Partagez | 
 

 [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Osiris Galla [Nemo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 13

MessageSujet: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Sam 29 Oct - 9:13

La vostra identità
NOM; Galla
PRÉNOM; Osiris
SURNOM; Oz'
SEXE; Masculin
DATE DE NAISSANCE; 28 février
LIEU DE NAISSANCE; Lisonne
SITUATION SOCIALE; Célibataire
MÉTIER; Étudiant en marketing
NATIONALITÉ; Italienne



La vostra persona


INTÉRIEUR;



#_ Est-ce que vous avez déjà pensé à la banquise ? Oui, cette grande étendue de glace, brillante à cause de la fonte de sa belle neige, sachant vous calmer rien qu'à sa vue -ou plutôt son imagination-, accompagné de l'étrange calme du Pôle. Vous savez, ce silence si bizarre rempli de parasites qui n'arrive qu'à vous apaiser. Un coin en dehors du temps, un brin d'air frais qui ne saura que vous faire sourire par ses petits courant d'air rafraîchissant. Une pause, un temps à part, à garder pour soi, à réfléchir, hors de notre monde si réglementé, si chronométré. Osiris donne parfois cette impression, lorsque le calme est venu jusqu'à lui, alors qu'il fixe quelque chose de non-identifiable autour de lui. Non, finalement, il a plutôt le regard dans le vide, en ces moments-là, comme s'il était ailleurs. Ce qui n'est pas réellement faux ... En effet, notre Osiris se plaît à observer les gouttes de pluie s'écraser contre la vitre et rouler doucement jusqu'en bas, non pas pour déprimer ni pour euphoriser. Non. Il pense, à tout. Et à rien. A une chanson, à son cher jumeau, à sa coupe de cheveux, à ses études, à son Stella, à son vœu, les sujets sont multiples, comme le plat peut s'installer dans son cerveau. Ca ne vous est jamais arrivé, de ne penser à rien ? De n'avoir qu'un grand écho qui répond à vos attentes, mais si flou qu'aucun mot ne parvient à être compris ... Ce drôle d'état n'arrive que rarement à Osiris, et seulement en des cas précis : suite à une grande colère ou une détresse étrangement persistante.
#_ Notre jumeau est sensible, oh oui. De part son parcours ou naturellement ? Qui sait ... Mais en tout cas, c'est à cause de la première raison qu'il le cache. Il a peur, oui, déteste ça. Sentir le regard des autres peser dans son dos, les petits rires mesquins fuser à ses côtés, les yeux dégoûtés de certaines personnes, comprendre que d'autres font semblant de l'apprécier pour parler derrière son dos ou par pitié. Il veux oublier, fuir, partir au loin, oui, loin loin d'ici et de tous les autres. Mais, en même temps, il ne peut pas. Même s'il craint tant ces choses-ci, s'il voudrai juste être accepté comme il est, fuir n'est pas une option a prendre en compte. Pour sa fierté, mais pas seulement, aussi pour son Ares. Il doit paraître fort, ne rien montrer, faire comprendre que rien de cela ne le touche, alors il joue la carte de l'indifférence. Peu importe ce qui arrivera jusqu'à lui, il restera de marbre, en un self-contrôle étonnant : il ne peut se permettre aucune erreur. Mais Osiris reste humain, après tout, et il lui arrive de craquer. Plus ou moins souvent, des larmes traversent ses grandes joues, c'est alors l'état de vide décrit plus haut qui prend possession de lui. Il n'y a que deux remèdes à ça : le temps -il reste parfois des jours enfermés- et son frère. Ares est bien le seul qui puisse dire le comprendre parfaitement, même si lui préfère montrer son ressentit. La violence, la monnaie de ce que leur donne les gens n'est pas une solution, d'après Osiris, il reste donc imperméable en surface. Et c'est dans cette différence que tout se joue, que l'aîné peut consoler le dernier -oui, Ares est né le premier. Réellement, ce qui manque surtout à Osiris est la confiance en soi, et c'est comme si son frère lui communiquait la sienne à travers ses moments privilégiés, assez pour qu'ils puissent se relever ensemble.
#_ On en vient à la timidité de notre cher jumeau. Si vous ne le connaissez pas, ne vous attendez pas à le voir venir chez vous. C'est plutôt l'inverse qui devra être fait, à vous de vous avancer en premier. Bien que toujours réservé sur les premiers échanges, Osiris deviendra de plus en plus confiant au fil de la conversation, jusqu'à être totalement à l'aise. Il se montrera alors sympathique, à l'écoute de vos mots mais également digne de recevoir vos plus grands secret. Que ce soit par ses joues rougissantes, son air d'ange ou son caractère, on a souvent envie de se confier à lui, et n'ayez crainte : il gardera tout pour lui. Honnête, il vous dira ce qu'il pense en essayant de ne pas vous vexer, qui que vous soyez, en utilisant certains mots, à sa manière. Oui, même ses ennemis, mais dans ce cas-ci, le tout sera bien évidement moins bien caché. Ou sinon, si vous êtes une de ces jeunes demoiselles qui l'accoste sans préavis, il peut également devenir le dragueur timide, à l'inverse de son frère qui joue sur l'action. Ses mots, assaisonnés à ses joues rougissantes et son air angélique en plus de sa douce voix, donnent un mélange totalement charmeur que beaucoup de jeunes filles n'arrivent pas à esquiver. Ainsi, Osiris est un dragueur, oui, mais lui dira plutôt qu'il aime voir la joie et les sourires sur les beaux visages de la gente féminine. Cependant, ce sera à vous mesdames de faire le premier pas : ne l'oublions pas, notre jumeau est réservé. C'est suivant votre approche qu'il jugera jusqu'où il pourra aller, de la simple petite flatterie à des choses, disons, plus sérieuses.
#_ Et si Osiris est réservé dans les relations avec les autres, il aime sentir l'aventure effleurer son esprit, éprouver cette sensation de danger et de découverte sans pour autant se faire de mal, plutôt pour comprendre, dénicher, déceler, discerner ce que chaque chose est. En réalité, il est plutôt curieux du monde qui l'entour mais préfère l'approcher en ayant le sang bouillant dans ses veines qu'en lisant calmement des livres -non pas qu'il n'aime pas lire. Fouillant dans sa tête, il trouve souvent de nouvelles choses à faire, sortant de l'ordinaire, et il les met à l'oeuvre en compagnie de son frère. Cependant moins casse-cou que lui, Osiris vérifie toujours à deux fois les systèmes de sécurité, il ne veux absolument pas perdre stupidement son jumeau. S'il y a une de ses choses qu'il adore particulièrement, c'est le saut à l'élastique. D'abord observer le paysage en dessous, voir les méandres d'une rivière en plein mouvement, sentir doucement le frisson d'excitation prendre possession de sa peau, avant d'inspirer un grand coup, fermer les yeux. Et sauter, s'envoler même, pour finalement rouvrir ses paupières et mieux éprouver le tout, avoir le vent et l'air fouetter son visage et à la fin, rebondir grâce à l'élastique après avoir vertigineusement descendu les mètres qui le séparait de l'eau. Étrangement, ça le détend, le relaxe, et s'il ne fait pas un saut régulier, attendez vous à voir un Osiris quelque peu en énervé.
#_ Le jumeau pense beaucoup, aussi. Il se rappelle de tout, il pourrait même vous dire ce qu'il a mangé ce lundi ou quelle taille faisait la fille d'hier soir. Car en plus d'avoir une bonne mémoire, il est observateur, pas au point d'avoir le souci du détail, mais assez pour se rendre compte des changements. Bien qu'il ne le dira jamais ainsi, il a également de bonnes idées, comme pour ressentir les sensations extrêmes décrites au-dessus. Etant toujours timide malgré tout, il les mettra soit seul à l'oeuvre, soit en parlera à son frère, les gardant néanmoins le plus pour lui. Et puisqu'il se rappelle de beaucoup de choses, ces idées ne partent pas aux oubliettes, non, elles sont juste rangées dans un coin de son cerveau en attente d'une possible future utilisation.
#_ En général, vous trouverez donc un Osiris actif, souriant, mais timide et il n'y aura que vous pour y remédier ! N'ayez pas peur de l'approcher malgré tout ce qu'on dit sur lui, il ne vous appréciera que plus encore. Peut-être même vous trouvera-t-il intéressant ? Alors, demoiselles, sortez vos sourires et laissez vous faire, et vous, damoiseaux, accrocher vous car il risque bien de vous emmener faire du mountain bike avec lui ~

#_ Il reste un dernier point à mettre au clair, mais pas des moindres : Ares.
Son frère, son jumeau, sa moitié, son double. Pas besoin de mots, les regards ou les gestes suffisent amplement pour qu'ils se comprennent. C'est un pilier pour Osiris, il pense sincèrement qu'il n'arriverai à rien sans lui. Seul témoin de ses états d'âme, essentiel, Ares est tout pour lui et Oz' pourrait bien se passer des autres, tant qu'il a son frère. Il envie quelque peu le caractère flamboyant de son frère, voulant s'affirmer comme lui sans y arriver. Ils sont complémentaires, indispensables, subissent ensemble les mêmes maux et les mêmes joies.


EXTÉRIEUR;


#_ Osiris n'est pas imposant, non, mais pas non plus insignifiant, non. Peut-être ne le remarquerez-vous pas dans une foule, mais tel son jumeau, il mesure près d'un mètre quatre-vingt. Ainsi il n'est pas dur de le voir au loin, mais comment le reconnaître ?
#_ Une peau à peine hâlée, ni blanche ni brune, douce à souhait suite aux nombreuses crèmes qu'y étale notre jumeau, il prend soin de son physique et sa se voit ! Plus un seul bouton d'acné, mince sans être anorexique, élancé et assez grand, l'apparence que tout jeune ado' aimerait avoir mais qui se retrouve compromis par Dame Nature et son emballage de boutons de pus (joyeux, n'est-il pas ?). Mais Osiris a passé ce cap, et du haut de ses dix-neuf ans, on peut déjà voir le futur homme qu'il sera. Une aura de douceur se dégage de lui, autant par ses traits ronds et fins que par son sourire tant enjôleur, les règles sont fixées : bonne humeur sera de mise en sa compagnie !
#_ Les cheveux propres aux Galla sont blonds tirant vers le châtain au niveau des racines et quelques fois ayant des reflets roux sous un grand soleil ; c'est dire la multitude de choses que l'on peut y voir ! Mi-long, s'arrêtant plus rationnellement en dessous de ses oreilles. Le jeune homme aime bien tenter de nouvelles expériences avec ses cheveux, ainsi il se retrouve presque chaque jour avec une coup différente, même si sa préférée reste classique : une simple mèche blonde sur le côté droit, cachant par moment son oeil. Compagnons de ses "expériences" capillaires, élastiques, barrettes et autres accessoires viennent régulièrement agrémenter sa chevelures en nattes africaines, mèches, queue de cheval, peu importe, tant que le résultat lui convient. Souvent caché par les-dites mèches, le front de notre Osiris est tout ce qu'il y a de plus normal, en enlevant toutes rides prématurées, même lorsqu'il ferme les yeux, son visage entier reste étrangement lisse, totalement. De longs cils fins ombragent le regard noisette et quelque fois bronze du jumeau, donnant à son regard un air chaleureux, un peu mutin. De légères pommettes sont présentes sur le haut de ses joues, soulignées lorsqu'il sourit. Ses fines lèvres plus claires encore que sa peau s'étirent souvent en un sourire dévoilant ses dents droites et blanches, donnant à son visage en général un air enfantin que certains trouveront craquant. Un menton à peine avancé complète le bas de son visage en plus d'un assez long cou, enrichissant son air non pas fragile mais doux.
La façon de s'habiller d'Osiris est comme ses différentes coupes de cheveux : spéciale mais ayant son charme. Tout d'abord se trouve des T-Shirts unis aux écritures, slogans, marques visibles puis un gilet qui est également le plus souvent unicolore. Par-dessus se trouvera toujours cette veste cintrée mais malgré tout masculine d'un étrange gris foncé. Des jeans seront également toujours portés comme pantalons -sauf grandes occasions-, peu importe la couleur ou le style, tant qu'Osiris s'y trouve à son aise. Pour finir, des baskets au style mixte se trouvent à ses pieds, pour compléter son air de mignon garçon un peu efféminé sur les bords -mais ne le dîtes pas à voix haute, il ne supporte pas. Qu'importe le temps et la température, il portera au minimum deux couches d'habits pour le haut de son corps, et paradoxalement, retroussera toujours ses manches jusqu'au coudes pour ne pas être dérangé.
#_ Le dos droit et le regard fixé dans vos yeux, Osiris s'intéressera à vous dès que vous ferez la même chose pour lui et son corps le traduit, même s'il a toujours le même port non pas altier mais plutôt doux. C'est ce qui se dégage de lui, cette douceur et cette simplicité qui peut-être vous poussera à aller lui parler en premier. Puisqu'Osiris prend soin de lui, il arrive à se parfumer, oui, après tout, tous les moyens sont bons pour charmer une de ces belles demoiselles ! Sinon, notre jumeau a un tic qu'il exécute à chaque fois qu'il s'immobilise : il remet sa chère mèche en place, que ce soit à l'aide de sa main ou d'un mouvement de tête. Et lorsqu'il est nerveux, vous le remarquerez de suite, il le fait à des fréquences beaucoup plus proches !



la vostra vita
HISTOIRE;

#_ Au commencement. Même si le début se situe bien avant.
    Un cri, dans l'air, et un deuxième.
Les murs blancs, la fenêtre donnant sur un ravissant petit bois, une lumière néanmoins projetée par la lampe au-dessus du lit tout aussi blanc que les murs, les personnes toutes autour de ce même lit, en bleu, tandis qu'une tâche rouge maculait les draps blancs. Mais ce qui comptait surtout, c'était les deux choses gigotantes qui avaient, l'espace d'un instant, été tout ce qui comptait dans cette pièce. Eux deux, encore colorés par ce liquide sanguin, fripés, la peau totalement nue et les yeux encore bien fermés. Qui aurait pensé que ce qui apparaissait comme deux jumeaux deviennent si problématique, si désagréable au yeux de tous ? Peu importait, là-bas, il y a dix-neuf ans, seul le sourire sur le visage de leur mère suffisait à tout faire oublier. Ce qui valait la peine d'être rappelé de ce temps lointain, c'était qu'aucune rumeur n'était venue jusqu'à eux, que rien n'avait gâché leur plaisir d'être un famille. Mais comme on peut s'en douter, ça n'allait pas continuer comme ça.
Qui a fait du bonheur sentimental l'unique et nécessaire condition du bonheur ? [Noël Audet]


Le vieil amant ~ Emilie Simon
#_ Avant.
    Ils étaient deux, comme ses fils.
Mais eux, c'était plutôt deux parmi tant d'autres, deux qui ressortent un peu dans l'univers rempli d'autres figures si magnifiques et idolâtrées par cette mère trop libertine pour être qualifiée avec ce mot. On pourrai plutôt dire une amoureuse transie, tombant à chaque regard d'un brun mystérieux, rougissante au contact de ce si beau blond à la chevelure parsemée d'or ou sentant son coeur battre plus fort à la vue d'une crinière flamboyante. Ou encore, admirant les autres choses moins communes, tombant cependant toujours sous son charme, voyant de la beauté même là où il n'y en avait pas. Avantage ? Sûrement, si ce n'avait pas été aussi flagrant. Parce que, on peut se le dire, cette femme sautait sur tout ce qui bouge et qui a l'air un tant soit peu un homme. Jusqu'à ce qu'Il arrive, vous savez, ce que certains appellent « le grand Amour », avec un A majuscule. La question n'est pas qu'on y croit ou non, de toutes manières, la femme frivole et future maman disait l'avoir rencontré à chaque fois. Mais un dura un peu plus longtemps que trois semaines, s'allongea sur les mois avant de faire sa demande, dans un cadre romantique comme la jeune femme les aimait, tellement qu'elle cru que la flamme ne s'arrêterai jamais et accepta. Médecin patient, posé, intelligent et calme, mais en même temps blagueur, rieur et attentionné, également beau physiquement, elle avait dénicher une perle rare, oui, lui qui était presque son exact inverse. Comme dans chaque couple équilibré, un faisait les fondations tandis que l'autre décorait, les deux formant alors le plus beaux des ensembles à leurs yeux, mais voyez vous, la jeune femme se lasse de donner la fantaisie qui manque tant à son amant, la rigidité des fondations étant une science bien trop exigeante pour elle. Elle tenta d'y résister, de ne pas céder, mais la flamme s'est éteinte le jour où elle posa les yeux sur le reflet presque exacte de celui de qui elle commençait à se lasser. Elle le connaissait déjà avant, oui, mais avant, il y avait l'autre, et son coeur enflammé ne l'avait pas vu, caché dans l'ombre de son frère. A moins que ce ne fut l'inverse ? Elle ne se rappelait plus, parce que tout ce qui comptait maintenant, c'était ses traits fins qu'ils partageaient, ce nez droit et maigre qui illustrait tant leur état d'esprit, toujours présent pour les autres. Cette grande taille la surplombant d'une tête, ces cheveux blonds tombant en vagues, ces taches de rousseur qu'elle aimait tant, c'est le même sentiment éprouvé auparavant pour son jumeau qui était venu mettre son âme sens dessus dessous, oubliant toutes règles de fidélité à son mari pour rêver de l'autre qui lui ressemblait tant tout en étant son contraire. Elle voulait le connaître, savoir ses différences entre lui et celui avec qui elle était liée, elle était si et tant curieuse qu'elle céda, faisant la promesse que ce fût son dernier amant, qu'elle resterai sinon fidèle, étrange promesse qu'elle a bizarrement honorée.
Intriguée, tout d'abord, par sa ressemblance avec son jumeau, oui, tout était parti de là. Et tout est allé bien vite après. Un café, oui, c'est ça, prétextant comme excuse qu'elle ne l'avait pas vu à son mariage et qu'elle voulait mieux le connaître après une fête de famille, ce qui n'est pas totalement faux, après tout. Accompagné d'une pâtisserie assez lourde en calories et de leur café respectif, ils avaient parlé des heures durant, lui s'exprimant et elle se contentant d’acquiescer, sa tête retenue par son coude pour mieux l'observer encore. Son visage était encore plus beau que ce dont elle se rappelait, ses cheveux bougeant tout autour de lui de façon sporadique à chaque mouvement l’ensorcelaient clairement, mais il y avait mieux : sa voix. Une lente, douce et chantante mélodie pourtant fluide, énergique et captivante, une douce poésie dite d'un ton si désinvolte que c'en était d'autant plus captivant, d'autant plus enviant, qu'elle était d'autant plus accrochée à ses lèvres, ne cessant de les regarder faire leur danse en priant pour que ça ne s'arrête pas. Et ce n'était pas tout, ses mots l'ensorcelaient aussi, attrapaient son esprit de leurs lettres pour l'emmener loin, si loin d'ici qu'elle en oubliait toutes ses obligations et même sa vie entière. Elle oublia, oui, elle parti accompagnée de cette légèreté qui manquait tant à son mari, le fréquenta bien plus que permis, jusqu'à voler jusqu'au septième ciel avec la réplique exacte de l'homme avec qui elle était liée. Alors que le lendemain encore, son jumeau avait fait la même chose.
Deux hommes dans sa vie. La sagesse et l'imagination. Le mari et l'amant. Mais les deux autres n'étaient pas prévu. Pas les deux faux jumeaux. Pas les deux fils de chacun des deux hommes.
Les malheurs et les jumeaux ne viennent jamais seuls. [Léo Campion]




    Je ne comprenais pas.

C'était aussi simple que ça, moi qui d'habitude avait un espèce d'esprit vif. Mon cerveau se bloquait, s'arrêtait, s'étouffait chaque fois que je le sentais, chaque fois que ces situations précises se déroulaient, je savais que c'était ça, mais il n'y avait rien à mettre par-dessus ce pronom. "Ça", rien à dire d'autre à expliquer, juste ce mot présent quand ça arrivait. Mais je ne me faisais pas d'illusions, même si à cet âge je ne savais pas traduire cette idée en mot : tôt ou tard, je savais que ce n'était pas qu'à ces fêtes de famille que je le ressentirai. D'ailleurs, il ne fallait pas se demander pourquoi j'haïs tant ces rassemblement familiaux, voir ces personnes qui ne me disent rien et qui pourtant me dévisage comme si je n'étais rien. C'est ça que j'associe toujours à ces stupides fêtes, oh bien sûr, c'est tant d'autres choses, mais toutes ont un point commun : je déteste les ressentir. Peu importe l'âge, les personnes, la situation, à la fin, c'est toujours la même chose, le même fond, les mêmes raisons. Et petit, j'avais pensé juste. Je me rappelait encore, il y a trois ans, mais c'était juste une fois parmi tant d'autre.
Je m'étais isolé. Pour ne pas voir les regards des autres, pour ne pas entendre les murmures, pour ne pas voir ces mots dans mon casier, pour ne pas recevoir des boulettes de pain alors que je mangeais, pour ne pas me sentir encore plus exclus. Mais surtout parce que j'avais perdu mon frère, ce jour-là, dans les couloirs, alors je m'étais senti démuni, seul, tout seul. Les couloirs étaient vides alors que les élèves étaient tous allés manger, mais je n'avais pas faim. Pas ce jour-ci. Même si ça n'avait empêché certains de m'insulter, même si un de mes rares amis m'avait supplié de le suivre, je ne voulais pas, parce que c'en était assez. Alors oui, j'ai erré dans les longs corridors, j'ai attendu un je ne sais quoi, avant de me faire doucement avaler, la tête dans les pensées, par le bruit ambiant annonçant le début des cours. Sans réellement le faire, je m'étais dirigé vers la salle, d'un pas lent, dénué de toute motivation. J'aurais continuer à faire le fantôme encore quelques temps si le bruit environnent ne c'était pas brusquement arrêté. Si je n'avais pas reconnu la voix de celui qui avait hurlé une insulte non reconnaissable. Si je n'avais pas sentit sa présence. Tout se passa vite, trop même pour mon esprit éloigné alors de mon corps. Mes "amis" réagirent surtout, moi, j'avais juste couru jusqu'à ce corps qui s'était effondré suite à un coup, un de ces si nombreux coups inutiles. Je m'étais élancé, l'avait allongé par terre, au-dessus de lui, mon cerveau ne faisait plus aucunes connections, j'attendais juste un quelconque signe, non pas en étant inquiet, plutôt angoissé. Pourquoi continuaient-ils à faire ça ? Ne comprenaient-ils pas que ça ne servait à rien ? Que nous n'y pouvions rien ? Non, ils voulaient taper, se moquer, dire qu'ils sont supérieurs et se vanter. Stupides, ils sont tous si idiots. J'étais crispé, par-dessus mon frère, mon si cher Arès qui était allongé, endormi par un de ces colosses, alors que tout le monde autour tentait d'alléger la situation. Ils ne le méritaient pas, ils devraient avoir la tête fracassée contre ces casiers, les cheveux rouges de sang à la place de mon jumeau. Parce que nous n'avons rien fait ... Ses yeux s'ouvrirent. Et toute ma peine, mon stress, mon angoisse, ma haine, tout se déversa. J'étais soulagé qu'il n'ai rien, mis à part ce liquide vital qui coulait le long de sa tempe gauche, mais il était toujours pareil, il restait le même. Nos regards se sont croisés, une larme roula de chacun de nos yeux. Tout était dit, uniquement dans cette eau pure et simple. Désespoir, questions, rage, inquiétude, assez. Mon reflet, mon jumeau, la seconde partie de mon âme. Celui seul qui pouvait tout comprendre, celui seul qui savait tout de moi, celui seul qui me complétait.

Pour connaître la joie, il faut partager. Le bonheur est né jumeau. [George Gordon, Lord Byron]


Après tout, ce que nous voulons n'est pas si compliqué. Nous ne voulons n'être plus qu'un. Pour enfin être complet. Peu importe ce que pense les autres.
Et il est arrivé. Il nous a montré cette possibilité, il nous a permis de l'effleurer. Mais rien de plus. Merci quand même, Nemo.

un mostro ?
RANG; A
POUVOIR; "C'est cette zone, qu'ils délimitent entre eux. Leurs corps sont la limite. Entre eux, cette union est capable de tout, surtout d'inverser le mouvement de toute chose. Annuler une blessure, inverser un mouvement, retourner un vecteur... avec une distance maximum de 50 mètres. Bouger les un peu et tout est fini. La compensation: ils doivent frapper le visage de l'autre, en une parfaite synchronisation."
CAMP; July


la vostra stella !

TYPE; Umana
NOM; Nemo
RELATION; Comment dire ça ?
Je ne l'aimais pas, au début, non. Sérieusement, vous l'auriez pris comment si quelqu'un débarquait comme une fleur et vous volait votre frère ? Enfin, ça, c'est ce que je pensais, jaloux de lui comme je l'étais, purement et simplement jaloux. Mais à la fin, c'était stupide de ma part : je pense toujours très fort que personne ne me séparera de mon jumeau. Nemo ne m'a pas pris ma place, j'ai compris que ce n'était pas son but, pas ce qu'il voulait : il veut simplement une espèce de famille, à la fin. Et au fil des jours, plutôt des mois, les langues se délient, les mentalités changent et tout ce qui va avec, finalement, on se ressemble, quelque part, bien qu'il soit beaucoup plus démonstratif que moi. Je ne saurai pas comment décrire notre relation, on parle, ri facilement entre nous, avec toujours cette espièglerie de gamin qui arrive quelque fois à des "gentilles" bagarres, pour rire, mais il reste derrière Arès. Et s'il y a une chose -enfin, une parmi tant d'autres- que je déteste chez lui c'est bien qu'il rentre aussi tard le soir, ou plutôt le matin ...


voi

Prénom ou pseudo habituel; Ana' :3
Avatar; « Random boy » (Huh ?)
Avez-vous lu le règlement ? Validatiiiiiiiion Activée : powa :
Comment avez-vous connu le forum ? Partenariat, top ou hasard, je ne sais plus ... [mémoiredepoissonpowa]
Un mot à dire ? Meow ? /PAN/ Non, je voulais m'excuser du temps entre la fin de ma présa' et mon inscription, étrangement je suis plus libre en période de cours que pendant les vacances >.> Et aussi, peut-être ai-je trop écrit sur l'Osiris déconnecté ? En tout cas, je ne voulais pas insister sur ça, désolée si ça en donne l'impression >_<


Dernière édition par Osiris Galla [Nemo] le Dim 13 Nov - 12:38, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Sam 29 Oct - 9:57

Ah! Mon Osiris! Enfin : heart :

(non, je peux pas mettre que ça comme message? D: )

Bienvenue. Depuis le temps qu'on te lorgnais sans savoir où tu en étais pour ta fiche. Ca fait plaisir de voir qu'elle avance. J'aime beaucoup comment tu décris Osiris. (pis c'était mon préféré des trois o/) Si jamais tu as un souci au niveau de l'histoire, n'hésite pas à me demander, ou également à Ares et Nemo, quitte en allant voir leurs fiches.

Bienvenue encore une fois, et bonne continuation pour ta fiche o/

Gnihihi, mon Osiris : mad :

_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Milo Vasco

Admin-human
Admin-human


MESSAGES : 861
AGE : 25
LOCALISATION : Milan
HOBBIES : Râler.
HUMEUR : Je suis MECHANT.

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Sam 29 Oct - 20:55

Bienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Osiris Galla [Nemo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Ven 4 Nov - 10:48

Merci :3

Seulement ... Je suis assez occupée en ce moment, puis-je demander un rallongement pour finir ma fiche ? Si vous souhaitez un Osiris plus présent, je le comprendrai, mais c'est seulement sensé être périodique. Désolée en tous cas ><
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aya Murazaki [Sky]

Admin- Pactisant
Admin- Pactisant


MESSAGES : 1089
AGE : 30
LOCALISATION : derrière toi
HUMEUR : massacrante xD

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Ven 4 Nov - 11:03

Pas de soucis Osiris, on comprend bien qu'avec les journées qu'on peut avoir, il est pas toujours facile de finir une fiche o/
Rallongement accordé ;) et surtout bon courage !

_________________________________________________

  Hopeless...
Léo, fidèle tornado 3000: Multifonction, fait la vaisselle, range votre linge, vous sauve la vie, vous fait rire, Waterproof, vous attrape contre un mur ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Osiris Galla [Nemo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Dim 13 Nov - 12:47

Bon, fiche finie :3
Peut-être (non, sûrement ><) les fins de séquences sont rapides, mais je ne voulais pas faire encore plus traîner cette fiche donc voilà ... Désolée, si jamais il faut mieux détailler, je m'en accommoderai, il faudra juste quelques temps de plus, du coup. (Mais je RP plus rapidement que ça, huh, toujours du mal avec l'histoire de la présa >w<)
Sur ce, j'espère bonne lecture =3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leo Accettura

Membre- Reseau
 Membre- Reseau


MESSAGES : 733
AGE : 25

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Dim 13 Nov - 16:19

Osiriiiiiiiiiiis : heart :

Bref. J'aime bien. Peut-être aurais-je apprécié des séquences de son histoire qui ne soient pas reprises de l'histoire d'Ares. Bon, certes, c'est difficile. Mais une vie à deux est composée de tellement d'évènements. Bref. C'est pas vital. Et tout cela va se développer en rp aussi.

Pour moi ton est bon. Il suffit juste d'attendre l'accord d'un autre admin, maybe. Et celui d'Ares, ou rien qu'une appréciation. Félicitations et bienvenue \o/

_________________________________________________

J'SUIS VERT MWHAHAHAHAHAHA.
Aya Murazaki [Sky] : M'enfin, d'façon,
Léo, il fait toujours ce qu'il veut avec Aya xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Milo Vasco

Admin-human
Admin-human


MESSAGES : 861
AGE : 25
LOCALISATION : Milan
HOBBIES : Râler.
HUMEUR : Je suis MECHANT.

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Lun 14 Nov - 13:56

Pour moi aussi, c'est bon! (Et je pense que tu peux commencer à RPGer, si Ares a une remarque à faire, rien ne t'empêche de modifier la fiche par la suite : smile : ). Bon jeu sur UA!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ares Galla [Nemo]

Membre- pactisant
 Membre- pactisant


MESSAGES : 345
AGE : 20
LOCALISATION : Dans le dos de Gérard41ans.
HOBBIES : Lecture, Rp, graphisme, dessin, cours ;_;.
HUMEUR : Hi Hi Hi.

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Mar 15 Nov - 10:49




ça résume ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Milo Vasco

Admin-human
Admin-human


MESSAGES : 861
AGE : 25
LOCALISATION : Milan
HOBBIES : Râler.
HUMEUR : Je suis MECHANT.

MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   Mar 15 Nov - 11:26

C'est éloquent, mon petit Ares.

Fiche Validée !






Oui, je sais, je suis pas sur le bon compte mais osef. Surtout n'oublies pas de créer ta fiche de liens, on l'attend avec impatience, ainsi que de faire recenser ton avatar . Puis file vers une demande de RP, et roulez jeunesse!


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

[# End] Osiris Galla, pour vous plaire ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultima Alluvione :: 

Prima Storia.

 :: Ce que nous devons savoir :: Siete accettati. :: Pactisants
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Divers...