « Je montre mon corps, ça vous plait ? » en laissant sa veste ouverte constamment. Bon sauf l'hiver. Il vivait encore chez ses parents... Enfin... Il squattait chez eux. Mais qu'allait-t-il donc faire de sa vie ? Sans diplôme, sans rien. Taper tout le monde, ça le satisfaisait. Il errait la nuit dans les rues de Rome. Mais il assista à une scène, la scène qu'il devait voir. Un groupe de jeunes se faisant refaire le portrait par des policiers. Genre, il n'intervenait pas. Il regardait. C'était cool la violence, à regarder aussi. Mais ce qui le fit sourire comme un psychopathe sortit d'asile, c'était le fait que les bougres en uniforme allaient s'en sortir, après s'être défoulés, trop défoulés. Eux, ils n'allaient pas aller en taule. - Oui, Aaron avait déjà fait plusieurs garde-à-vue quand même. - Ce soir là, il rentra chez lui, bizarre, étrange. Il s'adressa à son père. « P'pa. J'vais être flic. » Le job de ses rêves. Bon, c'était pas sans mal. Mais avec l'aide et le pistonnage intensif de son father, il réussit à devenir un agent de la paix. Après tout, Aldo, était content que son fils veuille finalement faire quelque chose de sa vie. Mensonge. Tout ce que Aaron voulait, s'était de la violence gratuite. Bon ses méthodes n'étaient pas appréciés, mais il réussit à ne pas se faire virer. Aaron, timbré, vingt ans, policier.

Sept années s'écoulèrent. Il n'habitait plus chez ses parents - a qui il ne parlait plus du tout d'ailleurs - fort heureusement pour eux. Il vivait dans un truc qu'on pouvait nommer appartement, à Milan. Toujours flic, oui. Toujours psychopathe. Avec un penchant pour les Kitty à présent. Ses méthodes d'arrestation n'avaient pas changées, tabasser avant, emmener au poste et tabasser après. Mais bon, au moins il y avait du résultat hein. C'est en bottant les fesses d'un jeune garçon de quatorze ans environ qui était sois-disant entrain de voler qu'il se fit accoster par deux personnes. Il laissa le gosse s'enfuir et apprit qu'il avait été choisit pour faire partit du GDP. « Ça a l'air fun » Une réponse simple. Le voilà nouvelle recrue de cette organisation mystérieuse. Les premiers temps il ne posa aucune question, si bien que c'est un membre du GDP lui même qui vint à la rencontre d'Aaron pour lui expliquer. Un vrai bordel cette histoire. Mais tant qu'il pouvait jouer. A chaque fois que le Kitty Fanboy ramenait un pactisant, il était déjà mort, sous les coups du bourreau. C'était de leur faute. Fallait préciser un truc du genre « Vivant ! Pas mort. » Et Aaron se serait un peu plus retenu. Du coup, on l'aimait pas vraiment au GDP. Mais lui, il s'amusait bien. A vingt-huit ans, deux années après qu'on l'ait recruté, le GDP avait trouver une solution quant au problème Aaron . Le transformer en un traqueur. Il se vit donc confié une première mission. Il ramena un pactisant très puissant sans vraiment de problèmes. Un chasseur hors pair, il était, en fait. On lui attribua une autre mission. Plus importante. Trouver deux frères, dont un pactisant et une Stella. Cette fois, c'était précisé vivant. La chasse était ouverte. Un an après, Aaron est toujours sur leurs traces et ne tardera pas à les faire sortir de leur cachette. Tremblez, petits, tremblez.


Importante ?
GROUPE; « Taper ! Taper ! Frapper ! Mordre ! Briser ! Bwaaaaaaaaaarrgh ! » Aaron le Policier vu par un passant choqué.
GRADE; Chasseur 8DD.
ARME ; L’arme principale d’Aaron, c’est sa monstrueuse force. Tous ses muscles sont pas là pour faire jolis. Il te tient, il te brise. Bon, mais comme c’est pas un truc matériel, ça compte pas. Il aime bien utiliser un genre de griffes en métal qu’il met à sa main, comme un poing américain. A la Wolverine.
DATE D'ENTRÉE AU GDP; Le 5 Septembre 2023.
RAISON; Une raison particulière ? Chasser les autres, c'est le bien.


voi

Prénom ou pseudo habituel; Je crois que vous pouvez me nommer humblement Aaron. Je ne vous en voudrais pas. Sinon, Jeanne, je m’appelle.
Avatar; … GUNZI. D’un Jeu vidéo Yaoi fort passionnant qui se prénomme Togainu no Chi.
Avez-vous lu le règlement ? Code vitodé par Vali le Dieu.
Comment avez-vous connu le forum ? Il y a fort longtemps, dans une lointaine, très lointaine galaxie qui se nommait « Top Site »
Un mot à dire ? J’aime ce forum. J’aime mon personnage. (Narcisse Inside) Je vous aime. J’aime tout le monde. J’aime Gunzi. J’aime le Yaoi. J’aime Gladiator [Réplique du Film Inside] … Prout



Dernière édition par Aaron Matteotti le Dim 8 Aoû - 2:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Vito Vargas

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 363
AGE : 26
LOCALISATION : Lyon.
HOBBIES : Me piquer à la nitro'.

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Sam 7 Aoû - 20:48

P'tain.

Jerry.
Trayfor.

Keep on that way, la miss Jeaaron, parce que p'tain Jerry il est content. Jerry il a un sourire imbécile, il m'tire sur la manche, me cire les pompes et propose de cirer les tiennes. Tout ça pour dire que je surkiffe c'qui a déjà été fait ("La plupart du temps, il erre tel un zombie décharné, avec un visage sans expression. Ah non, ça, c’est quand il se lève surtout. ‘Scusez. Faut dire que quand il se lève… C’est phénoménal. Il ne sait plus ni son nom, ni où il est. Un légume sur patte. Au point de soulager la petite envie du matin sur son balcon plutôt que dans les toilettes.", "La partie qui suit est réservée au plus de dix-huit ans et aux Kittys.", j'aime, +1000 !), et que j'ai hâte de lire la suite.

Et bienvenue sur UA, un psychopathe de plus au GDP, c'toujours émouvant 8')
Edit Liam: Seigneur, protégez nous~
Edit Vito : "Dieu", ça suffira, tu sais ? J'te kiffe.
Edit Liam: Trop facile, t'aurais pu mieux faire.
Edit Vito : Faut s'adapter au niveau 8D

_________________________________________________



Dernière édition par Vito Vargas le Ven 13 Aoû - 17:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Erwin W. Meister

Fondatrices
Fondatrices


MESSAGES : 186
AGE : 23

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Sam 7 Aoû - 21:32

Vito a tout dit mais voilà, je kiffe ta fiche *___*
Je veux la suite : heart :

PS : Après discussion avec April, tu peux mettre comme Grade "Chasseur" ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liam [Eunice Even]

Admin-GDP
Admin-GDP


MESSAGES : 166
AGE : 28
LOCALISATION : Dans un bouquin.
HOBBIES : To be Cool.
HUMEUR : I'm so cool.

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Sam 7 Aoû - 21:42

C'est très rare que je commente, mais je veux le souligner.

De la brute épaisse bordel! Ca gère. Des muscles, des poils, du viril. Oh ouais.
J'ai beau jouer le BG version petit minet, je fantasme plus sur Hugh Jackman.

Bref, ca gère sa-maman-le-petit-ver. : heart :
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aaron Matteotti

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 173
AGE : 25

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Dim 8 Aoû - 2:38

Vito => Mmh. Mmh. Mmh Mmh. J'veux bien que ton Jerry me cire mes pompes, ouais. En plus, elles sont bien crados comme il faut.
Sinon. J'sais pas quoi t'dire. Merci ? Mmh. Mmmh. Mmmmmmmmmmh. Oui. Merci.
Jeaaron, c'est étrange quand même. Mais j'aime ce qui est étrange.

Erwin => Chasseur. C'est le bien. Merci aussi petit padawan. Flattée que ce psychopathe plaise.

Liam =>
Les corps des Dieux grecques, c'est le bien. J'aime Hugh Jackman. Je t'aime. Merci de m'aimer. \o/ -Pan-.

Bon, c'pas tout. Mais j'ai combattu jusqu'à la Muerte pour pondre l'histoire. C'est genre, hyper méga pas bien ;_;. J'sais pas... Bon voilà. J'voulais pas faire une histoire tristounette pour lui ! 8D. It is finish ! -Sort la picole-

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Dim 8 Aoû - 4:10

Ahaha.

Ta fiche est vraiment cool! Bourrée d'humour, j'ai rigolé de bout en bout. :)

... 'faudra qu'on m'explique pourquoi le GPD recrute que des timbrés.... C'est une caractéristique nécessaire? :P
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Vito Vargas

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 363
AGE : 26
LOCALISATION : Lyon.
HOBBIES : Me piquer à la nitro'.

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Dim 8 Aoû - 5:12

"Chacals" quoi.
8')
On sent l'influence de la came pendant que sa mère était enceinte de lui 8D. Par contre un agent de la paix, cherche pas, ça prend pas avec moi. En agent du pet (GDP, j'ai des pets t'sais), ça fonctionne déjà mieux. Et je t'envoie Jerry.

Ah, by the way, j'ai trouvé le thème musical d'Aaron.

Bref, j'ai adoré ta fiche de A à Z ; j'ai un peu souri, beaucoup ri et énormément approuvé. J'aurais peut-être vu, en y pensant, un développement un peu plus poussé de la dernière partie de son histoire, à propos de sa première mission, des deux frères & de Zoé. Sinon, il ne te reste plus qu'à attendre que ces flemmardes d'admines te valident, mais je pense que tu n'as aucun souci à te faire.

PS Livio : T'as tout pigé. Que des gens classes.

_________________________________________________



Dernière édition par Vito Vargas le Ven 13 Aoû - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elissandre Hell

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 181
AGE : 27
LOCALISATION : Dans ma tête.
HOBBIES : Aucun. Pour quoi faire ?

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Dim 8 Aoû - 5:53

Et je sens que nous aussi on va t'aimer ... (enfin ton perso quoi).

J'ai bien rigolé tout le long, j'aime particulièrement son trip Kitty (j'aurais au moins ce point en commun avec ce psychopathe).

L'histoire est vraiment super sympa, mais le trip complet c'est quand même son caractère.

Et puis j'ai envie de dire que Milan n'est peuplé que de gens beaux ... la classe inter-galactique quoi !

PS: C'est qui les deux frères ? **
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aaron Matteotti

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 173
AGE : 25

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Dim 8 Aoû - 15:04

Livio => Merciiii ! \o/. Le GDP, c'est le bien après tout.

Vito => Owi. Jerry ! Mmmmmh. Oui l'histoire aussi je pensais que j'pouvais développer le point " Mission " Avec les frères tout ça tout ça. Mes neurones étaient un peu fatigués pour ça. Mais s'il faut, je le ferais ! La Force est avec moi n_n.
Han. Han. Han. Thankeyou pour le thème ! Muhaha.

Elissandre => Kitty Kitty Kitty Kitty Kitty Kitty ! 8D Aaron approuve.
Les deux frères, c'est Wallas et Ace Cook. Les futurs morts captifs d'Aaron 8D.

PS : ♥.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

April Foggia [Jewel]

Fondatrices
Fondatrices


MESSAGES : 180
AGE : 24
HUMEUR : Multiples.

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Dim 8 Aoû - 15:41

Le coup des chats, je trouve ça énorme ! (Ça fait un peu Sebastian de Kuroshitsuji en plus : heart : ) Et H. Jackman c'est le bien. Et J. Law aussi. Et R. Downey Jr encore plus !!!



_________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aaron Matteotti

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 173
AGE : 25

MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   Dim 8 Aoû - 16:09

Merciiiiiiii ! \o/
-Ressort la picole.-
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Aaron Matteotti | It's Okay.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aaron Matteotti | It's Okay.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Alluvione :: 

Prima Storia.

 :: Ce que nous devons savoir :: Siete accettati. :: GDP
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit