Partagez | 
 

 Dracula [Défi Rp] [A+L]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Sam 22 Oct - 10:05

Dracula


Sujet ; Ses crocs se plantent dans ta nuque. Un frisson d’excitation te gravit l’échine. Un murmure s’échappe de tes lèvres closes. Ton sang, il te l’aspire. Ta vie, il te la vole. Tes doigts s’accrochent à ses poignets, tu tentes de t’extirper de sa prise. Mais tes forces te quittent. Ses mains se baladent sur les courbes de tes reins, remontent sur ton dos, se posent sur tes hanches. La nuit est sombre, tu te perds dans les reflets des étoiles. Filet rouge capturé par ses dents. Lui rigole, te laisse choir quand sur toi il pose un dernier regard.

Vous êtes libres de commencer votre rp à tout moment de l’histoire, inspiré de l’univers Stoker, de Twilight /va chercher la corde/ ou du vôtre. Vous êtes les écrivains de leur décadence. Choisissez si la chute sera lente, ou agonisante.
Participants ; Aya & Leo VS Nemo & Raffy
Date limite premier rp ; 06 Novembre 2011
Rappel des règles ;
- Chaque post rp devra comprendre entre 300 et 500 mots.
- Autant de réponses que possible. Seules les 15 premières seront prises en compte pour le concours.
- Vous pouvez prendre vos dispositions avec votre partenaire pour arranger le rp de quelconque manière que ce soit, vous y êtes plus qu'invités.

_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aya Murazaki [Sky]

Admin- Pactisant
Admin- Pactisant


MESSAGES : 1089
AGE : 30
LOCALISATION : derrière toi
HUMEUR : massacrante xD

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Lun 24 Oct - 19:21

    Délicateness.
    Prédatrice dans tous les pores de sa peau.
    Sous le bruit assourdissant des basses me parvenant de la salle, mon regard croisa l’inconnue dans le miroir. Un regard où la pupille se noyait dans les ténèbres de son regard sous une chevelure de jais. J’étais affamée. La douleur me secouait les tripes et je fermai de nouveau les yeux, refreinant mes instincts primaires à voir la jolie perle de Jade qui venait d’entrer dans les toilettes.
    Quand on était une des nombreuses filles de Dracula en personne, on n’avait pas le droit de faire un carnage, même dans la boite de nuit la plus minable de la ville. Même pas le droit à un petit casse-croute sanglant … Quelle déchéance !
    Moi, plus que d’autres, devait suivre les règles, revoyant le regard rougeoyant de mon « père » se poser sur moi, sa colère suite à une « erreur » de trop. Et j’avais beau avoir plusieurs siècles derrière moi, cela ne comptait pas devant lui.
    Etre discret. Prédateur d’une obscurité angoissante. Le frôlement discret d’une hanche, du bout des doigts, jusqu’à ce qu’ils se glissent jusqu’à leur but ultime. Votre carotide, palpitante d’une vie que nous vivions à demi.
    La lie de notre existence, ténébreuses ombres de votre monde.
    Repoussant des pensées entêtantes, je poussai la porte et m’engouffrai de nouveau dans la salle suffocante de chaleur humaine, d’un pas qui fit se tourner les regards sur ma silhouette longiligne.

    Beauté sauvage.
    Bien plus que le simple compliment pourrait le supposer. Tout en moi était fait pour vous fasciner, vous faire plonger dans un rêve éveillé où il vous arrivait rarement de vous en sortir.
    Mon regard glissa sur des silhouettes, un petit sourire naquit au coin de mes lèvres tandis que je me laissais entrainer par la musique et les battements de cœur des êtres autour de moi. Un contact. Une main frôla la naissance de mes hanches, le creux de mes reins dans un mouvement qui signifiait tout des intentions de son détenteur. Je me retournai, capturant son regard dans l’encre du mien, mais fronça imperceptiblement du nez.
    « Dégages »
    Le ton rauque de ma voix l’effraya.
    Ce crétin avait bouffé de l’oignon et de l’ail au déjeuner. Non pas que ma condition m’y rende sensible, mais du sang au gout d’ail et d’oignon, non merci. Vous n’imaginez pas la puanteur que ça peut être…
    Maugréant intérieurement, je me dirigeais vers le bar, avisant un jeune homme attablé dans un coin mal éclairé de la pièce. Mignon, jeune, craquant à souhait… Je lui adressai un sourire en commandant une Marguerita, même si je savais pertinemment que le liquide n’aurait aucun goût. Aucun effet…La vie éternelle et même pas une petite chance de se noyer une seule fois dans l’alcool.
    Je surveillais sa silhouette malgré un regard apparent, absent, mais ne résistai pas à la soif que je sentis monter à le voir sortir dans la fraicheur de la nuit.
    Mon univers.
    Instinctif.


_________________________________________________

  Hopeless...
Léo, fidèle tornado 3000: Multifonction, fait la vaisselle, range votre linge, vous sauve la vie, vous fait rire, Waterproof, vous attrape contre un mur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Lun 24 Oct - 20:03

« W. Double. »

Il posa ses mains sur le comptoir sale et humide, relevant à peine le sourcil de dégout, habitué à ce genre de boite. Où le bruit pénétrait ses tympans à les faire pleurer de douleur. Où les odeurs de ces pauvres humains parvenaient dans ses narines dans des approches banales. Le verre claqua sur le support en bois, l’attrapant de ses longs doigts, plongeant son nez aux abords des effluves de l’alcool, pour chasser celles de la sueur et du plaisir. La musique couvrait tout. Les murmures vicieux, les remarques blessantes, ses pensées qui s’égaraient dans le coin de son esprit.

Leo resta ainsi une vingtaine de minute. La truffe plongée dans sa boisson, la vidant par gorgées plus ou moins régulières, alors que ses yeux verts, luisant entre les flashs des néons, perçaient les inconnus. Et il s’arrêta, égraina les secondes sous un regard noir brillant de malice, et d’autre chose. Qu’il reconnut, malgré lui. Il ne put retenir un sourire qu’il cacha en finissant son verre. Le récipient claqua une dernière fois sur le support, fut accompagné d’un billet. Détaillant les aiguilles fluorescentes de sa montre, il se leva de son siège, humant une dernière fois l’air ambiant.

Le loup retint un dernier sourire alors qu’il s’emparait de son habit d’hiver, remontant les escaliers de métal d’une démarche assurée, évita une paire de bras qui voulut le capturer, le serrer, l’aimer. Il dépassa la porte, les sorteurs le regardant d’un œil mi-attentif. Son corps trembla sous le froid, soyons honnête, plus pour la forme. Il remit correctement le col de sa chemise verte avant de passer ses bras dans les manches de son manteau, s’enrobant dans une couche de chaleur agréable. La capuche lui atterrit sur le crâne, la fourrure de cette dernière lui chatouillant le haut de son front. Ses yeux se soulevèrent vers le ciel découvert. Demain sera le dernier jour d’ascension de la dame d’argent dans sa balade nocturne. Il sourit.

Et partit, dans des rues qu’il connaissait bien, et qui le connaissaient bien. Le claquement de ses semelles sur le trottoir fatigué de la ville remonta à ses oreilles, écho rassurant, perturbé. Par un frôlement au loin. Il ferma les yeux, évitant volontairement les zones d’éclairage artificiel que produisaient les lampadaires. Avait-elle décidée de le suivre, lui, le louveteau perdu dans la nuit ? Il vola les parfums présents dans l’air dans une nouvelle respiration, identifia les saveurs distingues. Essence, cigarette, sang. Cheveux noirs, regard noir. Impatience. Un léger grognement s’échappa de sa gorge.

« Allons. Pourquoi ne pas nous amusez une dernière fois ? »

Il le murmura pour lui-même, vieille habitude que de se parler. Pour se sentir moins seul dans les nuits trop longues. Oui, pourquoi pas ? Tu le mérites bien, chien obéissant.

Il s’arrêta tranquillement, se retournant, cherchant dans l’ombre de la nuit celle qui osait le suivre. Savait-elle seulement ce qu’elle chassait ?

_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aya Murazaki [Sky]

Admin- Pactisant
Admin- Pactisant


MESSAGES : 1089
AGE : 30
LOCALISATION : derrière toi
HUMEUR : massacrante xD

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Lun 24 Oct - 21:11

Langueur de sang
Regard incandescent.

Ce n’était plus un instinct de conservation qui me guidait, c’était plus sauvage, rauque que cela. Un ordre impératif de mon corps sur mon esprit, dévorant. Aussi noir que l’était devenu mes prunelles brulant la pupille pour ne plus la voir apparaître. J’adressai un dernier regard au Barman, un chauve tout sec, ayant assez de shoot d’amphét’ dans le sang pour me le faire partager à la première gorgée. Le convainquit que j’avais déjà payé et sorti. La soif se faisait de plus en plus impérieuse.

La nuit m’accueillait comme une vieille amie, drapée de son manteau de froideur, auquel mes épaules nues ne frémirent pas un seul instant. J’étais aussi glacée qu’elle. Un souffle invisible filtra entre mes lèvres qui souriaient sous les bruits caractéristiques. Les pas … de ma proie.
Je ne voyais qu’elle, n’entendais qu’elle au milieu de cette nuit où la lune atteignait presque sa course effrénée.
Mes pas glissaient sur les trottoirs, rapides, mais légers. Silencieux, comme la mort qui s’abat sans remords, implacable tout comme le noir de mon regard. On ne m’échappait pas. Jamais.
Plus sensible, plus proche de l’origine de notre race que ces petits péteux aux canines rouillées, l’instinct de chasse ancré profondément en moi était doublé d’une rapidité et d'une adresse bien supérieure à la moyenne.
Un frisson nerveux me parcourra la colonne vertébrale, excitation d’une soif assouvie, tortueuse au fond de mon estomac.

En quelques pas, j’avais déjà fait le tour par le toit d’une rue adjacente, me retrouvant au devant de son chemin, mon sourire cachant les canines qui pointaient doucement dans l’obscurité de la ruelle. Souffle éphémère d’une méfiance endormie sous le joug d’une nature qui s’exprimait, d’un besoin. Vital.
Le temps d’une respiration, il arriva à ma hauteur. Je me laissai tomber avec douceur. D’une main ferme mais douce, mes doigts vinrent enlacer sa taille tandis que l’autre, jouant avec les bords de sa mâchoire, l’entrainait en un éclair dans la noirceur de mon existence.
Je n’étais plus que faim, soif, envie de ce sang chaud que je sentais pulser à un rythme assez – trop rapide ? Le froid surement.
Tout se tut quand ma langue caressa doucement le creux de son cou avant que mes canines s’enfoncent dans la jugulaire palpitante du jeune homme.
De l’extase, c’est ce que j’aurais du ressentir, ce sang qui coulait le long de sa peau, au coin de mes lèvres.
Mais au lieu de ça, c’était un gout amer, rêche qui emplit ma gorge d’un coup.
Eurk !
Je le repoussai d’un coup violent qui le projeta loin de moi.

« Putain ! Tu pues le cleps ! »

Je crachai les restants de sang que je pouvais expulser de mon corps, allergique à ce liquide avarié. Pas du poison, pas pour moi mais un gout rance qui me resterait sur le fond de la langue. Aveuglée par une soif qui me taraudait toujours l’esprit, j’étais en colère. Contre lui, contre moi-même.

_________________________________________________

  Hopeless...
Léo, fidèle tornado 3000: Multifonction, fait la vaisselle, range votre linge, vous sauve la vie, vous fait rire, Waterproof, vous attrape contre un mur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Mar 25 Oct - 7:30

Leo, jeune loup, gentil loup, se retourna, cherchant de ses yeux luisant la silhouette qui l’avait suivi durant sa courte balade. Il attendit, cessant momentanément de respirer pour mieux se concentrer sur les sons l’environnant. La nuit était calme. Sans qu’aucun bruit ne s’élève plus que nécessairement. Il huma l’air, réflexe de cabot. Une odeur de menthe se dissipant dans les environs. Le loup sourit, cachant la pointe de ses crocs. Un vampire pour le repas de ce soir, quelle chance.

Et elle surgit, prédatrice de la nuit. Sans qu’il ne la sente venir. Le contacte éphémère dans son dos le fit sursauter malgré lui, alors que l’amusement gonflait dans ses veines. Il bascula en arrière, sa capuche abandonnant sa tête, dévoilant sa toison brune, son regard émeraude qui se plongea dans les reflets de la Lune. C’était trop rapide pour qu’il réagisse tout de suite. Et il n’avait pas peur, louveteau intrépide. La brûlure de la morsure lui fit pousser un grondement sourd alors, qu’aussitôt, le vampire reculait vivement de son corps, crachant le sang qu’elle lui avait volé.

« Putain ! Tu pues le cleps ! »

Le loup s’approcha, aussi rapidement que l’être nocturne, capturant à son tour sa gorge entre ses doigts puissants, la plaquant contre le mur froid de la ville. Fortement. Faisant trembler les briques entre elle, en brisant quelques-unes au passage. Quand on ne contrôle pas sa force. Ou si peu…

« Tu devrais faire plus attention, vampire. Tu pues la soif au point que tu ne te rends pas compte où tu plantes tes petites quenottes. »

Agacement. Amusement. La contacte sulfureux de sa morsure s’allégea, alors que la blessure se refermait d’elle-même, ne laissant plus qu’une glissée de sang presque séchée. Il pencha sa tête sur le côté, détaillant son chasseur capturé. C’était excitant. De voir, le contraste entre ces deux êtres plongés dans la nuit. Lui à la peau si chaude, elle à la peau si glacée. Le contact sur sa gorge qui lui électrisait la paume de sa peau. Son teint halé face au blanc cadavérique de la femme.

Il s’approcha plus, la calant de son corps contre le sien. Jeune sotte, tout juste mordue, ne sachant pas dans quel cou siroter le liquide carmin. Il allait s’amuser. Que faire. La dévorer ou la terroriser. Les deux ? Bonne idée. Les deux.

Ses iris se fendirent, le vert humain se distillant dans l’or de ses gènes canins. Il souleva sa prise du sol, s’assurant qu’elle ne fuirait pas aussi facilement. Pas besoin d’air pour qu’elle puisse parler, alors, autant s’en donner à cœur joie.

« Dis-moi, gamine, est-ce que ton parent sait que tu te balades ainsi en mordillant tout ce qui passe, surtout ce qu’il ne faut pas ? »

_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aya Murazaki [Sky]

Admin- Pactisant
Admin- Pactisant


MESSAGES : 1089
AGE : 30
LOCALISATION : derrière toi
HUMEUR : massacrante xD

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Mar 25 Oct - 17:40

    Le contact du mur contre mon dos n’était rien. Brutal, oui mais cela restait des briques qui se brisaient contre ma silhouette de granit. Aussi dure que pouvaient l’être mes prunelles emplies de noir.
    Ennemis de toujours. Loup. Vampire. Une guerre éternelle entre deux races faites pour s’affronter, s’opposer jusque dans leurs génétiques. La pulsation d’un cœur rapide, lié trop fortement à la nature, contre son contraire, mort mais toujours là.
    Deux ombres sous la lune.
    Mes crocs à découvert luisaient sous sa clarté, sous le grondement sourd de l’animal qui me tenait par la gorge. J’hésitais un instant. Jouer le jeu et faire mine de se débattre, enfoncer mes griffes dans son torse d’un mouvement indicible ou ne plus bouger ?
    La rage étreignait toujours mon corps d’une tension palpable, tendu au maximum sous la pression de sa patte. Appuies idiot, tu ne feras que t’épuiser davantage
    La chaleur de sa main était une sensation entêtante, feu couvant sur ma peau, piquante tout comme sa remarque. Sale chiot !
    Ma main s’agrippa à la sienne, déchira les chairs de sa peau quand mes ongles se plantèrent fortement dedans. Mes yeux se rétrécirent dans une mimique acérée, furieuse. Exagération, jeu d’actrice pas si factice dans lequel je me délecterais de sa déconfiture.

    «Tu devrais faire plus attention, vampire. Tu pues la soif au point que tu ne te rends pas compte où tu plantes tes petites quenottes. »
    Je ne bronchai toujours pas face à la chaleur sourde et puante de ce corps. Contradiction du mien.
    Murmure.

    « C’est toujours mieux que de puer la sueur et la crasse à ce point. T’as pas pris de douche depuis combien de temps le cleps ? »

    Un sourire naquit doucement sur mes lèvres. Qu’il continue de me croire faible…
    Il croyait s’adresser à une enfant ? Rebelle, certainement. Je l’avais toujours été, et les siècles n’avaient pas franchement joué leur rôle de tempérance, mais pas naïve.
    Mon erreur, parce que je devais bien avouer que c’en était une, n’était dû qu’à une soif dévorant mon être depuis des jours. Punie. Châtiée. Affamée à m’en faire saigner les veines.
    Rien que d’y penser, la faim remuait, creusait au fond de mon estomac. Refluait d’une pensée que je chassai pour me concentrer sur lui. Jouer.

    « Parent ? Tu parles de ce vieux crouton qui s’est perdu en Pennsylvanie ? Il sait. »

    Haussement d’épaules discret.
    Et sous ces mots, mon sourire s’agrandit, plus dangereux. Ironie. Mes mains appuyèrent et tordirent son poignet d’un coup sec qui claqua dans l’espace entre nous deux avant de prendre appui sur ses bras pour me projeter dans un saut, derrière lui. Je me redressai tout en souplesse, fixait l’or de ses prunelles fendues, plongeant les ténèbres de mon regard dans le sien.

    « Depuis quand tu joues les nounous terrorisantes pour jeunes vampires ? »

    Noirceur blanche contre hurlement d’or.
    A quoi joues-tu mon cœur ?


_________________________________________________

  Hopeless...
Léo, fidèle tornado 3000: Multifonction, fait la vaisselle, range votre linge, vous sauve la vie, vous fait rire, Waterproof, vous attrape contre un mur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Jeu 27 Oct - 9:25

Leo retrouvait une sensation oubliée sous ses doigts. Celle de rencontrer une chair différente de la sienne, antinomie de son origine. Les décharges électriques qui s’amusaient à chatouiller de manière éparse la peau du loup. Sensation dérangeante. Sensation enivrante. Il sourit, dévoilant ses crocs de loup au vampire qu’il venait juste de capturer. Belle prise…

« C’est toujours mieux que de puer la sueur et la crasse à ce point. T’as pas pris de douche depuis combien de temps le cleps ? »
« Trois mois. C’est gentil de t’en inquiéter. Mais il faut croire que je ne pue pas trop, puisque tu ne m’as pas reconnu. »

Sa prise se resserra, sentant la gorge céder sous la pression de sa force animale. Ce n’était qu’un jeu. Qu’une reprise de vieilles habitudes quand il croisait ce genre de vampire suicidaire qui se jouait de l’espèce de laquelle il descendait. L’excitation remonta son échine, plus malsaine que quand la lune jetait sur son corps ses rayons pâles, dévoilant des origines qu’il se plaisait de dompter. C’était différent. Indéniablement. Un instinct de chasse qui se remettait en route, tentant de s’emparer de lui. La bête face à l’homme. Mais Leo ne sombrera pas. Louveteau sans en être un.

Distraction momentanée. Quand il recroisa ses pupilles d’une encre noir, lui rappelant des souvenirs d’une silhouette abandonnée au court d’un hiver, il y a plusieurs années. La réalité lui revint avec délice dans la fracture de son poignet. Il grogna, secoua son membre endoloris à la manière d’un chien blessé, pestant contre ce satané vampire. Elle osait le distraire et lui casser un os. Vilaine fille. Elle le regrettera.

« Depuis quand tu joues les nounous terrorisantes pour jeunes vampires ? »

L’os craqua à nouveau, dans une musique quelque peu différente. Le contrôle de ses doigts retrouvé, il les posa sur l’épaule glacée de la nippone, se penchant vivement sur elle. Trop pour qu’elle ne puisse réagir, esquisser un mouvement d’esquive. Il l’embrassa. Contact forcé, l’empêchant de fuir en plantant ses griffes dans la chair de l’épaule de la dame nocturne, fini par mordre le haut de sa lèvre. Jeu malsain. Le loup se recule, fière de son acte, fleurissement au niveau de son cœur.

« J’avais envie d’essayer quelque chose de nouveau. Tu n’as pas aimé, Aya ? »

Sur son visage s’afficha un sourire entendu. Le plaisir de retrouver une vieille connaissance. Ou plus. Plus qu’une simple chauve-souris humaine qu’il attrapait aux détours des nuits. Il se souvint, de manière fugace, de ces jeux d’enfants, de ces jeux d’adultes qu’ils partagèrent entre eux. Mélange de grognements mécontents et de rires agacés. Des baisers glacés qu’elle se plaisait à faire couler sur le bas de son dos. Aya.

« Je suis content de te revoir. »

A nouveau, sourire de loup, où les bas de ses canines pointe. Six ans n’est-ce pas ? Ca pouvait paraitre long, de ne plus voir son jouet préféré pour autant de temps.

_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aya Murazaki [Sky]

Admin- Pactisant
Admin- Pactisant


MESSAGES : 1089
AGE : 30
LOCALISATION : derrière toi
HUMEUR : massacrante xD

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Dim 30 Oct - 22:26


Mon sourire s’élargit à sa réponse.
Mieux que la dernière fois, je devais l’avouer ! Et c’était peut-être ça, en plus de la soif qui battait mes tempes au rythme d’un besoin viscéral qui ne m’avait pas forcément permis de le reconnaître tout de suite. Étrange… Étrange comme les années avaient noyé mon esprit dans un brouillard de visages. Comme un besoin instinctif pouvait tout occulter quand on était aux abois.
Mais il avait suffi d’un instant pour que les commissures de mes lèvres esquissent un sourire plus grand à son odeur. Marquée de sang dans mon esprit. A jamais.

Leo.
Amant ennemi, éternelle frustration d’une étreinte qui n’en finissait pas. Pulsion contre nature à laquelle j’avais pourtant céder quelques années auparavant. Avant cette stupide guerre des clans qui m’avait éloigné de cette ville où nos regards s’étaient croisés, amusés. Mais le comte aimait avoir le contrôle, par-dessus tout.
Et je n’avais été qu’un pion récalcitrant, comme toujours … électron libre d’une race fonctionnant depuis des décennies, des millénaires sur une autorité non-contestée. Dérangeante, oui, mais parfois insignifiante à ses yeux, et ça me convenait parfaitement, surtout à cet instant.
Le contact de ses lèvres contre les miennes électrisa mon corps. Frisson qui ne venait nullement de ses griffes plantés dans mon épaule. Une évidence … qui me troubla : il m’avait manqué. Lui. Ce chien mal famé, suant la crasse et le désir. Le temps sembla s’arrêter l'espace de quelques secondes où je me perdis malgré moi dans la chaleur de ses lèvres, avant de m’écarter brusquement. Instant d’égarement passé.

«J’avais envie d’essayer quelque chose de nouveau. Tu n’as pas aimé, Aya ? »

Ma langue passa discrètement sur mes lèvres, éclat de nacre coupant dépassant, tandis que je restais à bonne distance, redoutant et espérant à la fois un second assaut pour le faire plonger dans un tourbillon de sensations.
Je penchai la tête sur le côté, certaines mèches masquant mes yeux mais non mon sourire taquin.

« Hum … Va falloir revoir le côté « je suis le grand méchant loup qui va te croquer », ça défriserait même pas un nouveau-né … »

Comme par un reflexe ancré par les années, jeu de corps et de regards, je m’avançai vers lui, jusqu’à n’être qu’à un pas de Leo. Jeu. Séduction, inaccessibilité amusée. Plissant légèrement le nez sous une habitude qui s’était quelque peu perdue entre une guerre et un cachot, je retrouvais néanmoins cette odeur piquante, épicée. Caractéristique et pourtant si particulière, attirante. La sienne.

« Moi aussi … Tu t’ennuyais ? ».

De moi, de cette errance solitaire, de ce jeu entre deux paires de prunelles s’affrontant dans leur demi-obscurité.
Question n’attendant pas forcément d’être renvoyée… mais j’étais curieuse, diablement enivrée par sa présence, mes gouffres d’ébènes à un souffle des siennes.
Petite lutine nocturne, création des peurs humaines dans l’éclat d’une canine. Carmine.
Funambule expérimentée sur le fil dangereux de sa vie.
Tournes, tournes, jouons de toi, de moi, de nous. Encore.

_________________________________________________

  Hopeless...
Léo, fidèle tornado 3000: Multifonction, fait la vaisselle, range votre linge, vous sauve la vie, vous fait rire, Waterproof, vous attrape contre un mur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   Ven 18 Nov - 15:26

Il captura ce souffle chaud s’échappant de ce corps froid. Il adorait ça, ce contraste chez Aya. Tout ce qui la démarquait d’un état que l’on pouvait appeller banal, normal, ou commun. Le vampire était un monde à elle toute seule. Contradiction dans son existence. Opposition dans sa déchéance. Il sourit, dévoilant ses crocs, quand elle s’approcha de lui. Le jeu de séduction, il était fini entre nos deux animaux.

« Hum … Va falloir revoir le côté « je suis le grand méchant loup qui va te croquer », ça défriserait même pas un nouveau-né … »

Ou si peu. Parfois, s’amuser de la sorte était une bonne chose. Ça lui rappelait leur dernière rencontre. Sous un ciel bleu, partagé entre plusieurs étoiles et d’autres observateurs du ciel. Et elle s’approche. De cette silhouette aguicheuse, où le regard bleu du loup ne peut que glisser furtivement sur le corps de la noiraude, pour remonter en un clin d’œil. Planté ses yeux dans ceux d’Aya, oser un dernier sourire. Il fit un mouvement, tendit son bras jusqu’à elle, porta sa main à la nuque de l’être de nuit et finit par combler la distance. Il n’avait pas envie de revêtir le rôle du loup blasé et frigide. Pas depuis si longtemps sans la revoir.

« Moi aussi … Tu t’ennuyais ? »
« Ce qui est bien avec la mémoire, c’est qu’on oublie. » Taire le « un peu ». « Et j’ai trouvé un jouet amusant ces derniers temps. Alexis. Je dois la voir ce soir. »

Autant jouer la carte de l’indifférence sentimentale. Leo était curieux. De voir si Aya émettrait une remarque de jalousie. Mais c’était faux. Oui, il s’était ennuyé d’elle. Un loup n’oublie pas. Pas vraiment. L’odeur de menthe. Les baisers sur son cou, en ne sachant pas si elle le mordrait, ou non. Son rire léger, ses gémissements retenus.

Le loup rompit les derniers centimètres, l’embrassant. De joie. De désir. D’envie. D’euphorie. Y inviter sa langue et s’amusa avec celle d’Aya. La vampire. Elle avait un effet sur Leo qui pouvait paraitre étrange. Une attraction plus féroce que ce lien qui l’unissait à la Lune. Plus vitale. Il lui mordit une nouvelle fois la lèvre, avant de se reculer, de clôturer l’échange par un baiser plus doux, délicat. Vieille habitude.

Il rompit le contact en reculant à peine. Sa main avait fini dans le creux de ses reins, tandis que l’autre dans le haut de son dos. Il planta son regard dans celui, noir, de la nippone. Trop sombre. Il grimaça, mais recula à peine.

« Tu dois boire. »

C’était presque un ordre. C’était soit ça, soit se retrouver avec des petits crocs plantés dans sa petite nu-nuque. Et Leo n’appréciait pas.

_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dracula [Défi Rp] [A+L]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dracula [Défi Rp] [A+L]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Alluvione :: 

Ultima Deconne

 :: Space Monkey
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit