Partagez | 
 

 Jade De Massari | Why don't you take a picture ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jade De Massari [Echo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 16
LOCALISATION : Derrière mon appareil. ~
HOBBIES : Photo ♥
HUMEUR : Surprenante.

MessageSujet: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 3:05


NOM; De Massari
PRÉNOM; Jade Mackenzie
SURNOM; Jade, Mack’ (seulement les intimes qui connaissent l’existence de ce prénom)
SEXE; Féminin
DATE DE NAISSANCE; 15 Août. 19 ans.
LIEU DE NAISSANCE; Vérone
SITUATION SOCIALE; Célibataire
MÉTIER; Étudiante en photographie & Serveuse dans un petit café à temps partiel. C’est cher, les études.
NATIONALITÉ; Italienne


Intérieur;
Il est plutôt difficile pour les gens de définir un caractère bien précis à Jade car celle-ci ne semble pas vouloir se laisser découvrir totalement. Disons qu’avec ce petit sourire amusé constant sur ses lèvres, ce n’est pas toujours évident de savoir ce qui se trame dans cette jolie petite tête brune. Si physiquement elle vous semble aussi douce qu’une pétale de rose, mais il ne faut pas s’y fier… Les roses ont des épines, vous savez. ~

Ne vous méprenez pas sur son air exotique et angélique. Ce n’est pas parce qu’on a l’air aussi douce que de la soie qu’on est une princesse. Jade est totalement l’opposé, ou presque. Cette jeune femme, et bien elle a un véritable caractère de feu. Oui, oui, de feu. Elle enflamme. Groaw. Une vraie tigresse côté caractère. Aussi douce que la pluie du matin, mais qui peut être aussi enragée qu’une tempête. Jade est le genre de personne avec qui il est plus qu’agréable de débattre sur tout et n’importe quoi. Son sens de la réparti étant bien développé, il est amusant de la voir lancer de petites répliques de temps en temps pour mettre du piquant dans les discussions. Elle est franche et n’a pas du tout peur de dire ce qu’elle pense tout haut. En plus de gagner du temps, cela démontre que c’est une personne honnête et qui n’a pas froid aux yeux. Évidemment, elle sait quand faire preuve de retenue, savoir quoi dire au bon moment ou quoi retenir au mauvais, heureusement pour les autres, car lorsqu’on la provoque un peu trop … La jeune femme ne mâche pas du tout ses mots avec les autres. Blessante ? Possible, seulement si c’est les autres qui commencent. Si vous avez la malchance de vouloir la blesser avec des paroles, elle se protégera avec ses épines, la jolie rose ~.

Elle n’est pas très naïve –euh, c’est encore à prouver. Cela dépendra des situations, et pourtant, c’est digne d’un enfant qui est trop curieux. Évidemment, vous comprendrez que son caractère enflammé prouve qu’il s’agit là d’une personne énergique. Bien sûr, elle aime bien relaxer et rester tranquille, mais … elle aime bien relever les défis qu’on lui lance, quand ils ne sont pas trop extrêmes. Les provocations ne lui font pas peur, même si elle devrait faire plus attentions. Oh, elle n’est pas du genre à se mettre dans le pétrin au risque de mettre sa vie en jeu, bornée ne veut pas nécessairement dire suicidaire. Les jeux l’intéressent, et elle aime avoir du plaisir en compagnie des autres, faire des sorties. Faire la fête de temps en temps - c’est pas parce qu’on est studieux qu’on est coincé… non ? Ne soyez donc pas surpris de voir briller cette lueur d’amusement continuelle dans ses yeux turquoise, vivacité étincelante qui ne fait que rajouter du charme dans sa personnalité fraiche et active. C’est une personne débrouillarde qui, en cas de problème, trouve une solution à tout moment –ou presque-. Bien qu’elle n’aime pas nécessairement avoir de l’aide lors d’une situation complexe, elle se laissera néanmoins aider sans chigner, jusqu’à un certain point. C’est une personne têtue, la jolie Jade ~. Elle est le genre de personne qui à souvent le dernier mot sans être prétentieux. Elle aime avoir raison, c’est pour cela qu’elle ne s’engouffre pas sur des pentes glissantes lorsqu’elle ne connaît pas très bien le sujet. Intelligente, Jade aime beaucoup lire, étant une personne plutôt cultivée, apprendre est quelque chose qu’elle adore. Curieuse. Ambitieuse. Elle n’en profite pas pour autant pour montrer aux autres qu’elle a le quotient intellectuel élevé et faire une parade d’égocentrisme, bien au contraire il s’agit là d’un comportement qui l’énerve chez les autres. Jade aborde généralement un air étincelant, un peu rêveur comme si son esprit vagabondait loin de son corps.

Généralement, il s’agit d’une bonne vivante. Toujours – ou presque, tout le monde à ses instants sombres et ses envies de meurtres, qui affiche un joli sourire permanent sur ses lèvres. Adorant s’amuser, c’est le genre de personnes avec qui on peut rire, discuter de tout et de rien sans avoir peur de recevoir un jugement. On relaxe, on plaisante, et tout est parfait ~. D’humeur moqueuse, elle adooooore faire de petites remarques espiègles et taquiner les autres, son regard se mettant à briller malicieusement tandis qu’elle le posera sur vous, histoire de vous gêner un peu ~. Jade n’hésitera pas à lancer un commentaire sarcastique ou moqueur si elle trouve que vous vous prenez pour ce que vous n’êtes pas. Si un jour quelqu’un se présente devant elle et qu’il se montre hautain, un peu trop à son goût… bah, il est fortement possible qu’elle vous le fasse remarquez. Oh, rien de bien méchant, ne vous inquiétez pas. Jade n’est pas le genre de personne malpolie qui ne se mêle pas de ses affaires, seulement elle n’aime pas les idiots et préfère mettre les points sur les « i » et les barres sur les « t ». Moqueuse et ironique à ses heures, disons que ça fait partie de son charme en effet ~.

Si vous aimez les défis, sachez que Jade en est tout un. Combien de fois des gars sont venus la dragués pour repartir avec un air abattu ou bien gêné ? Elle n’est pas inapprochable, mais il ne faut pas avoir peur de se faire poser un lapin. Pourquoi ? Étant une jeune femme indépendante, elle préfère tester les hommes, voir leurs limites et jusqu’où ils sont prêts d’aller et non pas seulement se contenter de ceux qui ne pensent qu’à une aventure d’un soir en croyant qu’elle est le genre de femme qui aime ça. Disons qu’elle préfère –et de loin, être seule que mal accompagnée. Ceci dit, si elle est comme ça avec sa petite carapace, c’est quelque peu à cause de son passé. C’est un peu idiot et enfantin, mais c’est vrai, c’est une peur qu’elle a depuis qu’elle est toute petite. Étant une personne quelque peu compliquée pour d’autre, Jade donne l’impression de ne pas avoir besoin des autres pour survivre, ni pour s’amuser. C’est une jeune femme sociale qui veut profiter du moment présent tel qu’elle est et ce quoi qu’il arrive tout en restant indépendante. Pourtant, ce comportement peut être aussi opposé chez elle. Elle peut devenir dépendante aussi facilement qu’elle n’est indépendante. Pas dépendante d’une drogue ou d’un produit… mais sentimentalement parlant, c’est plus probable. Si elle finit par trop s’attacher à quelqu’un, il lui arrivera de penser sans arrêt à cette personne, se montrer beaucoup plus sentimental. Ce n’est pas un défaut, au contraire, mais cela l’énervera elle-même. Mignon. Ce n’est pas une personne des plus jalouses, elle n’aime seulement pas perdre son temps avec les autres. Si c’est pour la faire souffrir, autant aller voir ailleurs et que tout s’arrête là. Si vous avez le malheur de lui faire du mal, son regard deviendra froid comme la glace et sa voix tranchante. Vaut mieux ne pas pousser le bouchon trop loin, sauf si vous souhaitez recevoir une bonne claque sur la joue et des paroles cinglantes de sa part.

Lorsqu’elle est en compagnie de gens qu’elle apprécie ou bien qui l’intéressent, elle sait se montrer plus qu’aguicheuse sans passer du côté de la vulgarité, simplement à croquer même. Déjà qu’elle est séduisante et charmante, quand elle s’y met s’en est presque frustrant ~. Frustrant, car elle s’amuse bien à faire l’anguille avec les hommes. Les laisser faire leur petit numéro sans pourtant mordre à l’hameçon ~. Rien de bien méchant, c’est juste amusant à voir, pour finalement vous envoyez valser avec un beau sourire ~. Elle sait jouer avec les mots, avec les gestes. Avec une petite lueur amusée ou malicieuse dans ses prunelles vertes, elle vous amusera facilement avec son côté taquin et accrocheur. Avec un regard aguicheur, elle fera tourner la tête de plusieurs si l’envie lui prend. Comme un jeu, un pari, un défi à relever avec ses copines dans les bars ou autre. Heureusement qu’elle sait être modérée … ~ Sinon, il est des plus sympathiques et garde un sourire discret. Protectrice envers les gens qu’elle aime, n’ayant pas peur de la voir se mettre en travers de votre chemin si vous l’insultez ou si vous lui cassez les pieds. Ne toucher pas à ses proches, un bon conseil. Elle n’aime pas voir ses ami(e)s se faire rabaisser. En amour ? C’est assez drôle, dans un sens. Autant elle est réservée et calme en publique qu’en amour elle serait du genre à être troublante et amusante. Elle n’aime peut être pas être le centre d’attention, ni de paraître de madame « jesaistout » ou tout simplement d’un nombriliste.


EXTÉRIEUR;
La beauté est perçue de manières différentes par chaque personne, certaines l’aiment simple, d'autres la préfèrent maquillée. Certains aiment les deux, tout dépendra de la personne qui se dressera sur votre chemin. Jade est un mélange des deux : le genre de beauté naturelle qui n’a pas besoin d’artifices pour se faire remarquer, mais qui sait comment se mettre encore plus en évidence lorsqu’elle décide de jouer le tout pour le tout. Il faut le reconnaître, Jade est un très joli brin de femme, même un aveugle pourrait le confirmer. Très joli. Le genre de silhouette qui fait tourner les regards sur son passage, autant pour les curieux que pour les jaloux. Évidemment, ce n’est pas une beauté surhumaine qui attire tout le monde, tous les goûts sont dans la nature. Disons seulement que dame nature l’a très bien choyée depuis sa naissance. Un magnétisme enivrant, l’énergie que la jeune femme dégage du bout de ses orteils jusqu’à ses cheveux est envoûtant. C’est une jeune femme éblouissante, séduisante. Séductrice.

De grandeur moyenne, la jeune femme fait tout au plus 1m70. Elle n’est pas très grande sans être une géante, quoiqu’elle se situe dans la moyenne des jeunes femmes de son âge si ce n’est même un peu plus. Une grandeur qui s’accommode parfaitement avec sa silhouette et son tour de taille. Jade est l’une des chanceuses – ou malchanceuses ? Ça dépendra du point de vue – qui peut manger autant qu’elle veut sans prendre le moindre gramme. Ou du moins, son corps l’éliminera, brûlera les calories. Un poids plume malgré sa toute fine musculature. Elle n’est pas maigrichonne, quoiqu’élancée et mince, de jolies courbes féminines sillonnant son corps. Le ventre plat, la cambrure des reins légèrement accusée mettant en valeur la taille fine, les membres modérément musclés en gardant cette fragilité féline, une poitrine délicate, mais présente ; aucun complexe. Elle aime son corps comme il est. Étant une jeune femme active, il n’est pas rare de la voir sortir le matin pour faire du jogging histoire de garder la forme, jouer au volleyball sur la plage et d’autres activités sportives ~. Des jambes fuselées et galbées aux bons endroits, des hanches sur lesquelles l’envie de poser ses mains est présente jusqu’à ses épaules aux courbes délicieuses. Miam. De la chance ? Oui, mais elle ne s’en vante pas, autant garder ça pour soi-même.

Une gorge tout aussi fine que son corps sur laquelle repose une tête aux contours tout aussi fins que le reste. Jade possède des traits agréables qui semblent quelque peu exotiques. Une mâchoire à la ligne douce, un menton légèrement pointu tout comme son nez, on dirait presque un ange si ce n’était de ses longs cheveux noirs. Ah, ses cheveux. Qui n’a jamais rêvé d’avoir des cheveux malléables comme tout, avec lesquelles ont peut faire toute sorte de coiffure ? Les boucler, les raidir, assez épais pour faire des chignons qui n’auront pas l’air rikiki sans pour autant se casser la tête pour les attacher ? Et bien Jade à ce type de cheveux, des cheveux faciles à vivre. Elle en fait ce qu’elle veut, bien qu’il est plutôt rare qu’elle en fasse des œuvres d’art. Préférant, et de loin, les laisser sécher à l’air libre et ne plus y toucher, ceux-ci restent droits et ne perdent pas leur volume, une coupe de cheveux simple qui est tout à son avantage. Très longs, la pointe de ceux-ci lui arrive sous la poitrine, coupés en dégradés pour un effet un peu plus « sauvage » - surtout lorsqu’elle sort de la douche – avec une frange qu’elle repousse sur le côté gauche de son visage. D’ordinaire, elle les laisse détachée sur ses épaules, mais elle affectionne particulièrement la maxi tresse épi sur le côté. Lorsqu’elle sort, elle opte pour un chignon ébouriffé, sauvage, histoire de bien dégager sa gorge et ses épaules. Ils encadrent son visage avec douceur, faisant ressortir la couleur de sa peau.

Une peau lisse et saine, fraicheur de jeunesse d’une jolie couleur dorée dû à ses nombreuses heures passées au soleil à dessiner ou à prendre des photos. Son teint naturel étant d’une teinte olive, typique des Italiens, il est très rare qu’elle devienne aussi pâle que la neige excepté lorsqu’elle est malade ou bien sur le point de s’évanouir. Ses joues prendront une adorable teinte rosée si elle est embarrassée – encore là, il faut y arriver -. Ne possédant aucun tatouage, les seules marques visibles sur son corps sont une petite cicatrice sur le haut de sa cuisse droite – cicatrices qu’elle s’est faites en tombant lorsqu’elle était gamine, sale casse-cou – et ses oreilles percées une première fois comme tous les bébés filles lorsqu’elles ont l’âge d’avoir leur première boucle d’oreille. Elle préfère garder sa peau claire et nette de toutes marques bien que les tatouages sont magnifiques d’après elle – enfin, ça va dépendre du tatouage naturellement -. Si vous regardez de près son visage, vous remarquerez de discrètes taches de rousseur parsemer son nez, continuant doucement sur le haut de ses joues. C’est une des choses qui fait le plus son charme, même si elle n’aime pas tellement ses taches de rousseur. Pour ce qui est des grains de beauté, elle en possède un juste au dessus de la clavicule gauche qui semble attiré bien des regards et bien des envies ~ il y en as un peu partout sur son corps, plus discret, mais celui-là, c’est The spot que les gens aiment bien mater.

Si la jeune femme semble bien porter son nom, la couleur de ses yeux ne peut qu’en témoigner davantage. Généralement d’une couleur se partageant entre le turquoise et le vert pâle, se décidant de temps en temps à rester plus d’une couleur que de l’autre, formant parfois un mélange explosif de ces couleurs douces. On ne saurait résister à l'envie de se noyer dans les infinies profondeurs de ses yeux. D’autant plus que la noirceur de ses cheveux fait un contraste impressionnant avec la profondeur de ses yeux, ceux-ci semblent exploser de couleur. Légèrement en amande, une forêt de longs cils noirs semble les agrandir, adoucir son regard pétillant de vivacité. Comment résister à un tel regard ? Des yeux qui sont aussi changeants que la mer, d’une tranquillité alarmante à un océan déchainé sous la colère. Si l’envie lui prend, elle se laissera tenter de rajouter une ligne de crayon pour définir la ligne de ses yeux histoire de faire ressortir la couleur et l’intensité de son regard, une touche de mascara pour compléter le tout. Des sourcils noirs et minces au dessus de ceux-ci, qui se haussent adorablement, se plissent sous l’agacement. Des sourcils expressifs qui gardent la douceur de son visage en place ~. Vint ensuite sa bouche, des lèvres charnues et sensuelles toujours avec un coin plissé en un sourire charmeur et malicieux. Un sourire chaud, dévoilant des dents blanches et bien alignées. Un sourire contagieux, un sourire qui fait fondre ceux qui n’ont pas un cœur de pierre.

Vestimentairement parlant, Jade n’est pas une jeune femme très compliquée non plus. Elle préfère, et de loin, porter des vêtements simples de couleur unis. Elle affectionne particulièrement les t-shirts au col large histoire de dévoiler une épaule et les jeans tailles basses style cigarette. Moulant son joli derrière délicatement rebondit ~ hinhin. Les teintes de gris, marron et bleu foncé sont ses préférés en ce qui concerne les vêtements. L’été, il n’est pas rare de voir la jeune femme portant une jupe en jean ou bien des shorts en jeans, un peu déchiré, ou même de porter une jolie robe qui met en évidence la finesse de sa silhouette. Les trucs compliqués ? Pas pour elle. Autant avoir du style en restant simple, sans avoir à mettre des tonnes d’accessoires ou des vêtements de marques à prix impossible comme du Gucci, Chanel ou autre. D’autant plus qu’elle préfère les vêtements moins … « filles à papa trop classe ». Être à l’aise, c’est le plus important, mais n’allez pas croire qu’elle néglige son allure, c’est faux. Les talons hauts ? Elle en porte, à l’occasion, lorsqu’elle a des rendez-vous ou bien des sorties entre filles, sinon au diable les ampoules : les converses sont parfaites. Côté accessoire, elle est plutôt réservée. Boucles d’oreilles de temps en temps, des colliers si son haut le lui permet … Sinon, elle porte des bracelets à son poignet qu’elle ne retire pratiquement jamais. Ceux-ci étant en fil, il lui donne une allure un peu plus bohème.



Dernière édition par Jade De Massari [Echo] le Mer 17 Aoû - 23:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jade De Massari [Echo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 16
LOCALISATION : Derrière mon appareil. ~
HOBBIES : Photo ♥
HUMEUR : Surprenante.

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 3:12


« Dans la vie, rien n’arrive pour rien. Il y a une raison à tout. »

*
[ Vérone. Acte I. ]
*

Une ville de mystères. Une ville de passion. Un endroit magnifique, une ville d’artiste. Cette très ancienne ville d’Italie qui avait été la proie d’une histoire de Roméo & Juliette, et non seulement du côté de Shakespeare. Ce fut jadis, quoiqu’il n’y a pas si longtemps que cela, l’histoire d’un homme qui rencontra une femme. Elle était belle, aussi magnifique que la ville elle-même. Aussi troublante que son passé, que ses histoires. Elle avait de longs cheveux noir jais aussi sombre que l’encre, des yeux vert foncé, aussi profonds que les forêts humides de l’Europe. Un coup de foudre. Il n’était qu’un jeune photographe à ses débuts lorsqu’il la rencontra, elle était aussi belle qu’un rayon de soleil. Pétillante, fougueuse et surtout très mystérieuse. Il ne pouvait plus détacher son regard du sien, à chaque fois qu’elle lui offrait un sourire c’était comme si son cœur ratait un battement – autant dire qu’il faisait des arrêts cardiaques à chaque cinq minutes. Alessandra.

Ils se marièrent et eurent un enfant. Et ils vécurent heureux… durant quelque temps.

Ils eurent une petite fille. Une jolie gamine qui était le portrait craché de sa mère ; des cheveux noirs, des yeux verts tirant sur le turquoise, un sourire à faire fondre un glacier. L’arrivée de cette enfant allait, pensait Ezio, changer tous leurs problèmes en solutions, ne pouvant s’empêcher de voir le côté positif dans toute chose. S’il avait su. S’il avait su que les problèmes ne faisaient que commencer … Sans doute aurait-il révisé ses plans, son avenir et qu’il aurait essayé d’en faire plus pour aider sa chère et tendre moitié. Peu de temps après la naissance de la petite fille, elle se mit… à changer. De plus en plus. Elle riait moins, elle ne souriait plus autant. Elle s’éteignait. Comme une bougie dans le vent froid de l’hiver. Comme si à chaque jours que la petite fille respirait, elle retirait le souffle des poumons de sa mère. Du jour au lendemain, Alessandra était d’une humeur resplendissante, le lendemain elle s’enfermait dans la salle de bain, au bord de la crise de larmes. Rien n’y faisait. D’une bonne humeur contagieuse, la petite fille grandie avec toujours ce sourire aux lèvres, riant devant les bouffonneries de son père qui la voyait comme une véritable princesse malgré la distance que prenait sa mère. Les sauts d’humeur de celle-ci augmentaient au fur et à mesure que la petite grandissait malheureusement. Oh, bien sûr, elle aimait sa fille plus que tout au monde, mais c’était comme si sa tête, son corps entier, lui disait d’en faire autrement… Jusqu’à se perdre entièrement.

L’étrange histoire de la petite Jade.

*
[ Entracte. ]
*

- Les contes de fées, ça n’existent pas !
- Pourquoi est-ce que tu dis ça !? C’est cool, les contes de fées !
- Peut-être, mais ça ne fait qu’user ton imagination sans jamais se réaliser.
- Qu’est-ce qui te fait croire que ça ne se réalisera pas, hm ?
- Parce que si tu veux avancer dans la vie de tous les jours, tu dois bosser, bosser et bosser, et pas seulement rester là à dormir debout.
- Ouais baaaaaah c’est ça ton problème Jade, tu travailles trop, tu prends jamais de temps pour toi, te fais même pas la fête !
- Mais… de quoi tu parles !

Un joli sourire s’étira sur les lèvres de la jeune femme aux cheveux d’ébène, ses yeux verts pétillants tandis qu’elle les roula d’un air faussement agacé. Mais bien sûr, elle ne savait pas s’amuser, elle. Ignorant les paroles de la jeune femme d’un coup de main en lui faisant un clin d’œil, marmonnant « Bon, remet toi en place, que je prenne ta photo ! » la jeune femme reprit son appareil photo entre ses doigts et le remonta au niveau de ses yeux. Si les contes de fées avaient le moindrement existés, probablement que sa vie aurait pris une tournure différente.

- Eh, Jade … Je- enfin, non. On voudrait savoir pourquoi ta mère n’était pas là à la remise des prix du concours de photographies.
- Ari-…
- Non, écoute-moi. Je veux dire, même quand on va chez toi elle n’est jamais là, tu ne parles pratiquement jamais d’elle et on sait tous qu’elle est toujours vivante, non ? Tu n’as pourtant pas de photo avec elle – ce n’est pas normal d’après moi, tu évites toujours le sujet. Et puis ce n’est pas tout, je veux dire aussi ; on ne sait rien de toi en fait. On sait que t’es née ici, que t’es une surdouée et que t’es trop belle pour ton propre bien, mais… mais t’es un véritable mystère quoi !
- …
- … Tu ne veux pas m’en parler ? Après je promets que j’arrête de t’embêter sur ce sujet !

Un mordillement de lèvres, abaissant l’appareil photo pour dévoiler son visage. Doucement, elle repoussa ses cheveux vers l’arrière, laissant tomber un petit soupir. C’était un sujet délicat pour elle, n’aimant pas en parler généralement, même avec son père c’était un sujet à éviter.

- … Disons que ce n’est pas une histoire très amusante à entendre. J’ai rien … de la petite fille à envier qui a toujours eu ce qu’elle voulait avec une famille parfaite, hein. Je vais tout te dire, mais tu dois me promettre de ne pas en parler, j’ai pas envie d’être le centre de questionnements de tout le monde, et aussi me promettre, SURTOUT, de ne pas me prendre en pitié. D’accord ? Bon. Tu sais déjà que mes parents sont divorcés, ils le sont depuis que j’ai six ans … mais ce n’est pas parce qu’ils ne s’entendaient plus ou bien qu’ils avaient fait une erreur. Enfin, je sais pas. C’est plus compliqué, mais je ne préfère pas trop entrer dans les détails de ce côté. Ma mère … a fait une dépression post-partum à ma naissance.
- … Quoi ??
- Une dépression post-partum. C’est une dépression qu’ont les femmes après avoir accouché. Elle n’allait déjà pas très bien avant m’a dit mon père, c’est arrivé du jour au lendemain … Il ignorait son état psychologique lorsqu’il l’a rencontré, il croyait qu’elle allait bien. Je n’étais pas « prévue » à leur agenda, ma mère n’avait que dix-sept ans quand elle m’a eue. Elle n’était pas prête à avoir un enfant, mais je crois qu’ils n’ont pas eu le cœur de me faire adopter, alors je suis venue au monde dans la panique et le stress *rire*. Mes grands-parents n’étaient pas d’accord avec tout ça, mais ça ne les regardait en rien.

« Personne n’a su réellement pourquoi elle avait développé une dépression après ma naissance. Bien sûr qu’elle était jeune, mais bien des femmes avaient des enfants à cet âge alors c’était un peu … surprenant. C’est seulement plus tard que mon père a appris que ma mère faisait déjà régulièrement des dépressions, des dépressions qu’elle cachait habilement. Elle refusait de prendre les médicaments, ce n’était « pas bon pour le corps et l’esprit », mais peut-être que ça aurait été mieux qu’elle les prenne, non ? C’est mon père et ma grand-mère qui se sont occupés de moi pendant que ma mère suivait des traitements, et ce, presque toute mon enfance. Je ne me souviens pas de beaucoup de choses, juste qu’elle se glissait dans ma chambre quand j’étais petite et qu’elle se glissait dans ma chambre pour me chanter des berceuses une fois que mon père dormait. Enfin bref. La situation ne s’est pas améliorée avec le temps comme tu peux t’en douter. Le couple qu’étaient mes parents s’est dissous avec le temps, mon père ne savait plus quoi faire pour redonner le sourire à ma mère. Il a vraiment fait son possible pour l’aider, mais c’est comme si elle ne voulait pas s’échapper de ce cauchemar. Ma mère ne ressentait plus rien pour lui, elle ne voulait pas de son aide faut croire. Pour le bien « de leur enfant », comme le disait ma grand-mère, mon père … a demandé le divorce. Ça a anéanti mon père, bien entendu. Je me souviens encore qu’il s’enfermait dans son bureau pour ne pas que je le vois dans cet état, et ma mère qui ne reviendrait plus à la maison. Mais il le fallait, il n’y avait pas d’autres solutions et puis c’était en même temps une sorte de prévention envers moi, au cas où des idées folles lui auraient passé par la tête.

J’avais six ans quand mes parents se sont séparés, ma mère suivait un traitement plutôt efficace, j’allais la voir quatre fois par semaine, je vivais avec mon père. Il a eu de la chance de son côté heureusement, il a pu signer de nombreux contrats et se faire une bonne réputation dans le monde de la photographie comme tu le sais déjà. J’ignore encore ce qui se serait produit si mon père n’avait pas eu ses contrats … t’imagines? Avoir deux parents en dépression, ce n’est vraiment pas la joie crois-moi. J’aurais aimé t’en dire plus sur ma mère, sur son enfance, mais comme tu peux le voir elle n’était pas vraiment en état de m’en parler. Pourtant, je me souviens qu’à chaque fois que je la voyais … elle me serrait toujours contre elle, comme si elle me disait au revoir. Ça me troublait. Elle me répétait sans cesse « Tout va bien aller, tu verras. J’ai rencontré un ange, tout va bien. » Je vais t’avouer que je n’ai pas vraiment saisi ce qu’elle a voulu me dire, surtout qu’à ce moment-là j’avais quoi … huit ans ? Cette année, ce fut la plus difficile. Ma mère avait beau être sous traitement, elle était quand même libre de se déplacer et de faire ce qu’elle voulait. Puis elle a rencontré un homme. Il était plus jeune de quelques années, je ne me souviens pas exactement de lui, excepter son visage. Tu sais le genre de visage … qui fait un peu froid dans le dos ? C’était exactement le cas. Il n’était pas hideux, bien au contraire, mais … je ne sais pas. Il me faisait un peu peur. Je ne sais même pas son nom, je sais juste qu’il venait à la maison de plus en plus souvent, le nouveau « copain » de ma mère. En cet instant, elle était sur un nuage, au risque d’oublier ma présence tant elle n’avait que des d’yeux pour le nouveau venu. »

La jeune femme s’était assise sur le sol tout en racontant ses souvenirs, prenant une petite pause pour boire une gorgée de son café tandis que son amie la regardait avec de grands yeux ronds, attendant de savoir la suite des événements.

« … Bref. Un jour, quand j’avais dix ans, il est parti. Je ne l’ai plus revu, et ça a rendu ma mère un peu … dingue. Elle faisait des crises, elle pleurait tout le temps. Un jour j’étais chez mon père et elle est débarquée comme ça ; elle s’était carrément mutilée, elle s’était griffée aux visages, sur les bras … c’était horrible, j’étais morte de trouille. Mon père a dû téléphoner à la police pour qu’ils viennent la chercher. J’ai compris que ma mère était « partie » pour toujours et que plus rien n’allait pouvoir redevenir comme avant.

Aujourd’hui, elle est dans l’hôpital psychiatrique, ici, à Vérone. Je vais la voir dès que je peux, dès que j’ai l’autorisation même si mon père préfère que je reste un peu en recul. Elle ne me reconnaît pas tout le temps, parfois elle m’ignore totalement, d’autre elle me parle comme si j’étais sa meilleure amie. C’est … étrange, de savoir que ma mère ne peut même pas se rendre compte que je suis sa propre fille. Pourtant, comme j’ai grandis sans elle, je sais pas … ça a l’air étrange de dire ça comme ça, mais je crois que c’est mieux ainsi. J’ai mon père et je n’ai rien manqué alors … Donc tu vois, je suis pas si « parfaite » que ça ! J’ai pas eu la même enfance que tout le monde, c’est vrai, mais regarde tout ce que j’ai pu accomplir jusqu’à aujourd’hui par moi-même et grâce à mon père. »

- Oui, c’est sûr…
- Faut pas s’inquiéter pour moi. Je vais bien, je ne m’en fais pas pour l’avenir et dans deux semaines je vais être à Milan pour continuer mes études ~. C’est tout.
- Mais …
- Non Ariana, j’ai dit que c’était tout, le sujet est clos ! Je ne veux plus en parler. Tout va bien, ça va être super sympa et là je meurs de faim ! Alors debout, je t’invite pour dîner ~.

*
[ Milan. Acte II ]
*

Clac. La porte de l’appartement ferma dans un léger grincement, un soupir s’échappant d’entre ses lèvres tandis que son dos se pressa contre le bois sombre de la porte. Quelle journée. Déjà, rencontrer les doyens pour l’université avait été un vrai défi, le stresse la rongeait. Elle espérait pouvoir avoir cette bourse, sinon elle allait encore devoir dépendre de son père en cas de besoin. La bourse lui permettrait non seulement de payer ses études, mais de vivre et non seulement survivre avec un boulot à temps partiel dans ce petit café au proprio trop vieux qui lui faisait des avances. Elle avait passé le reste de la journée à faire des courses pour son nouvel appartement encore trop vide, puis des copains l’avaient kidnappé pour la soirée. Crevée. Elle n’avait qu’une envie : dormir. S’écraser sur son matelas encore trop dur et dormir longtemps, jusqu’au petit matin, là où une nouvelle journée allait recommencée et qu’elle allait devoir bosser encore. Encore. Tout ça jusqu’à recevoir une lettre ou un appel, histoire de savoir si la bourse allait lui être allouée. Ou pas. Le stresse l’envahit, grognant en se tirant presque les cheveux pour se relever et déposer ses clés dans le bocal. Son regard pâle dévia vers la fenêtre, la lune était déjà bien haute dans le ciel même si le soleil paressait à descendre à travers les nuages, donnant ce teint rosé au ciel. Son front vint se presser contre la vitre transparente, ses doigts traçant une ligne invisible sur celle-ci.

Elle avait réussi une partie de ce qu’elle voulait faire. Elle était arrivée à Milan pour poursuivre ses études en photographie, sa passion que lui avait transmis par son père. Une nouvelle vie, un nouveau départ. Il fallait commencer tout ça d’un bon pied et ne pas voir le côté négatif. Bon, le stresse la rongeait, mais ce n’était pas la fin du monde, non ? C’était une fille forte, elle allait survivre. Sinon … travailler plus fort, c’est tout. Un autre soupire, fermant les yeux en ne pouvant s’empêcher de marmonner un vœu pour elle-même :

- Ah... Je souhaite que tout aille bien. S’il vous plaaaaiiiiiit.

Et bien. Si elle avait pu prévoir qu’une telle chose allait arriver, sans doute qu’elle serait tombée dans les pommes. Durant un instant, ce fut comme si sa vision se brouilla, puis un petit nuage se créa derrière elle. Oui, derrière elle, dans son salon. Se tournant lentement, étant éclairé par autre chose que la lumière de son ampoule, son cœur se mit à palpiter de plus en plus tandis qu’elle remarqua une silhouette dans son appartement. Oh. Mon. Dieu ? Mais c’était quoi, ça !? Devant elle, un jeune garçon se tenait là, tremblant sur ses jambes, ses cheveux en bataille bruns, la fixant d’un air presque aussi surpris qu’elle.

-… Qui es-tu !?

Ses mots ne firent qu’un écho dans la pièce.

*
[ Scène Finale. ]
*

- Echo ! ECHO ! Rah, bon sang, t’es où !?

Le jeune Stella sortit de la cuisine la bouche pleine, les yeux ronds, pris sur le fait avec des raisins pleins la bouche. Cela faisait quelques mois qu’il vivait avec elle maintenant, qu’elle avait pris cette petite étoile sous son aile. Le considérant pratiquement comme son petit frère, le jeune homme était une présence plus que rassurante pour elle. Bien qu’il lui cassait les pieds de temps en temps, parce qu’il était trop lunatique, elle ne pouvait pas s’en défaire. La jeune femme sautillait sur un pied pour tenter d’enfiler son pantalon avec toute la splendeur possible d’une personne qui était déjà en retard pour son boulot.

- Faut que je file, je dois aller bosser ! Oh, et cette fois, fais gaffe avec le grille-pain, pas question de faire revenir les pompiers !

Lui donnant un baiser sur le front, elle quitta la pièce en courant, laissant le jeune Echo, car oui, tel était son nom, dans la cuisine. Depuis qu’il était avec elle, elle s’était mise à avoir d’étrange vison lorsqu’elle dessinait, comme s’il … lui avait transmit un don. Cela la troublait toujours autant lorsqu’elle avait ces impressions de déjà vu. Et bien ce matin, elle aurait aimé en avoir et éviter d’être en retard. Elle ignorait ce qui allait se passer, mais c’était mieux ainsi, non ? La vie n’était pas amusante quand tout était prévu, autant laisser aller les choses … et s’amuser à fond.

Qui sait ce qui peut arriver ?

Spoiler:
 


RANG; A
POUVOIR; Donner vie à des dessins / Visions par ceux-ci.
Grâce à ce don, elle arrive à donner vie à ses dessins, ses esquisses. Non seulement ils s’animent, mais ils lui permettent de voir à travers ceux-ci, de plonger à l’intérieur … De voir derrière chaque coup de crayons. Des visions de ce qui allaient arriver, comme si chaque traits définissaient une partie de l’avenir. À ne pas confondre : ses visions ne sont vues que par elle. C'est un peu comme si l'image sur la feuille devenait un film, mais il n'y a rien qui en sort ou qui devient réel. Une simple image animée dans ses yeux, car pour toutes autres personnes l'image restera immobile. Le problème ? À part les tremblements, mal de crâne, les saignements de nez de temps en temps, mais surtout : les vertiges. Horrible.
CAMP; July.


TYPE; Humana
NOM; Echo
RELATION; Jade & Echo, c’est presque comme si c’était une sœur et son jeune frère. Il est devenu un membre de sa famille depuis le premier jour et elle ne laisserait personne lui faire du mal. Protectrice comme tigresse et son chaton. Mère poule ? Possible, mais c’est justement ce qu’il faut pour un Stella de ce genre.
EN FAIRE UN PRÉDÉFINI ? Non.
PORTRAIT; Relativement petit pour un « garçon », Echo fait tout juste 1m72. Des cheveux bruns en batailles, des yeux pétillants de curiosité d’une couleur dorée, un petit nez étroit, il a tout d’un jeune adolescent malicieux. Il met des vêtements colorés la plupart du temps, affectionnant particulièrement une petite barrette en forme de lapin rose qu’il porte presque tout le temps ~. Il a tout d’un être normal, excepté d’une chose : Echo ne peut parler. C’est son défaut, sa partie incomplète. Avec Jade, il peut dire des phrases complètes par son esprit – encore heureux, mais en ce qui concerne les autres : un mot à la fois. Un mot à chaque 10 minutes minimum. Chiant ? C’est la vie. C’est un Stella gentil et timide, très curieux, calme et affectueux. Surtout avec Jade.


Prénom ou pseudo habituel; 8D
Avatar; Deviantart
Avez-vous lu le règlement ? Code Validée par petite tueuse de pnj o/ BANANAAAA o/
Comment avez-vous connu le forum ? 8D
Un mot à dire ? 8D


Dernière édition par Jade De Massari [Echo] le Jeu 18 Aoû - 11:44, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexis Lorenzo [Hily]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 146
AGE : 28
LOCALISATION : Milan
HOBBIES : La vitesse et la musique
HUMEUR : De bonne humeur

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 4:06

Jaaaaaade ~ COPINE !
Vivement que tu termines ta fiches qu'on s'écrive un lien ! Mais j'adore le caractère de Jade (Même si j'en viens à me demande s'il est vraiment utile de continuer à écrire des caractères qui changeront forcément et qui sans exemple de rp sont peu représentatifs... Mais je m'égare !) En tout cas idem pour l'histoire, j'adore la façon dont c'est raconté et Echo est juste trop choupinou ! Si Alex le rencontre, elle va l'adorer !
Jade est trop bien : heart :

Iiiiiiih Leo Jade !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jade De Massari [Echo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 16
LOCALISATION : Derrière mon appareil. ~
HOBBIES : Photo ♥
HUMEUR : Surprenante.

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 4:12

[Comment que j'ai trop déformée ma page. Je suis vraiment trop forte. XD HELP.]

Ahn. Merciiiiiiii : heart :
Ouiiiiii ** ! J'ai hâte d'avoir terminé 8D ! Ouais bon, en plus j'aime pas écrire le caractère, je préfère le physique /segardelemeilleurpourlafin. Hihi. Mais ouais, elle va rencontrer Echo <3 ! Obligé d't'façon, pour les soirées pyjamas entre filles chez Jade. /pan

Ouaiis ! Leo ! Jade est presque terminée ! >D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ares Galla [Nemo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 345
AGE : 20
LOCALISATION : Dans le dos de Gérard41ans.
HOBBIES : Lecture, Rp, graphisme, dessin, cours ;_;.
HUMEUR : Hi Hi Hi.

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 4:16

    * essaye de faire encore plus buguer la page *

    Hey Hey toi 8D.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jade De Massari [Echo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 16
LOCALISATION : Derrière mon appareil. ~
HOBBIES : Photo ♥
HUMEUR : Surprenante.

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 4:19

... Je crois que si j'arrive pas à changer tout ça, j'enlève les codes complètement plus tard. Ouais. /motivée/ c'est moooooooche : mad :

Edit : ARES ! T'as tout empiré D8 /tape/
Edit 2 : Voilà. Maintenant, reste à rajouter des images. /pleure/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Angelo Tornioli

Membre- GDP
 Membre- GDP


MESSAGES : 518
AGE : 104
HUMEUR : grmmbl

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 7:16

Jadeuuuuuuh *lance un pop corn* : heart :
EDIT : ouais bon avec Lino ça le fait pas mais c'est la Raffa' qui est en moi qui a parlé hein 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jade De Massari [Echo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 16
LOCALISATION : Derrière mon appareil. ~
HOBBIES : Photo ♥
HUMEUR : Surprenante.

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Mer 17 Aoû - 23:29

Niiiih Angelooooo : heart : *mange le pop corn*

Et voilà ! Physique ajouté, j'ai enfin terminée ma fiche ! 8DDDD

: cheer :
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Jeu 18 Aoû - 1:25

Non, désolée, je peux pas validé une fille qui a pas de complexes, non non 8D En plus elle a pas les mains SECHES /pan

Fiche Validée !






T'as vu, Aya elle nous a fait de bô petits trucs de validation, en plus avec un f*cking bô gosse derrière <3 /sort/. Surtout n'oublies pas de créer ta fiche de liens, on l'attend avec impatience, ainsi que de faire recenser ton avatar J'te dis pas bienvenue, je t'ai déjà sauté dessus trop de fois o/ Pis je veux mon lien, hein hein hein!


_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jade De Massari [Echo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 16
LOCALISATION : Derrière mon appareil. ~
HOBBIES : Photo ♥
HUMEUR : Surprenante.

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Jeu 18 Aoû - 1:32

... 8D /flood/

Sache que NAN, elle a pas de complexes et c'est mieux comme ça, elle se casse pas la tête elle. J'ai tout mis mes complexes dans Eska alors D8 /pan

Pfeuh. : heart :

Ouiiiiiii je veux mon lien aussi ! èè <333
/vadormir/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Milo Vasco

Admin-human
Admin-human


MESSAGES : 861
AGE : 25
LOCALISATION : Milan
HOBBIES : Râler.
HUMEUR : Je suis MECHANT.

MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   Jeu 18 Aoû - 7:50

Ya que des glandeurs dans Milan, avec tous ces étudiants en photographie. Tssk.
Re-bienvenue, Eskampette. : heart :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jade De Massari | Why don't you take a picture ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jade De Massari | Why don't you take a picture ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Alluvione :: 

Prima Storia.

 :: Ce que nous devons savoir :: Siete accettati. :: Pactisants
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Sciences et Savoirs | Divers...